Anna, c’est quoi être guérisseuse ? J’explique mon métier !

Comment j’ai démarré

Pour commencer, je vais vous révéler comment j’ai pris conscience de la fabuleuse présence des énergies et comment il était possible d’influer sur les cellules, y compris à distance, et je dirais même surtout à distance. J’ai un oncle qui est prix Nobel de physique quantique et qui écrivait aussi des poèmes très beaux : il s’appelait Alfred Kastler. Il travaillait justement sur la lumière, sur les photons et il est à l’origine de la création du rayon laser.

Depuis l’enfance je sais donc qu’il est inutile de cloisonner les disciplines comme l’école l’impose. Au contraire, les relier et les mettre en perspective est la clé qui m’a permis d’exercer dans le domaine des énergies en couplant cela aux conseils d’ordre naturopathiques car je veux bien faire le job mais mon patient aussi aura le sien à faire, souvent au niveau de son mode de vie.

La physique quantique et notamment sa théorie des cordes explique que tout vibre, oui tout bouge sans arrêt au sein de chaque atome, de chaque particule, de chaque cellule. Absolument tout vibre : ainsi, même quelque chose qui semble inanimé, vibre, tout ce qui est empli de vie, vibre, et nos pensées également sont des vibrations. Voyez par exemple les travaux explicites du scientifique japonais Emamoto sur la mémoire de l’eau et sur le pouvoir des mots (qui ne sont que le reflet de la pensée). D’ailleurs, porter une mémoire positive sur l’eau a toujours été une tradition ou un rite religieux… (eau bénite, etc.) Vidéo YT sur les travaux édifiants d’Emamoto sur la mémoire de l’eau

De plus, l’intention que l’on porte sur chaque chose, modifie l’activité des vibrations. (cf. physique quantique). Partant de ce principe, j’ai réalisé qu’une intention puissante, couplée à la puissance du coeur pouvait faire des miracles. Je dois aussi rendre un hommage vibrant à feu mon papi alsacien que j’adorais et qui m’a initiée au pendule ainsi qu’à la guérison par l’imposition des mains. Petite fille, je m’entraînais en cachette de mes parents au pendule avec un boulon piqué à mon père accroché à une ficelle 🙂 Entre temps, j’ai compris que le pendule n’est qu’un amplificateur d’énergie et depuis que j’ai rêvé que je cassais le mien, je n’en ai plus besoin du tout, je ressens sans lui.

Mon protocole :

D’abord, je vous porte toute mon attention afin de bien cerner votre problème, et il me faut toute ma réceptivité car bien souvent un patient ne dit pas tout. C’est pourquoi je vous observe tranquillement pendant que j’écoute vos paroles, je vous « capte » comme une antenne radio (cela peut se faire à distance facilement à l’aide de la discussion et d’une photo récente) puis, je sens si je peux vous aider ou pas : mon signal ce sont mes mains qui se mettent à chauffer ainsi que mon visage. Je demande toujours l’autorisation d’aider quelqu’un à…l’Univers. Parfois je ne dois rien faire, par exemple pour un proche qui n’était pas prêt à comprendre ma pratique.

Arrivés à ce stade, je vous demande si vous voulez vraiment guérir car vous devez être absolument motivé par votre propre guérison. Je vous propose ensuite de vous « magnétiser » et j’ai une magnifique table de massage pour vous allonger tranquillement en fermant les yeux si vous voulez, afin de me laisser concentrée.

