Un documentaire en OR qui rend l’éveil possible

Je partage ici un documentaire exceptionnel « Samadhi, le film », présenté en français dans ces deux extraordinaires vidéos de spiritualité, parmi les meilleures que j’ai pu voir ! L’auteur navigue à travers la notion indienne du « Samadhi » qui désigne l’union transcendante (la fin de la dualité, cf. la loi de l’UN !)

Qui nous sommes-nous ? Le réalisateur de ces vidéos apporte une réponse, développée grâce à des images subliminales, une musique transcendentale et un discours qui va probablement résonner très fort en vous… L’auteur ne s’adresse pas à notre mental mais à notre coeur et à nos mémoires millénaires…

Ce documentaire rend l’éveil possible.

C’est ce que je nous souhaite à tous.

De plus, ce documentaire est une invitation à se mettre en action et à pratiquer plutôt que de simplement assimiler mentalement.

« Nous ne sommes pas des êtres humains en train d’avoir une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels en train d’avoir une expérience humaine ». Alejandro Jodorowsky

Je vous souhaite un excellent moment,

Anna Tksf

Je fais un don à ce site

Quand on donne, on reçoit ❤ Merci, Anna

2,00 €

Enfants TDAH : des pistes au naturel

Derrière ces 4 lettres TDAH (trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) se cache un trouble dont souffrent aujourd’hui de nombreux enfants. Cette agitation est mal comprise de la médecine et du milieu scolaire. La seule réponse apportée est souvent médicamenteuse, avec parfois de lourds effets secondaires. Pourtant, il semble possible d’agir avec des méthodes naturelles en travaillant par exemple sur les intestins, qui une fois encore, seraient en cause.

Avant 6 ans, il est difficile de poser un diagnostic formel car énormément d’enfants sont emplis d’une énergie débordante donc il est quasiment impossible de différencier agitation et déficit de l’attention avant cet âge.

La médecine psychiatrique classe le TDAH en trouble du neuro-développement en soupçonnant la génétique mais aussi l’environnement de l’enfant qui va bien sûr moduler les symptômes : bougeotte, impulsivité, soucis de concentration, de planification.

Pas à un seul moment, la psychiatre interrogée dans l’émission des maternelles (diffusée sur france 4 mais que j’ai vue sur youtube, lien ci-dessous dans les sources) n’a évoqué un déséquilibre alimentaire ou une malabsorption intestinale d’éléments nutritifs vitaux. Je ne dis pas cela pour condamner qui que ce soit mais c’est un fait que nos médecins n’ont quasi aucune formation en nutrition alors que… nous sommes en grande partie ce que nous avalons… Et l’on sait que par exemple, une carence en magnésium, en fer ou en tyrosine peuvent grandement impacter un comportement. Un excès de sucre raffiné aussi provoque de graves troubles comportementaux (voir l’explication sur le site https://maitrisetasante.fr/le-pouvoir-du-sucre-sur-lhyperactivite-des-enfants-tdah/).

Ce que je préconise en tant que naturopathe :

Les troubles de l’attention viendraient notamment d’un dysfonctionnement au niveau des neurotransmetteurs. Or depuis quelques années, plusieurs études tendent à démontrer que ce dysfonctionnement aurait pour origine une hyper-perméabilité des intestins, notre « deuxième cerveau ».

1. La première action à mener est donc de rétablir la paroi intestinale. Pour ce faire, l’alimentation joue un rôle essentiel. Il est nécessaire à la fois de réduire (voire d’éliminer) les aliments qui peuvent être néfastes (voir les paragraphes suivants) tout en apportant les bons aliments.

Pour aider à réparer cette paroi intestinale, des compléments alimentaires à base de L-glutamine seront souvent conseillés, les probiotiques viendront également renforcer la flore intestinale ainsi que toutes sortes d’aliments lacto-fermentés type kéfir de lait ou de fruits (voir comment en faire soi-même facilement pour très peu cher https://technosphere.live/2020/12/09/une-boisson-magique-en-sante-le-kefir-deau/)

2. Eviter tous les produits industriels ultra-transformés, ainsi que les graisses hydrogénées. Ces produits regroupent des additifs nocifs, des conservateurs, des épaississants. Eviter aussi les pâtisseries industrielles. L’idéal est de manger au plus simple, le moins transformé possible.

3. – Limiter puis supprimer le sucre raffiné (bonbons, gâteaux…) : « Mon mémoire de fin d’étude portait sur ce sujet. Toutes les mamans ayant suivi le protocole de diminution d’aliments à indice glycémique haut ont vu une amélioration sur le comportement de leurs enfants et en sont ressorties heureuses du résultat. » explique l’auteur de ce fabuleux article https://maitrisetasante.fr/le-pouvoir-du-sucre-sur-lhyperactivite-des-enfants-tdah/.

Le sucre est un aliment extrêmement stressant pour le corps explique Jean-Marie Defossez, expert en physiologie : »Le simple fait de consommer du sucre augmente le rythme cardiaque et augmente la pression artérielle, c’est comme si un chien vous attaquait dans la rue » (voir mes sources pour le lien vers son discours dans le podcast d’Anne Ghesquière). Et oui, le sucre raffiné ou blanc est un peu comme de la cocaïne au fond, avec la même addiction d’ailleurs. Le sucre est non seulement nocif au plus haut point mais il agit comme une drogue sur nos organismes. Soyons conscients de ce que nous donnons à nos enfants, vraiment.

4. – Omégas 3 et 6

Lire la suite

L’état fait encore couler du sang pour une fête libre !

Le préfet de la région Bretagne, Emmanuel Berthier, a du sang sur les mains. Un rassemblement festif est organisé sur l’hippodrome de Redon, en mémoire de la mort de Steve et pour danser tout simplement, ensemble. Comme nous le faisons depuis 30 ans que le mouvement Free existe en France. Un rassemblement « à la mémoire de Steve, en soutien aux inculpés de la Maskarade de Lieuron et pour toutes les victimes de la répression, notre seule volonté était de brandir haut et fort la musique comme étendard et comme élément indissociable de nos vies » explique l’un des participants.

A l’heure où tous les amoureux du foot font la fête, le préfet Berthier décide d’envoyer 400 gendarmes afin d’empêcher un attentat ? Non ! Une fête libre…

Bien sûr les merdias à la botte des gouverne.ments se sont empressés d’inviter des gendarmes sur les plateaux tv qui ne débitent que des mensonges : non la free ne regroupe pas de gens violents, au contraire.

L’état étouffe la fête libre qui ne leur rapporte rien, l’état lance des grenades explosives, des fumigènes, tire au LBD dans le noir, au hasard. Un jeune de 22 ans a la main arrachée, comme lors du teknival du Faoüet il y a au moins 15 ans… L’état est prêt à TUER pour empêcher un évènement festif.

