Pourquoi marcher en pleine conscience ?

D’un point de vue physiologique, la marche agit sur le système cardiovasculaire, respiratoire, métabolique, articulaire, immunitaire, hormonal et nerveux. Elle assure « une bonne fatigue » qui permet de mieux dormir, d’être détendu. D’un point de vue psychologique, la marche et surtout la marche consciente va vous aider à :

  • Mieux gérer le stress quotidien, l’anxiété chronique et l’insomnie,
  • Prévenir des épisodes dépressifs ou des rechutes dépressives,
  • Mieux gérer les émotions négatives type colère, impatience,
  • Mieux supporter les douleurs et maladies chroniques,
  • Evoluer sur tous les plans notamment celui de la conscience !

La marche consciente est une marche vécue en silence et en vivant l’instant présent à 100%. Il faut être attentif à son souffle et à chaque mouvement de notre corps tout en observant ce qui nous entoure avec coeur et attention. C’est une méditation dans l’action. C’est aussi une rencontre avec soi-même, avec son corps et son esprit mais aussi avec la nature qui nous entoure. Quand on entre en pleine conscience, alors tout est ressenti de façon plus belle et plus intense. Une réalité plus profonde, plus signifiante s’offre à nous et cela peut nous conduire à l´éveil de notre véritable « moi », notre vraie nature !

Il faut distinguer la marche lente et la marche rapide. Cette dernière a tous les intérêts physiologiques de l’effort soutenu notamment la réduction des graisses et l’accroissement de la masse musculaire. La marche méditative est plutôt pratiquée dans la lenteur (bien que tout soit possible), elle est peu différente de la sédentarité mais elle permet notamment le déblocage de nombreux soucis énergétiques qui ne sont pas facilement accessibles à la relaxation dans la méditation immobile.

Pour augmenter cette paix, on peut réciter un mantra. Dans la tradition des moines de la forêt de la Thaïlande, c’est «bouddho, bouddho» qui est souvent utilisé. Thich Nhat Hanh en suggère dans son petit livre inspirant sur la marche méditative : cela peut simplement être en posant un pied au sol dire « ici… » et en posant l’autre dire « revient au maintenant ». Il est bien sûr possible d’être créatif dans l’utilisation des paroles qu’on associe à la marche.

Les effets de la marche méditative durent longtemps, sans doute grâce à la libération d’endorphines que cela procure. Voyez aussi cet article inspiré des Japonais https://technosphere.live/2018/09/21/les-10-benefices-dune-simple-marche-en-foret/?fbclid=IwAR3ckXKvKSzgQrouC-64TO-NURmTo85_TVTkXZPEPWb1ntQ3V6bDiSBPGgg

Comment pratiquer ?

Le but est de sentir progressivement tout ce qui se passe dans votre corps : vos muscles et vos articulations lorsque vous faites un pas. Essayez, vous allez vite comprendre.
Pour commencer, placez-vous en position stable sur vos deux pieds, et prenez conscience des points d’appui au niveau du sol. Puis basculez légèrement en avant, en arrière, en vous concentrant sur la différence de sensations, et la force des appuis. Pour mieux ressentir cela, vous pouvez fermer les yeux.
Lorsque vous faites un pas, que se passe t-il ?
– vous transférez l’appui sur une jambe, par exemple la gauche, puis soulevez la jambe droite en pliant le genou,
– vous contractez le muscle de la cuisse pour avancer le pied droit,
– vous posez d’abord le talon droit pendant que le talon gauche se décolle,
– vous transférez le poids du corps sur la plante du pied droit.

Amusez-vous à marcher au ralenti, comme un pantin, afin de percevoir ce transfert des appuis, les muscles qui se contractent puis qui se détendent, les articulations des orteils, de la cheville, du genou. Vous allez être nouvellement étonnés par ces ressentis !
Puis peu à peu, tout en restant concentré sur ces sensations, reprenez une marche normale. Vous allez alors sentir le mouvement au niveau du bassin, puis le balancement des bras. Plus vous pratiquerez, plus vous aurez de la finesse dans vos ressentis et plus vous gagnerez en stabilité émotionnelle. Quel bonheur d’être juste dans l’instant avec un mental au repos complet !