magnet table anna

J’utilise ce mot « magnétisme » car il est celui que tout le monde connaît cependant il est faux car ce ne sont pas les ondes électro-magnétiques qui vont vous soigner mais les ondes scalaires, découvertes en 2014, qui sont d’ailleurs bien connues des Russes (en Russie, le médecine vibratoire est une médecine officielle). Ces ondes, en forme de spirale s’amplifient avec la distance (c’est pourquoi je peux soigner quelqu’un à Los Angeles par exemple) et sont aussi les mêmes qui permettent la communication télépathique. Ces ondes sortent de notre tête et de nos mains (à nous tous, les humains, pas que moi !). Ce sont elles qui vont apporter les informations lumineuses de guérison. Avant d’agir sur quelqu’un, je dois être hyper relaxée sinon cela ne marche pas. Donc j’écoute des ondes alpha, des ohms tibétains, des musiques à hautes puissances vibratoires et je m’emplis de force lumineuse, d’une puissante énergie d’Amour et de beauté que je puise dans mes propres visualisations ou dans ce qui m’entoure : le soleil, la nature, la beauté de chaque chose : un nuage, le ciel entier. J’invoque aussi intérieurement mes ancêtres, mon Ange Gardien qui est très efficace, puis selon les cas : l’Archange Raphaël pour m’aider à diriger la lumière, l’Archange Mickaël quand je sens une entité accrochée à mon patient…Etc. Chacun a ses propres connexions, j’en ai aussi une splendide qui est la déesse indienne de l’Amour , de l’intelligence, de la joie, de l’abondance et la beauté, j’ai nommé Lakshmi. Bref, je suis remplie de love et quand je sens que je suis prête, à mon maximum, je peux agir sur vous. Je précise ici que je ne suis adepte d’aucune religion mais que je m’en remets aux lois universelles et divines (j’ai étudié les principes hermétiques).

9-astrological-remedies-to-impress-goddess-lakshmi-1-97730-cover

Mais avant de donner cette énergie de guérison, il faut toujours nettoyer les corps subtils du patient et pour cela, j’utilise les méthodes de Serge Boutboul, un formidable énergéticien qui m’a presque tout appris à ce sujet. J’enlève les poids, les tourments, les vieilles « casseroles » qui vous bouffent l’existence. Je dois souvent m’y prendre à plusieurs reprises tant parfois les corps énergétiques sont encrassés. Bien sûr, pour cela je me protège car je ne veux pas récupérer vos vieilles choses immondes. Je mets la Terre à contribution puisque je lui demande de recycler tout le négatif que je vous enlève et je pense toujours à la remercier intérieurement. Oui, je suis la femme de ménage de votre être 😉

Quand je vous trouve « reluisant », propre, frais, je peux vous transmettre toute la belle énergie dont je dispose : je la fais « couler » de mon coeur vers mes mains et je visualise qu’elle inonde chacune de vos cellules pour guérir (gai rire) tout ce qui doit l’être. Je m’occupe donc d’abord de votre souci, ce pourquoi vous m’avez contactée. Quand je comprends que j’ai donné ce qu’il fallait, je passe aux principaux centres énergétiques qui composent votre corps (les fameux « chakras » connus depuis des millénaires par les orientaux). Je commence toujours par le haut pour redescendre jusqu’au premier. Je ne m’occupe pas du chakra coronal, celui qui est au sommet de notre tête et qui nous relie au divin car il s’aligne automatiquement quand tous les autres sont équilibrés. Souvent, j’entends les ventres gargouiller ce qui est un signe de circulation des énergies. Moi je suis en surchauffe, je dois me mettre en tee-shirt tellement j’étouffe 🙂 Parfois, la personne que je soigne s’endort sur ma table de massage au son d’une musique bénéfique, devant mon jardin, près du poêle à bois.

chakras art

Je ressens donc vos centres énergétiques et je les alimente avec cette même très belle lumière que j’adapte aux couleurs qu’ils dégagent. Puis, j’harmonise le tout en pratiquant « des passes », des mouvements des mains et bras le long de votre corps, toujours de haut en bas. Je sens si j’ai donné trop d’énergie, je régule cela car trop d’énergie n’est pas forcément bon (état de surexcitation, décisions radicales…).