Voyez ce témoignage d’un jeune présent sur place :

« On est arrivés vers 1H/1H30. On a réussi à rentrer dans le champ, et là les gendarmes ont commencé à nous gazer vénère. D’abord juste les grenades incandescentes [les grenades lacrymogènes classiques]. Après ils ont commencé à tirer avec les LBD [balles en caoutchouc] et lancer des grenades explosives [les grenades GM2L] dans le tas. Ils tiraient partout, sur tout le monde. Il y a eu plein de blessés, j’en ai vu 5 de mes propres yeux : jambe, main, visage et bras. Un ami a été gravement blessé.Les gendarmes nous ont gazé de partout, on n’avait aucune échappatoire. C’était la panique, tout le monde courait partout. Et ils ont envoyé des lacrymo explosives à côté des voitures et tout ! Ils étaient prévenus des blessés. On leur a demandé d’arrêter les tirs pour évacuer mais rien à faire ils ont continué. Même pas de prise en charge de la plupart des blessés, et quand les gens de la fête s’approchaient pour demander, ils se faisait chasser à coup de grenades de désencerclement. Les forces de l’ordre ont poussé le mur de son pour qu’il tombe. Ce matin, ils confinent les gens sur place, plus personne ne peut sortir. Il y a des chiens dans les voitures, il y a des gens qui ont besoin d’insuline, ils ne laissent sortir personne. Même l’eau et la nourriture, on ne peut plus aller en chercher ». A midi, même les journalistes ne pouvaient plus aller sur zone pour couvrir les événements. Le mutilé, âgé de 22 ans, a dû se rendre à l’hôpital par ses propres moyens. » (Source Nantes révoltée, page fb).

Un journaliste, Clément Lanot, a délibérément été visé au tir LBD alors qu’il tentait de prévenir du drame de la main arrachée, voyez plutôt sa vidéo postée sur son compte Twitter, on a du mal à déplorer les 5 gendarmes blessés quand on observe le déchaînement de violence de leur part :

Emmanuel Berthier a estimé que la gendarmerie avait face à elle “des gens qui avaient un objectif, en découdre avec la force publique” : ce qui est faux puisque nous voulons en découdre avec les basses, les champs et les platines. Le son résonne depuis ce matin samedi 19 juin avec environ 1000 fêtards encadrés à outrance par un arsenal militaire injustifié voire provocateur.

De nombreux témoins affirment que les forces de « l’ordre » ont attaqué sans sommation. De plus, ils ont détruit du matériel de sonorisation à coups de tonfa, de masse et… de hache ce qui montre que nous ne sommes plus dans état de droit mais dans un état dictatorial.

Vive la liberté, soutien au mouvement free, aux proches de Steve et à tous les blessés au sens physique et moral. Une pensée toute spéciale aussi à ceux qui ont vu leur précieux matériel brisé sous les coups de la bêtise et de la haine.

« L’état, c’est avant tout une bande d’hommes armés ». Boris Vian

« Rien n’arrête un peuple qui danse »…

Anna Scheele ©Technosphere

Photo de couverture : © Franck Dubray / Ouest Trance

One Love ❤

Soutenir ce site via don libre est possible, vous pouvez aussi acheter ce petit livre numérique sur « La techno en France en 1999 » sur donation comme en teuf : de 0 euro à 1000 ou plus si vous voulez ah ah !

Technosphere a refusé les publicités google adsense afin de rester totalement libre et de vous offrir une lecture agréable. Pour faire vivre ce site, je fonctionne sur donations ❤ Anna

Le plein essor inspirant des éco-lieux

Chaque jour, des gens de tous âges et de tous horizons sociaux décident de redonner un sens à leur vie en créant ou en rejoignant un « éco-lieu ». Il va sans dire que la crise sanitaire actuelle et ses abominables confinements ont accéléré la prise de conscience : le besoin de vivre plus proche de la nature s’est révélé de façon évidente et pressante.

La chute du modèle sociétal actuel est bien entamée et beaucoup de gens se rendent compte que nous allons droit dans le mur à continuer sur ce même modèle qui semble fonctionner à l’envers en malmenant et tuant la sphère du Vivant.

Après avoir été maintenus sous hypnose collective via notre éducation, les médias, le rythme effréné, des êtres humains se réveillent et décident de quitter une vie qui n’a plus de sens : perdre sa vie à la gagner, enchaîner des heures et des heures de travail pour se retrouver quand même dans le rouge, ne pas voir ses enfants grandir, être dépendants d’énergies non renouvelables, se sentir esclave, consommateur, en stress permanent, soumis à des puissances qui nous dépassent amplement… Vivre sans cohérence avec la Terre…

Ainsi naît le désir d’un retour au bon sens, à la Nature, à la sobriété heureuse dont parle le formidable Pierre Rabhi (http://www.pierrerabhi.org/). Nul besoin de vivre en communauté pour être sobre et heureux, cependant mutualiser nos talents et nos ressources est extrêmement intelligent.

En France, on dénombre de plus en plus de ces « oasis » qui font sens : ils sont plus de 1000 ! Ces éco-lieux, éco-villages, éco-hameaux, éco-quartiers, éco-collocations attirent chaque jour plus de jeunes, de mamans solos, de familles entières, de personnes seules, de personnes âgées. Ils sont prêts à tout quitter pour vivre autrement, en harmonie avec le vivant, qu’il soit animal, humain, végétal, minéral. Beaucoup ont souffert de la société « conventionnelle » et ont travaillé sur eux-mêmes afin de trouver des solutions. Beaucoup savent que le modèle actuel « standard » est voué à mourir. Alors on change.

Le plus souvent, les gens qui quittent leur mode de vie sont en quête d’une vie en lien avec la Terre et portent des valeurs « mère-veilleuses » de conscience du vivant, d’autonomie au sens large, de solidarité. Beaucoup proposent d’aider gratuitement le temps d’un hébergement, sur le modèle du woofing. Ainsi, certains font le tour de France ou d’Europe des éco-lieux afin de trouver celui qui va les inspirer, apprennent les techniques d’éco-construction, d’habitats légers, de permaculture, de communication non violente, etc. Il y a une telle masse de créativité que l’inspiration germe facilement, les gens s’affinent dans leurs projets, dans leurs connaissances d’eux-mêmes et donc dans leur spécialités. De gens se forment à toutes sortes de techniques : le nouveau monde est en plein accouchement.

En même temps le phénomène n’est pas nouveau : déjà dans les années 1960 on avait observé l’émergence de mouvements communautaires plus ou moins hippies. Aujourd’hui, certains lieux sont centrés autour d’une école, comme en Ardèche, au Hameau des Buis https://hameaudesbuis.com/ D’autres sont des villages urbains comme le village vertical à Villeurbanne qui est une coopérative d’habitants https://www.village-vertical.org/ D’autres encore sont des ZAD, des squats, des communautés religieuses ou des fermes. Il existe aussi des communautés anarchistes, des regroupements de thérapeutes, d’artistes, tout est envisageable, à l’image de la diversité humaine, sauf les sectes bien sûr. (Moi je rêve parfois d’une communauté mobile festive et créative autour de la musique et des plantes médicinales 😉 )

Leur point commun cependant est d’avoir su faire coïncider une utopie, une conscience du Vivant avec une réalité de terrain. En général, monter un projet demande quelques années. Il existe même des professionnels, des businessmen qui créent des projets « clés en main » à l’image du projet EWA Farm qui présente un modèle systémique, des éco-lodges et des zones forestières gérées conformément aux objectifs fixés dans le programme REDD+ des Nations Unies. Ce sont des avocats, ingénieurs, architectes qui proposent aux pays de leur vendre leur projet de villages, autonomes à tous points de vue (eau, alimentation, énergie). Il leur manquera l’aspect humain : en effet, on ne peut garantir le succès d’un modèle systémique : il faut la tribu cohérente et le lieu qui correspondent.