L’avantage de cet exercice est qu’il s’apprend en quelques minutes. Et après, vous pouvez l’utiliser partout, c’est une très bonne habitude à prendre: vous marchez bien au moins 5 minutes par jour ?

Enfin, un demi sourire fait partie intégrante de la marche consciente. Comme le dit Thich Nhat Hanh avec sa simplicité habituelle : « J’inspire, je sens le calme, j’expire, je souris. » Le sourire est une de ces choses vraiment importantes qu’on oublie souvent. Le remède? S’entraîner !

L’origine de la Marche en Conscience

La Pleine conscience (Mindfulness) a été adaptée des pratiques de méditation traditionnelles qui trouvent leurs origines dans le bouddhisme Theravada et Mahayana, en Inde depuis 2500 ans.

Liens avec le Qi Gong

Le Qi Gong est une méditation chinoise taoïste en mouvement. C’est une gymnastique traditionnelle chinoise fondée sur la respiration, la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale (le chi ou le ki). Les mouvements sont lents, accompagnés de pratiques respiratoires particulières et associés à la focalisation de la conscience. Littéralement « Qi » se traduit par « souffle vital » et « Gong » par « travail, mouvement ». Chaque mouvement est fait en pleine conscience.

Pour aller plus loin

Voici une vidéo du vénérable Thich Nhat Hanh, ce vénérable maître zen vietnamien sur l’énergie de la pleine conscience pour une éthique globale : un appel à ramener corps et esprit au moment présent, avec la capacité d’écouter et de comprendre. Un chemin vers la liberté, la joie et la paix avec une conscience beaucoup plus élargie. Or quelqu’un qui développe sa conscience s’expanse considérablement, évolue beaucoup plus vite et accède à de nouvelles perspectives ! https://www.youtube.com/watch?v=wLEmw10_QoQ

Comment se protéger des énergies négatives en 2 secondes

Cette technique énergétique est très puissante, simple et de plus en plus efficace au fur et à mesure des utilisations.

Elle vous sera utile surtout dans les espaces publics ou bien en présence de quelqu’un qui vampirise votre énergie (vous savez bien que certains individus peuvent nous « vider »)…

Il suffit de visualiser tout autour de vous une bulle transparente de lumière or et diamant avec une dominante de couleur violette. Vous le savez maintenant que les couleurs sont des fréquences, donc des vibrations. Le violet est protecteur.

Sachez que tout ce que l’on visualise se met à exister sur le plan astral. Vous créez donc un rempart. Cette forme doit être bien fermée, vous pouvez même imaginer un « clic » lors de sa fermeture. Cette bulle doit être plus large que vous et bien envelopper votre aura. Sa forme peut donc être ovoïde ou ronde et donc plus vaste que vous.

Je vous conseille, ainsi que le fait mon professeur à ce sujet, Serge Boutboul, de visualiser dans votre coque protectrice une petite ouverture d’environ 10 cm au niveau du 3ème oeil car cela permet de maintenir notre intuition.

Cette coque est créée une fois pour toutes et se renforcera au fur et à mesure des utilisations.

Cette protection dure environ 3h.

Pour les énergéticiens, sachez que cette protection laisse passer les énergies cosmiques et telluriques dont nous avons besoin pour soigner. Nos mains restent dans la coque, tandis que les énergies vont bien vers votre patient. Cependant, aucune charge négative ne revient vers vous puisque vous êtes protégés.

Avec le temps et en fonction de votre avancée spirituelle, il se peut que vous n’ayez plus besoin de coque protectrice puisque le simple fait d’irradier beaucoup de lumière (de vibrer sur de hautes fréquences), vous protègera de fait et cela bénéficiera aussi aux gens qui vous côtoient.

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2020

Le miracle de la cohérence cardiaque

Le concept de la Cohérence Cardiaque est issu des recherches médicales dans les neurosciences et la neurocardiologie.