Pourtant, il est vrai que se faire aider dans la création de son projet est bien utile pour les aspects, techniques, juridiques, financiers. Certains se regroupent en SCI, en associations, en micro-fermes, en coopératives. Ailleurs, chacun est propriétaire de son habitat mais les habitants partagent des lieux communs : atelier, potager, machine à laver, outils, véhicule… Tout dépend de la taille du lieu, de son rapport à la propriété, des objectifs poursuivis, de la philosophie des habitants…

Pour conclure, je pense que ces lieux décroissants représentent un modèle cohérent et qu’ils sont une belle façon d’être (r)évolutionnaire aujourd’hui face à une dictature rampante et à l’effondrement qui se déroule sous nos yeux. Vivre en harmonie avec le vivant, récupérer notre bon sens et notre humanité sont des clés de survie dans un Occident moribond. Il n’y a ensuite plus qu’un pas à franchir pour être vraiment révolutionnaire : enterrer sa carte d’identité et se relier à un réseau de type « One Nation » ou toute autre gouvernance indépendante afin de ne plus avoir de liens toxiques avec l’administration mafieuse de notre pays. On peut rêver, non ?

Anna Scheele ©Technosphere

https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/tour-france-ecolieux

Exemple de groupe Facebook autour de ce thème, plus de 60 000 personnes y sont inscrites ! Et tous les jours de nouveaux projets sont présentés et de nouvelles personnes cherchent un éco-lieu à intégrer ! https://www.facebook.com/groups/1507191902900251

Soutenir un media indépendant

En contribuant financièrement, vous participez à l’existence de ce site alors un grand MERCI 😀 Anna Scheele

2,00 €

Invention des « tunnels de désinfection »

J’ai encore plus l’impression d’être dans un roman de science-fiction ou plutôt une mauvaise série B. Une entreprise de Sartrouville dans les Yvelines (78) vient de créer un tunnel dit de « désinfection ». Ce nouveau produit exterminerait le coronavirus en cinq secondes. L’entreprise commercialise des tunnels de désinfection en Ile-de-France, rapporte 78 Actu mercredi 24 mars 2021. « Tout ce qui rentre dedans, même les produits alimentaires, est désinfecté », prétend l’entreprise. La machine permettrait une triple désinfection qui se termine par la diffusion d’une solution d’acide hypochloreux.

On peut se demander ce que diffuse ce portique magique. Il permet une triple désinfection par ultra-son, ultra-violet et acide hypochloreux dixit en substance Eric Naszalyi, l’entrepreneur, sur sa page Facebook.

Sur les ultra-sons on peut déjà être éventuellement inquiets quand on lit les informations du site belge de la prévention du danger au travail : « Ne pas stationner trop près des générateurs d’ultrasons, ou inutilement dans le local ou ils se trouvent. Il ne faut pas avoir de contact direct avec les bains de nettoyage ou les pièces qui y sont immergées pendant le traitement ultrasonore, ou alors, il faut utiliser des gants imperméables doublés de filets. » (Santé prévention, voir sources ci-dessous). Je rappelle que les ultra-sons sont capables de détruire des calculs rénaux, je vous laisse imaginer l’impact sur la matière quand l’usage est répété. Car oui, cette entreprise a prévu 2 tailles de tunnel et espère convaincre le secteur du commerce mais aussi les chefs d’entreprise et même les parcs d’attractions. Imaginez le nombre de fois auxquelles nous allons devoir passer dans cet objet…

Mais passons aux ultra-violets. En Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé a le discours suivant qui est très clairement contre l’usage des UV pour la désinfection humaine : il « déconseille le recours aux lampe UV pour la désinfection de l’air ou des locaux dans le contexte de crise du Covid-19, sauf pour des applications médicales (dentisterie, stérilisation) et les secteurs hospitaliers et industriels qui ont des procédures standard bien contrôlées. Pour des raisons d’inefficacité et de santé, il n’est pas recommandé d’installer ces lampes dans des endroits peuplés, qu’il s’agisse de lieux fermés ou de lieux ouverts comme les terrasses. Les effets des rayons UV-C peuvent augmenter le risque de lésion occulaire et de cancer » (voir source ci-dessous).

Enfin le tunnel nous diffusera de l’acide hypochloreux. Voyons ce que c’est… Il s’agit du composant le plus réactif du chlore. Cependant,l’acide hypochloreux « se trouve naturellement dans les globules blancs des mammifères, y compris bien sûr le corps humain, il est non toxique et est utilisé comme solution de soin des plaies sans danger depuis de nombreuses années. Lorsqu’elle est dissoute dans l’eau, l’eau d’acide hypochloreux s’est avérée avoir de fortes propriétés de désinfection, combinées à ses caractéristiques de non-toxicité, elle a été identifiée comme un agent de nettoyage et un désinfectant idéal. Il a été identifié par l’Agence américaine de protection de l’environnement comme un désinfectant efficace contre le COVID-19, soutenu par des études cliniques. En raison de sa capacité à pénétrer les membranes des agents pathogènes, il est également utilisé comme désodorisant commercial. » (Acide hypochloreux – https://fr.qaz.wiki/wiki/Hypochlorous_acid).

Ce dispositif semble donc potentiellement dangereux à cause des ultra-sons et des UV. Si on ajoute l’usage répété (abusé même) du gel hydroalcoolique bourré de perturbateurs endocriniens potentiellement très graves pour la santé, le port du masque en continu, le stress lié à l’oppression quasi constante, la volonté vaccinale à tous prix y compris dans de futurs « vacci-drives » et autres « vaccinodromes » on peut dire qu’on a tous les éléments pour bien tomber malade. Et encore je n’ai rien dit sur la malbouffe et la surmédication… Je suggère de vous préparer à boycotter toutes ces « obligations » si vous voulez préserver votre santé.

Pour conclure je ferais un parallèle avec la série espagnole diffusée sur netflix «L’Autre Côté», série dystopique où le scénario fait sans doute un peu trop écho à l’actualité. Pourtant les épisodes ont été tournés avant le corona. Dans la série, ils ont aussi droit à leur « noravirus » et au couvre-feu, etc. Madrid est coupée en deux par ce genre de portique entre le secteur 1, celui des privilégiés, et le secteur 2, tous les autres. Le secteur 2 doit passer ce genre de portique pour aller travailler dans le secteur 1…

Sortons de la matrice…

Sources :

https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/lutte-contre-le-bruit/la-prevention-des-risques-professionnels-des-ultrasons

https://www.health.belgium.be/fr/news/tunnels-de-desinfection-et-lampes-uv-c-risques-pour-la-sante

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/les-secrets-d-un-desinfectant_22347

Vous m’offrez un thé ?

Vous soutenez ainsi une info libre ❤ Je vous remercie Anna

2,00 €

Un « Crop Circle »… de moutons !

Christopher Hogg (@goldenanorak sur Twitter si vous voulez lui parler) pédalait sur son vélo en ce 26 mars 2021 dans le Sussex, du côté de Brighton (sud-est de l’Angleterre) quand il a vu cette gigantesque forme ronde devant ses yeux ébahis. Il déclare d’abord avoir cru à un vaisseau spatial avant de réaliser qu’il s’agissait de moutons ! Christopher, chargé de cours à l’Université Royal Holloway, emprunte cette route tous les jours mais il a déclaré n’avoir jamais vu le troupeau se comporter de cette façon auparavant. « Les moutons sont généralement bruyants […] mais ce jour-là, ils étaient immobiles et calmes […] comme s’ils étaient en transe. C’était très étrange. » Le phénomène est d’autant plus intéressant qu’il apparait dans une région précise de l’Angleterre en relation avec Stonehenge qui est un lieu mythique primordial. Mais voyons maintenant l’explication apportée par Philippe François, un être que j’estime énormément et qui canalise des informations.

Comment expliquer un tel phénomène ?

Philippe François déclare sur sa page Facebook : « Un troupeau de moutons dans les champs à Brighton qui s’assemble dans une formation d’Unité, de Crop Circles, évidement il y a une intelligence à l’œuvre derrière …  » Il le voit comme un signe d’éveil collectif et nous ne manquerons pas de souligner l’humour qui se glisse derrière ce phénomène d’éveil de conscience réalisé par … des moutons. En ces temps d’hypnose collective, on ne peut qu’apprécier ce clin d’oeil, non ?

Philippe François poursuit sur la notion d’onde de forme : cette « Vibration particulière apportée sur Terre, les crop-circles ont une fonction vibratoire d’éveil et de réveil… » Il affirme ensuite que leur origine est bien extra-terrestre ! « Ils sont » bâtis » par les Pléiadiens et les Arcturiens sur une géométrie et logique fractale… Ils apparaissent dans une région précise de l’Angleterre en relation avec Stonehenge qui est un lieu extrêmement important. Stonehenge comme les pyramides d’Egypte ou du Mexique sont « des constructions » qui ont été réalisées par les Atlantes. Elles sont en relation étroite avec l’ancrage de certaines constellations dans ce monde… Il existe de nombreuses projections de constellations au sein de votre globe Terrestre. La projection de la constellation de la Vierge est réalité, effectivement, sur le chemin de St Jacques de Compostelle … La projection de la constellation de la Grande Ourse est présente au Mexique. La projection de la constellation d’Orion est dessinée, de manière parfaite, en Égypte. La projection de la constellation des Aigles, Altaïr, est réalisée, de manière parfaite, au niveau de Teotihuacan. Rappelez-vous qu’il existe une résonance descendante et ascendante mais qui incarne la Vérité de la Lumière. Ainsi en est-il de tout ce qui existe au sein de cette densité. » (Il parle de notre troisième densité ou troisième dimension, la 3d).

Philippe François poursuit en précisant le rôle fascinant des pyramides pour finalement en revenir à notre sujet : « Les pyramides, quand elles retrouvent leurs fonctions, sont des translateurs dimensionnels et des connecteurs dimensionnels, à différencier des portails et vortex dimensionnels. Les pyramides, où qu’elles soient sur cette planète, sont des ancrages de la Lumière et des ancrages multidimensionnels. Elles permettent, littéralement, la Résurrection et la Translation Dimensionnelle. Elles sont des accumulateurs liés à ce que vous appelez « ondes à effets de forme » permettant de transcender les limites de la Vie au sein de cette dimension… Stonehenge est liée aux Maîtres du Temps, à Chronos, au calendrier cosmique et au calendrier humain qui sont reflétés par une civilisation et une constellation qui est les Pléiades… Les lignes de temps de la Matrice, de l’Histoire humaine s’effondrent et donc viennent se régler sur le temps de l’Unité si on peut dire, pour mettre une image sur cet alignement entre les calendriers … mais le temps en Unité n’existe pas, c’est l’Ici et maintenant…!!!« 

Si je vous partage les explications de cet homme, c’est parce que cela entre en résonance avec beaucoup d’enseignements que j’ai reçus et d’informations que je récolte depuis des années.

A. Scheele ©Technosphere

Sources :

Philippe François https://www.facebook.com/profile.php?id=100013321055712

The Sun du 10 avril 2021 https://www.thesun.co.uk/news/14604921/mystery-sheep-stand-bizarre-circle-baffled-alien/

logo-carre-inspi-2

Appel à contribution

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €

Les plantes du sevrage

Ces plantes vont toutes agir sur les zones du cerveau qui contrôlent les envies irrépressibles. Prévoyez quelques semaines, voire plusieurs mois. Peu importe le temps que vous vous accorderez, l’essentiel est de parvenir à vos fins. Donc ne vous mettez aucune pression sur la durée de votre sevrage.

Vous avez choisi votre jour de départ ?

Les premiers jours du sevrage, vous pouvez continuer à consommer les produits addictifs (tabac, alcool, drogues) sauf pour la dépendance aux antidépresseurs où il faut absolument avoir arrêté peu à peu avant de commencer le sevrage par les plantes.

Nous allons combiner aromathérapie (essences de plantes, huiles essentielles) et phytothérapie (plantes ou médicaments à base de plantes).

Huiles essentielles, se procurer les 2 flacons suivants :

  • Un flacon d’huile essentielle d’Angélique (Angelica archangelica) : Cette fabuleuse plante va éviter les réflexes de notre système nerveux qui se produisent lors d’un sevrage comme l’augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle tout en favorisant la détente, voire le sommeil. De plus, du point de vue énergétique, cette plante repousse les mauvaises énergies donc favorisera votre volonté afin de terminer avec succès ce sevrage. Rien ni personne ne doit vous décourager ! (pensez donc aussi à fuir les gens qui vont vous proposer les produits que vous cherchez à oublier).
  • Un flacon de litsée citronnée (Litsea citrata) aussi connue sous le nom de « verveine exotique » qui saura vous apporter un grand calme. Cette plante a aussi des pouvoirs antidépresseurs.
Je cultive l’Angélique archangélique chez moi, voici un plant devant la table de massage qui me sert à réaliser des soins énergétiques. Elle est la seule plante qui est aussi proche de moi physiquement et j’ai ensuite découvert que traditionnellement les sorciers en mettaient devant chez eux afin d’éloigner les mauvais esprits.