Cette méthode est apparue aux Etats-Unis il y a environ 10 ans, au moment où son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath®, en Californie. Cet organisme étudie depuis 25 ans la communication entre le cœur et le cerveau. Les découvertes de l’Institut ont montré qu’il existe 40.000 neurones dans le coeur et qu’ils forment « le cerveau du coeur ». C’est suffisant pour que ce système nerveux agisse parfois de manière autonome (je rappelle au passage que nous avons aussi un troisième cerveau, dans nos intestins, appelé « cerveau viscéral » et qui contient 200 millions de neurones, plus que dans le cerveau d’un chien).

Les recherches à l’Institut HeartMath® ont montré que le facteur le plus important qui affecte le rythme cardiaque correspond à nos sentiments et à nos émotions. Donc en respirant calmement et de façon régulière, nous obligeons notre coeur à avoir une « cohérence » qui retentit positivement sur toute notre psycho-physiologie !

Pourquoi pratiquer la cohérence cardiaque ?

D’une façon générale, la cohérence cardiaque accroît notre potentiel intellectuel, nous donne des pensées plus claires, nous permet de prendre les décisions les plus évidentes et les plus simples, nous offre un meilleur équilibre émotionnel, une meilleure logique et davantage d’organisation et de sérénité. Et en particulier, je vous ai résumé ci-dessous tout ce que nous offre la pratique de la cohérence cardiaque qui n’est finalement qu’une simple respiration sur environ 7 temps ! (les yogis et les bouddhistes le savent et la pratiquent depuis des millénaires !)coherence cardiaque by technsophere cf David Servan Schreiber, livre guérir

Où ? Et quand ?

N’importe où ! En marchant, assis, debout, en voiture, sur un chameau ! Dès que vous en ressentez le besoin OU en routine 3 fois par jour. Cette pratique est utile dans toute situation de stress, par exemple avant de parler en public, avant de dormir, avant un entretien, avant un examen, en accompagnement d’autres thérapies, avant d’aborder quelque chose de désagréable, votre pile de paperasse ou une discussion avec votre ennemi n°1 🙂

Comment ?

C’est archi simple, nul besoin de se mettre en position yogi. De préférence vous inspirez par les narines et expirez avec la bouche, le temps de compter jusqu’à 7. Bien sûr les labos pharmaceutiques préfèrent vendre des hypotenseurs, des anxiolytiques, des antidépresseurs. Il est si simple le secret, n’est-ce pas ?

Il existe de nombreuses applications mobiles gratuites et sans publicité pour vous accompagner en toute simplicité, je pense à Respirelax mais il en existe beaucoup d’autres ! (Cette appli vous permet de fermer les yeux et de respirer au son d’une clochette). Quand vous aurez l’habitude, l’appli sera inutile. Personnellement, je n’en ai jamais eu besoin mais je pense qu’elle peut être un support très plaisant, un repère rassurant. You Tube aussi propose beaucoup de vidéos de cohérence cardiaque avec en plus des visuels et des sons aux fréquences relaxantes ce qui peut constituer un bénéfice plus grand pour votre détente.

Vous essayez ? ⇒ vidéo You Tube de cohérence cardiaque

3 vidéos très courtes pour clarifier davantage la cohérence cardiaque :

Pour aller plus loin :

Guide de cohérence cardiaque jour après jour
De Dr David O’Hare, Edition Thierry Souccar, 2012

Cohérence cardiaque : Nouvelle technique pour faire face au stress
De  Dr Charly Cungi et  Dr Claude Deglon, Edition RETZ, 2009

Maigrir par la cohérence cardiaque
De Dr David O’Hare, Edition Thierry Souccar, 2012

Les premiers pas avec la cohérence cardiaque
Dr Claude Deglon, Pi-Conseil avec Heartmath France, 2006

Relaxation et méditation : trouver son équilibre émotionnel
Dr Dominique Servant, Ed. Odile Jacob, 2007

La relaxation : nouvelles approches, nouvelles pratiques
Dr Dominique Servant, Edition Masson, 2009

Savoir se relaxer en choisissant sa méthode
Dr Charly Cungi, Retz, 1996

Guérir le stress, l’anxiété et la dépression
David Servan-Schreiber, Edition Robert Laffont, 2003
david servan schreber Guerir-le-stre-l-anxiete-et-la-depreion

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2019

heart-2750395_1280

Quelle est votre raison de vivre ?