Comment utiliser ces deux huiles essentielles ? C’est simple : vous en sortez 2 gouttes de chaque sur un support type mouchoir et vous allez les respirer plusieurs fois par jour surtout au moment des envies de consommation. Je vous conseille de respirer amplement en vous inspirant de la cohérence cardiaque (voir https://technosphere.live/2019/06/21/le-miracle-de-la-coherence-cardiaque/) car cette respiration va aussi contribuer à vous faire revenir au calme et à éventuellement réguler votre rythme cardiaque. Vous pouvez aussi appliquer ces gouttes sur vos poignets et les frotter ensuite doucement l’un contre l’autre en sentant profondément les odeurs, pendant quelques minutes.

Ces huiles essentielles sont à éviter chez la femme enceinte ou allaitante. De plus, attention si vous appliquez l’Angélique archangélique directement sur la peau car elle réagit au soleil.

En plus, on fera une cure avec un duo des plantes suivantes, au choix selon votre profil (à déterminer avec un naturopathe en cas de doute) :

  • Le Pavot de Californie (Eschscholzia californica) : de la même famille que les Pavots à Opium, il n’est cependant absolument pas addictif tout en ayant les mêmes propriétés calmantes. Vous pouvez donc l’utiliser comme calmant nerveux : il régule le système cardiaque et est hypotensif. (à éviter en cas de glaucome et chez la femme enceinte ou allaitante). On l’absorbe en EPS (extrait de plante sèche) sans sucre, ni alcool (vérifiez la composition de ce que vous achetez !)
  • La Valériane (Valeriana officinalis) : cette plante à l’odeur étrange était déjà connue des Grecs pour son pouvoir somnifère. En effet, elle est formidable pour réduire l’anxiété liée à un sevrage et induit le sommeil sans accoutumance. On la consomme en décoction en utilisant la racine séchée : infuser de 2 g à 3 g, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d’eau bouillante. Prendre de 30 à 60 minutes avant de se coucher ;on la consomme aussi possiblement en EPS (extrait de plante sèche) sans sucre, ni alcool toujours !
  • Le Chanvre à cannabidiol (CBD) (Cannabis sativa) réduit le craving et l’anxiété des individus dépendants à l’héroïne et aux opioïdes. C’est la conclusion de l’étude réalisée à l’Icahn School of Medicine du Mont Sinaï (à New York), présentée dans l' »American Journal of Psychiatry« . L’étude confirme aussi les effets anti-stress du CBD avec une baisse de la fréquence cardiaque et du taux de cortisol. Par ailleurs, concernant l’alcoolisme, le CBD est aussi très encourageant : « Les cannabinoïdes sont capables d’agir comme des agents neuro-protecteurs qui réduisent l’hyperexcitation dans le cerveau, en supprimant ainsi le manque et le besoin de boire. » (cf. https://www.kalapa-clinic.com/fr/alcoolisme-traitement-cannabis-medicinal/). Aux USA, la consommation d’opioïdes est très forte (première cause de mortalité devant les armes à feu !) les médecins prescrivent à leurs patients toxicomanes des produits contenant à la fois du THC du CBD pour apaiser la douleur liée au manque des opioïdes (cf. https://cbdissimo.com/blog/post/cbd-dependance-drogue-alcool-tabac.html). Le CBD est aussi utile pour se désintoxiquer du tabac. Le dosage est à trouver en fonction de chacun (pas d’overdose ni de dépendance avec le CBD). On commence avec la dose minimale puis on augmente peu à peu jusqu’à ce que vous trouviez votre dose confort. Ce sont les fleurs de CBD en vaporisation qui offrent les effets les plus rapides, en seulement quelques minutes. A prendre à 2h de tout autre traitement.
  • La Passiflore (Passiflora incarnata) peut grandement vous aider dans la dépendance à l’opium et à ses dérivés. On la prend en infusion : 1 cuillère à café de passiflore séchée par tasse et en boire 3 tasses tasses par jour, on peut aussi la trouver en gélules : pas plus de 3g par jour, on la trouve aussi en teinture mère (la choisir sans alcool) et en avaler 50 à 100 gouttes par jour. Pas d’excès sinon gare aux maux de tête ! https://technosphere.live/2017/11/25/stress-insomnie-pensez-a-la-passiflore/
  • Le Safran (Crocus sativus) Le safran était déjà connu dans l’Antiquité pour soigner les âmes tourmentées. En plus d’être efficace sur la dépression, l’épice la plus chère au monde présente des effets positifs sur l’anxiété et les troubles du sommeil. En effet, le safran impacte la sphère neuro-psychologique et agit sur la sérotonine et la dopamine. Couplée à la Rhodiole elle est encore plus efficace pour son action anti-dépressive. Et sans effets secondaires ni accoutumance… Autre point intéressant: le safran boostera votre libido souvent en berne en période de sevrage. On le trouve en gélules par exemple (se fier au dosage recommandé du fabriquant) ou bien sûr sous sa forme naturelle d’épice. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.
Un champ de Safran
  • La Rhodiole (Rhodiola rosea) est une fabuleuse plante adaptogène, c’est à dire qu’elle s’adapte à nous et à nos besoins. Elle est anxiolytique et agit autant sur le stress physique que psychique ! On l’avale en extrait sec standardisé avec un comprimé le matin et un autre à midi. On évite le soir car elle donne de l’énergie. Plante à éviter chez les personnes bipolaires ainsi que chez les femmes enceintes ou allaitantes.
  • La Griffonia (Griffonia simplicifolia) contient le 5-HTP précurseur de la sérotonine 😀 Vérifiez que l’extrait que vous prendrez contient un minimum de 15% de 5-HTP. Toujours démarrer la cure avec la plus faible dose puis augmenter peu à peu si besoin (comme avec le CBD).
  • Le Kudzu (Pueraria lobata) : cette racine me fascine particulièrement et je lui avais consacré un article complet https://technosphere.live/2020/01/09/sevrage-kudzu-drogue-alcool/ . Elle est vraiment très forte cette plante asiatique puisque ses principes actifs agissent sur la sérotonine et le GABA, deux neurotransmetteurs impliqués dans les addictions. Elle est particulièrement efficace pour le sevrage alcoolique et tabagique.
  • L’Iboga, appelée « bois sacré » par les Gabonais est connue pour être la plante la plus efficace pour soutenir le sevrage des drogues dures mais la grosse demande occidentale a fait grimper les prix en flèche et mis en danger les réserves d’iboga du Gabon. Voyez cet article qui parle même de pillage et de contre-bande, voire de falsification de la plante entraînant des soucis de santé ! https://www.gabonreview.com/iboga-trafic-contrefacon-pillage-et-massacre-de-lame-du-gabon/

Idées d’associations de plantes :

  • Pour le sevrage de somnifères: la Valériane et le Pavot de Californie
  • Pour le sevrage des benzodiazépines : la Valériane et la Passiflore
  • Pour le sevrage du tabac : Valériane et Kudzu
  • Pour le sevrage d’alcool : Kudzu et Passiflore
  • Pour le sevrage des opiacés : CBD et Safran (par exemple !)
  • Pour effet anxiolytique : Rhodiole et Passiflore
  • Pour effet antidépresseur : Safran et Griffonia

Pendant combien de temps cette cure ? au moins 3 semaines à renouveler si besoin, parfois la plante choisie n’est pas celle qui vous conviendra parfaitement alors tentez une autre combinaison de végétaux. Je rappelle que les plantes peuvent être extrêmement puissantes. D’ailleurs beaucoup de drogues dures ou de médicaments sont issus des plantes. Croyez en elles, renseignez-vous sur elles, ressentez leurs effets, une plante a un esprit, essayez de le ressentir.

Je vais conclure en suggérant d’autres pistes complémentaires : je vous conseille aussi l’usage de l’eau et surtout des bains. Alors si vous avez accès à une baignoire ce serait une bonne idée pour vous chouchouter et vous calmer, en ajoutant quelques gouttes de lavande officinale en huile essentielle : dans un petit récipient mettez dix gouttes d’huile essentielle de lavande mélangées à une cuillère à soupe d’huile végétale type huile d’olive (je préfère utiliser l’huile de pépins de raisin, légère et sans odeur), mélangez, mettez dans l’eau chaude du bain et massez-vous la poitrine et le plexus solaire avec les gouttelettes en suspension. Respirez amplement et profitez au moins 30 minutes en vous relaxant, en vous massant, en écoutant une musique apaisante ou rien juste un silence ressourçant.

Privilégiez le sommeil et exposez vous au soleil. Prenez soin de vous revitaliser et réfléchissez à votre alimentation qui devra être la plus nutritive possible, pensez aussi aux oméga 3, au magnésium et aux vitamines du groupe B. Hydratez-vous bien également avec une eau pure. Par ailleurs, pratiquez la marche, reconnectez-vous à Gaïa https://technosphere.live/2020/12/01/pourquoi-marcher-en-pleine-conscience/ et https://technosphere.live/2018/09/21/les-10-benefices-dune-simple-marche-en-foret/. Pratiquez la relaxation ou le yoga ou toute méthode qui vous apportera du bien-être (sophrologie, hypnose, EFT, PNL…), l’art-thérapie aussi peut être très puissant, à vous d’aller vers ce que votre coeur vous dit. Je recommande aussi un bon nettoyage énergétique et un « reboostage » en énergies neuves et positives (ma spécialité avec l’usage des plantes) car cela vous fait partir d’un pied neuf sur votre chemin de vie.

Pensez aussi à éliminer vos toxines et autres substances grâce à des plantes dépuratives type pissenlit (très complet et éventuellement gratuit), chardon-Marie, romarin et aliments type artichaut, radis noir, beaucoup de fruits et légumes, des eaux d’ortie, prenez soin de manger au plus simple et au plus frais (mettez vous à jardiner, même en pots !). Pensez aussi au sauna ou au hammam voir https://technosphere.live/2018/05/30/sauna-pourquoi-se-faire-transpirer-comme-les-finlandais/

Enfin, pensez aux sons type battements binauraux à écouter partout sauf au volant ! Le battement binaural met votre cerveau sur la fréquence désirée, pourquoi pas la fréquence delta du sommeil ! Ou la fréquence alpha de la détente. Pour davantage d’informations, je vous conseille mon article sur ce sujet https://technosphere.live/2018/07/10/battements-binauraux-cerveau-frequences/

Parlez à votre médecin ou à votre addictologue si vous avez envie de tester les plantes, osez éventuellement lui affirmer que vous voulez essayer de vous sevrer sans passer par exemple par le subutex, la méthadone ou les antidépresseurs/anxiolytiques… Après tout, notre santé nous appartient. Enfin, les naturopathes sont prêts à travailler avec les médecins, nous sommes complètement ouverts à cela et notre vision globale de la santé peut les intéresser/inspirer.

Je vous envoie plein de force pour réussir votre sevrage dans les meilleures conditions, aimez-vous / pardonnez-vous

Anna, naturopathe & énergéticienne ©Technosphere

Vous m’offrez un thé pour me remercier ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €

Sources :

https://www.santelog.com/actualites/opioides-le-cannabidiol-pour-reduire-la-dependance

Magazine Plantes & Bien-être, n°56, Janvier 2019 « Les plantes du sevrage« 

https://www.alternativesante.fr/depression/le-safran-une-epice-rareau-service-des-depressifs

https://objectifdetox.fr/plantes-et-sevrage-psychotropes/

Mes cours de naturopathie


			

La descendante d’Eisenhower dénonce la cabale et ses projets diaboliques

Laura Eisenhower est l’arrière petite-fille de l’ancien président américain Dwight David Eisenhower (1890-1969). L’ancien général cinq étoiles, qui commandait les forces alliées en Europe pendant la seconde guerre mondiale est connu pour avoir établi des contacts exo-planétaires avec des êtres de type « nordiques » mais aussi avec ceux que l’on nomme les « gris » rapporte le Daily Mail en 2012. Les passionnés d’ufologie le savent depuis longtemps, mais c’est la première fois qu’une confirmation nous provient d’un ancien consultant du Congrès américain et du Pentagone, dans l’émission de Frank Skinner, « Opinionated », sur la BBC2. D’après lui, les entretiens auraient eu lieu en 1954 à la base Air Force d’Holloman, au Nouveau Mexique.

M.Good a précisé que de nombreuses personnes avaient été témoins de ces rencontres en ajoutant que :« Les Aliens ont établi des contacts formels et informels avec des milliers de gens à travers le monde et de tous horizons ».

Laura est une chercheuse et conférencière sur les thèmes de la santé, de l’exo-politique, de l’alchimie, de la métaphysique et de l’histoire galactique. L’un de ses buts est de nous libérer de la boucle temporelle holographique de troisième densité (ou troisième dimension), des faux systèmes archoniques et du complexe militaro-industriel. Elle dévoile des agendas cachés afin que nous puissions reprendre notre pouvoir. Elle souhaite par dessus tout inspirer la conscience d’unité et nous ramener au point zéro énergétique, au champ unifié et à la totalité de nos pouvoirs divins. (cf. biographie de son site indiqué en source en bas de cet article).

Pour Laura, les « élites » ont conclu des accords avec des forces noires pour réaliser leurs plans criminels, en utilisant l’argent des contribuables. Ils auraient des projets secrets dans l’espace, des technologies qui nous sont inconnues et une volonté de contrôle mondial, bafouant ainsi les lois cosmiques les plus basiques.

Laura s’adresse à l’État Profond : «… ne croyez pas que vous pouvez soudainement nous mettre des vaccins dans le bras pour nous utiliser comme votre propriété, quelque chose d’autre vient derrière tout ça, désactivant complètement votre capacité à nous extorquer un consentement. Nous sommes des êtres souverains et ce plan est une violation des codes de la Création ».

Elle parle d’extra-terrestres bienveillants et malveillants mais aussi de manipulation d’ADN et de manipulation tout court d’ailleurs, afin de nous maintenir dans l’ignorance, la division et la souffrance. Elle dit que nous devons cesser de nourrir ces monstres. Et elle a bien raison. Nous devons absolument retrouver notre pleine conscience et redevenir des humains libres et souverains.