La méthode japonaise du Ikigaï (生き甲斐) pourrait vous permettre de le découvrir.

« Iki » signifie « la vie » ou « être en vie » et « gaï » : « ce qui vaut la peine », « ce qui a de la valeur ». Dans la culture d’Okinawa, l’île des centenaires heureux, l’ikigaï est perçu comme une raison de se lever le matin. Faire son Ikigaï donne la motivation, la joie, le sentiment d’accomplissement. Il existe autant d’Ikigaï que d’êtres humains. Cet Ikigaï peut évoluer tout au long de la vie. C’est pourquoi il est nécessaire de faire le point de temps en temps et pour cela il faut apprendre à se connaître.

ikigaï1

Alors si vous commencez à être ronchon, à vous lever de mauvais poil, à avoir des sautes d’humeur, c’est sûrement qu’il faut réajuster votre Ikigaï.

Non, votre raison de vivre n’est pas de siroter des cocktails sur une plage de sable fin. Cela ne donne aucun sens à votre existence et n’apporte rien aux autres.

Faîtes le test ! En recopiant ou imprimant les 4 cercles qui s’entrecroisent et en essayant de les remplir ou bien en ligne ici 🙂

Ikigai_exercice
Source : https://zenergisezvous.com/comment-trouver-votre-chemin-de-vie-ou-votre-ikigai/

Pour vous aider, les exercices du magazine « Psychologies » constituent de très bonnes pistes : 3 exercices pour trouver son Ikigaï.

Par ailleurs, voici un travail de psychologue (Isabelle Pailleau) en 3 étapes afin de trouver son Ikigaï et atteindre son but : ikigaï 5

Un exemple d’Ikigaï rempli par Lélia Louis-Edouard, passionnée par la vie, la nature, la lecture, et le développement personnel. Auteure du blog http://keysofsuccesslife.com/

ikigai9

Comme pour beaucoup de choses importantes, réaliser son Ikigaï peut prendre un peu de temps mais le jeu en vaut la chandelle, non ?

Info ajoutée ensuite : il est possible de faire son ikigaï en ligne ici : https://ikigaitest.com/fr/

©Anna Scheele 2018

Pour aller plus loin :

Héctor Garcia et Francesc Miralles, Ikigaï – The japanese secret to a long and Happy life,  Fleuve éditions, 2017.
ikigai3

Vanbremeersch Christie , Trouver son ikigaï, First éditions, 2018. ikigai2

Qu’est-ce qu’un massage énergétique ? Interview de Delphine Lamy, praticienne de shiatsu

On prononce « chiatsou » et ça booste votre énergie vitale. Interview de Delphine Lamy, praticienne Shiatsu à Nantes. Image-1-7

Le mot Shiatsu est Japonais mais certains parlent d’une origine chinoise de ce massage, pouvez-vous nous éclairer sur les pratiques originelles du Shiatsu ?

« Le shiatsu est une discipline énergétique manuelle, qui se fonde sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise, vieille de plusieurs millénaires.

Le shiatsu, tel qu’on le pratique aujourd’hui, tient son origine du début du XXe siècle, élaboré par des médecins et thérapeutes japonais.

Il est reconnu médecine à part entière en 1955 au Japon.

Il apparaît dans les années 70 en Europe et aux États-Unis. »

Que signifie ce mot en japonais ? Et donc en quoi consiste le Shiatsu ?

« Le Shiatsu est composé des termes japonais « Shi » et « Atsu » qui signifie « pression des doigts ».

Le Shiatsu, c’est un ensemble de pressions pratiquées sur tout le corps, suivant des trajets bien précis (les méridiens), afin de dénouer les tensions physiques et psychiques, et ainsi de rééquilibrer énergétiquement le corps et le maintenir en bonne santé.

Du coup, c’est un soin qui peut être utilisé à titre préventif, dans une démarche de bien (ou mieux) être, ou à titre thérapeutique. »

Image-1-2

Y-a-t-il une philosophie du Shiatsu ?

« On peut dire que la philosophie du shiatsu réside en ces 2 termes : l’humilité et l’ouverture à l’autre.

Pour être un bon praticien, il est primordial de ne pas être dans le vouloir mais dans le laisser faire. Lire la suite