Je pense que la situation mondiale actuelle dépasse largement notre humanité et qu’elle résulte d’un conflit multidimensionnel et millénaire.

Voici sa prise de parole sous titrée en français, à vous de vous faire une opinion.

Mise à jour du 1er juin 2021 : la chaîne youtube sur laquelle elle s’exprimait a été suprimée, le censure va grandissant, aussi je vous envoie vers la plateforme Odyssée qui est encore libre et sur laquelle sa vidéo a été relayée : https://odysee.com/@LaV%C3%A9rit%C3%A9Vraie(Autres):2/laura-eisenhower-et-loligarchie-mondiale-luciferienne:2

Bien à vous, Anna Scheele ©Technosphere

Vous m’offrez un thé ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €

Sources :

https://www.dailymail.co.uk/news/article-2100947/Eisenhower-secret-meetings-aliens-pentagon-consultant-claims.html?ito=feeds-newsxml

https://www.whitehouse.gov/about-the-white-house/presidents/dwight-d-eisenhower/

Le site de Laura Eisenhower https://cosmicgaia.org/

Eviter bébé de façon naturelle

Des idées simples pour celles qui ne veulent plus malmener leur corps à coups de pilule, stérilets hormonaux ou implants.

Connaître sa période de fertilité (méthode Ogino)

Il faut d’abord connaître la longueur de ses cycles menstruels, c’est-à-dire le nombre de jours entre le premier jour des règles et le premier jour des règles suivantes. Le plus souvent, le cycle dure 28 jours. Imaginons qu’il dure 29 jours. On retire 14 jours pour connaître le jour de l’ovulation, soit au jour 15 (29 jours – 14 jours). On sait que la fertilité commence 72 heures avant l’ovulation (soit trois jours, donc jour 12 dans notre exemple). Elle augmente jusqu’au jour de l’ovulation (jour 15) puis s’arrête 1 jour après. Cette méthode connaît environ 20% d’échecs car parfois le cycle varie.

Pratiquer la symptothermie, la méthode la plus complète

Pensée par un médecin autrichien, cette méthode de contraception naturelle réunit plusieurs indices de fertilité : la fluctuation de la température corporelle au réveil, la modification des glaires cervicales (nom très poétique donné aux sécrétions du col de l’utérus), ainsi que la position du col de l’utérus.

La combinaison d’au moins deux de ces observations permet alors d’identifier trois phases du cycle :

  • infertilité pré-ovulatoire certaine
  • fertilité forte/faible
  • infertilité post-ovulatoire certaine

En combinant toutes ces observations, le taux d’échec n’est que de 2% selon l’OMS !

Certes, l’autopalpation du col n’est pas évidente. Elle nécessite d’être à l’aise avec son corps mais cela s’apprend simplement et en trois à six cycles on sait identifier correctement la « fenêtre de fertilité ».

Cette période fertile dure environ huit jours. Elle se calcule en considérant

  • La durée de vie des spermatozoïdes dans la glaire cervicale, soit environ six jours
  • La durée de vie de l’ovule dans la trompe utérine, soit 12 à 24 heures, donc environ un jour.

Cette fenêtre de fertilité s’ouvre quand la femme repère l’arrivée de la glaire cervicale et se ferme grâce aux deux critères (glaire et température).

Un petit manuel en accès libre vous attend ici https://symptothermie.com/

Et du côté des plantes ?

Le grémil (lithospermum officinalis) et surtout la variété de grémil lithospermum ruderale sont anti-ovulatoires.

Lithospermum ruderale (litho : la pierre et spermum : la semence, la graine)

Des femmes amérindiennes font macérer la racine du grémil dans l’eau froide ou bien la lyophilisent. Ensuite, elles en avalent un petit morceau chaque jour. Le degré de stérilité obtenu varie en fonction de la dose et de la durée du traitement. La méthode ancestrale consiste à absorber cette racine pendant six mois pour devenir carrément infertile ad vitam aeternam.

Une telle plante devrait obtenir le plein statut de contraceptif et pourtant, étrangement, aucun laboratoire n’a élaboré quoi que ce soit. On trouve cependant des gélules de grémil ou la plante en vrac à prendre en infusion ou bien encore des teintures-mères (herboristeries en ligne par exemple) mais officiellement pour dissoudre des calculs rénaux et biliaires. Elle soigne aussi les rhumatismes et la goutte. On l’a également employée en usage externe pour éliminer les corps étrangers dans l’oeil. Enfin si vous choisissez de tester cette racine, je ne veux pas être responsable d’un bébé grémil ! 😉

Un autre végétal aurait des fonctions contraceptives : les bourgeons de la splendide fougère arborescente cyathea intermedia – espèce endémique de la Nouvelle Calédonie ! le bourgeon inhiberait l’hormone lutéinisante (ou gonadotropine B) dont le rôle est de provoquer la rupture des follicules et de favoriser la formation du corps jaune (phase lutéale de l’ovulation). Cette fougère impressionnante peut atteindre 35 mètres de hauteur (j’imagine que des amoureux et amoureuses transis ont dû grimper très haut pour chercher des bourgeons… ). Ils font partie de la pharmacopée traditionnelle kanak mais bizarrement aussi pas un seul laboratoire ne s’est penché sur cette possibilité d’autant plus que la gemmothérapie est « à la mode ».

Fougère arborescente – Cyathea intermedia – Nouvelle Calédonie

La contraception hormonale n’est pas la seule option conventionnelle possible.

Le stérilet au cuivre est très efficace (0,8% d’échec en condition réelle d’utilisation) et peut désormais être proposé à des jeunes femmes n’ayant pas eu d’enfants.

Je conclus en ajoutant de faire attention à la méthode du retrait : le coït interrompu (l’homme se retire avant l’éjaculation) est toujours courant. Cette pratique est frustrante pour l’homme et anxiogène pour la femme (va-t-il se retirer à temps ?) et sa fiabilité est très relative. En effet, en condition réelle, le taux d’échec est de 19% par an. L’explication est double : il n’est pas facile de se retenir à chaque fois et le liquide séminal émis avant l’éjaculation contient parfois quelques spermatozoïdes !

A chacune de décider en toutes connaissances de cause. Parlez-en avec votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Je rappelle à tout hasard que le préservatif est la seule façon d’éviter d’attraper des maladies sexuelles type sida, herpès, syphilis… à ne pas oublier si la relation est épisodique ou débutante.

Anna Scheele ©Technosphere 2021

Faire un don pour soutenir ce site totalement LIBRE de pubs.

Vous m’offrez un thé pour me remercier ? 🙂

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €

Sources :

https://symptothermie.com/ Fondation suisse dont la vocation est la démocratisation et la divulgation de cette méthode par un didacticiel qui existe en huit langues. Son application mobile « sympto » a été classée numéro 1 parmi les applications fondées sur la méthode symptothermique, par l’étude Facts du 7 juillet 2016.

https://www.zoom-nature.fr

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Plante.aspx?doc=gremil_hm

http://clinique-rennes.fr/mp-le-reperage-de-lovulation

Cannabis : CBD ou THC ?

Beaucoup de clients et d’amis me parlent du cannabis en me demandant si cela est vraiment une plante miraculeuse. Alors bien sûr, ils me demandent cela à moi, grande amoureuse du chanvre, donc ma réponse est sous entendue. Pourtant, je modère mes réponses car le THC ne convient pas à tout le monde, ni le CBD d’ailleurs, et encore plus fascinant : il semble que les deux molécules soient complémentaires !

Je rappelle que dans le chanvre, il n’y pas que ces deux molécules cannabinoïdes (THC et CBD) mais des dizaines ! Pour le moment, les chercheurs en ont recensé quatre-vingt cinq ! Il est aussi intéressant de savoir que d’autres plantes que le cannabis produisent des cannabinoïdes, comme le gingembre ou le poivre noir… Et que notre propre corps est truffé de récepteurs endocannabinoïdes ! Autrement dit, notre corps reconnaît et utilise ces molécules ! Notre système endocannabinoïde (SEC) gère diverses fonctions physiologiques (fonctions motrices, mémoire, motivation, énergie, douleur et émotion) [Piomelli D. The molecular logic of endocannabinoid signalling. Nat Rev Neurosci 2003 ; 4 : 873–884. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]].

Parmi les cannabinoïdes les plus connus, on trouve évidemment le THC dont le nom complet est delta-9-tétrahydrocannabinol. Le THC est la molécule la plus présente dans les plants de « Cannabis sativa L » (rien à voir avec sativa/indica, on parle ici du nom générique du cannabis avec THC). C’est le THC qui entraîne l’effet psychoactif, c’est-à-dire l’effet planant car il imite un neurotransmetteur naturellement produit par le corps humain, l’anandamide, appelée aussi «la molécule du bonheur» (« Ananda »signifie « béatitude » en sanskrit).

Le chanvre contenant davantage de molécules CBD ou cannabidiol ne se fixe pas sur les mêmes récepteurs que le THC et empêche même le THC d’agir à 100% puisqu’il en atténue l’effet psychoactif ! Le CBD empêcherait donc le fameux « bad trip » que certains fumeurs de THC ont certainement déjà connu.

En fait, le CBD n’a pas d’effet psychoactif (vous ne pouvez pas être défoncé avec du CBD), alors que le THC est largement utilisé pour ses effets récréatifs qui toutefois peuvent révéler des fragilités psychologiques (le THC peut causer de l’anxiété ou révéler une schyzophrénie par exemple !), alors que le CBD n’est absolument pas dangereux (au pire vous vous endormirez !). Contrairement au THC, le CBD a des propriétés antipsychotiques et est testé comme médicament pour les personnes atteintes de schizophrénie ! Le CBD est donc une option de traitement efficace en tant qu’anti-inflammatoire, anti-douleur, anti-anxiété et anti-psychotique, sans effet ressenti psychoactif qui peut nous mettre en danger.

Cependant, il serait extrêmement réducteur d’affirmer que que le chanvre à CBD procure les mêmes avantages que le chanvre à THC mais sans la « défonce ». En effet, le THC ne se réduit pas à son « high » et souvent il faut associer CBD et THC afin d’optimiser les bénéfices ! Nous l’observons parfaitement sur cette magnifique roue des cannabinoïdes, vue sur Leafly et traduite par le magazine Newsweed :

Quand on compare les molécules de CBD et THC, on se rend bien compte que leur structure est très proche. Leur composition chimique est en effet exactement la même. La différence, apparemment infime, repose dans l’arrangement de ces atomes entre eux et plus particulièrement la position d’un seul atome d’hydrogène. Les différences entre le CBD et le THC se manifestent donc principalement au niveau de leurs effets et de leur complémentarité. D’ailleurs, il arrive en herboristerie que l’on soigne mieux certaines pathologies avec le « totum » de la plante, c’est à dire la totalité de la plante et non juste une partie ou juste une molécule isolée. Reste à connaitre les dosages précis des variétés de chanvre que l’on va choisir, je vous conseille donc des enseignes sérieuses et toujours des plants biologiques sous peine d’absorber les éléments nocifs d’engrais chimiques.

Les français qui consomment du CBD sont souvent passés par une consommation classique de « Cannabis sativa L »‘ contenant le THC, le fameux « delta-9 tétrahydrocannabinol » qui modifie l’état de conscience et donc est classé comme stupéfiant par l’état français (alors que conduire sous méthadone ou somnifères est légal… ). « Fumeuse de THC depuis de nombreuses années, je consomme également du CBD sous forme d’huile depuis près de 3 ans. Pour mon cas perso, je ne pense pas que le CBD puisse remplacer le THC car en fait ils sont tous 2 complémentaires, l’un inhibant les effets de l’autre (Le CBD diminue l’effet du THC, NDLR). J’ai déjà essayé de l’herbe CBD mais pas convaincue du tout surtout que le CBD étant très sensible à la chaleur, la majorité de ses propriétés part en fumée. Mieux vaut le consommer en huile selon moi et le consommer pour sa santé, pour notre système endocannabinoïde. J’ai aussi intégré pas mal de produits alimentaires basé sur le chanvre comme farine, graines… » Isa

Attention, on peut trouver des cannabinoïdes de synthèse qui ont de graves conséquences sur la santé et sur le cerveau.

THC illégal vs CBD légal

En France, les produits contenant moins de 0,2 % de THC – la substance psychotrope du cannabis – sont autorisés légalement. Et Ô miracle ! La France vient enfin d’autoriser l’usage du cannabis thérapeutique (avec THC donc), sur 5000 patients en grande souffrance ! Voir article du « Quotidien du médecin »).

Le CBD comme aide au sevrage ?

Comme le kudzu, le chanvre à CBD fait partie de ces plantes qui pourraient servir dans le cadre d’un protocole de sevrage alcoolique, tabagique, aux opiacés, etc.

« J’ai remplacé le thc par le cbd en fumant + de cbd au départ et ne fumant pas du tout de thc puis je n’ai pas refumé de thc pendant plusieurs mois. Maintenant je baisse le taux de cbd que je fume et je suis a un taux entre 0,7% et 0% et je suis désintoxiquée du thc. » Bandita

Pour finir, méfiez-vous de ces entreprises qui vendent du CBD sous forme de cristaux, e-liquides, fleurs, huiles, résines, dentifrice, mascara, gel douche, glaces et même poulet rôti ! Certaines sont même côtées en bourse ! Regardez toujours si le produit est réalisé dans le respect du Vivant.

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere

Merci à Sandrou Krashou Suricate pour la photo de couverture, elle est une peintre très proche de la nature qui peint beaucoup le monde animal mais aussi végétal, avec justement un amour partagé avec moi pour cette plante magicienne qu’est le Chanvre. Voici le lien vers la page Facebook de cette artiste : https://www.facebook.com/Hardy.sandrart/

Toile de Sandr’art

Sources :

love-1400559_1920

Vous m’offrez un thé pour me remercier ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre et d’être dans le vrai, je renonce donc aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤ Anna

2,00 €