Enfin, je vérifie l’état de votre enveloppe énergétique (votre aura) que d’ailleurs j’aimerais apprendre à lire comme le faisaient les Esséniens il y a 2000 ans, peuple dans lequel a grandi Jésus… Les Esséniens soignaient pareillement à l’aide de la lumière se dégageant de leurs mains mais aussi à l’aide de sons ! Ce qui me fait parfois penser que j’ai peut-être été Essénienne fut un temps car ceux qui me connaissent savent tout mon amour pour la musique que je pratique en créations électroniques avec des fréquences sacrées bénéfiques. Bref, je sens avec mes mains les contours de votre aura et je peux la rééquilibrer. Par exemple, une femme avait gravement chuté d’un escalier et ne dormait plus suite à cela. Or, chez elle, l’aura n’était présente que d’un côté et assez largement (aura décalée) ! J’ai juste eu à la pousser puis à l’harmoniser à l’aide des fameuses « passes » magnétiques. Depuis, cette femme dort comme un bébé.

Pour finir, je remercie toujours avec ferveur et humilité les forces et les Êtres qui m’ont permis d’agir…Car au fond, je ne suis qu’un « canal »…

La personne repart toujours avec des recommandations de soins naturels.

Que ce soient des plantes, des techniques de soin ou des recommandations sur l’alimentation, je vous conseille avec simple bon sens compte tenu du contexte gravissime dans lequel nous nous sommes fourrés (but no panic nous sommes juste en pleine 6ème extinction de masse). Je rappelle que si l’on tombe malade, c’est qu’il y a un dysfonctionnement. Trouver l’origine du mal est primordial en naturopathie. C’est pourquoi, je dois absolument trouver avec vous l’origine de votre problème afin de pouvoir agir le plus efficacement possible (et non en masquant les symptômes comme le fait hélas notre médecine actuelle…)

Mes qualifications de naturopathe me permettent d’établir un bilan de santé (amenez aussi vos éventuelles analyses sanguines). Ensuite, on évalue ensemble comment rétablir votre plein équilibre et vous repartez donc avec des recommandations naturopathiques écrites noir sur blanc. Bien sûr, il nous est interdit de parler d’ordonnance mais je rappelle qu’en Allemagne, un naturopathe est considéré comme un médecin.

J’ai suivi les cours d’une naturopathe, Carol Panne, qui travaille pour une école hollandaise et surtout cela fait 15 ans que j’utilise les huiles essentielles, les plantes glanées sauvagement ou cultivées avec Amour : des médicinales, condimentaires, ornementales, odorantes…Des années aussi que je pratique les soins au naturels comme la sonothérapie ^^(de bonnes grosses fêtes aussi), le contact avec la Nature, la relaxation, l’utilisation de l’eau, le jeûne, l’alimentation crue si possible (pour la nourriture, je me situe exactement dans la même vibration qu’Irène Grosjean (respect) —> Article sur notre doyenne naturopathe Irène Grosjean, et son livre « La vie en abondance »).

Les résultats :

Dans la plupart des cas, le problème est résolu dans les 48 heures, parfois le lendemain ou même immédiatement, surtout chez un sujet jeune.

Ce que ma pratique a déjà guéri :

  • Sur le plan physique : bronchites, cystites, douleurs de tous types (dentaires, sciatiques, canal carpien, etc.), problèmes de peau comme le zona, l’eczéma, le psoriasis (même s’il faut souvent plus d’une séance pour le vaincre), colopathies, verrues…
  • Sur le plan psychologique (ce qui me passionne le plus) : j’ai déjà sorti des gens de leur anxiété, de la dépression, de leurs fatigues chroniques. J’accompagne les personnes qui sont alcooliques, toxicomanes, polytoxicomanes et je les soulage grandement. Je calme les nerveux, je donne confiance aux gens qui ont peur, je donne la joie aux désespérés. J’ai un côté très psy que je vous offre couplé aux énergies et à la naturopathie (hygiène de vie) et cela est très puissant.

J’ai constaté que d’une manière générale, quelqu’un que j’ai aidé va reprendre sa vie en main si celle-ci lui échappait. C’est à dire que l’on me consulte pour un souci puis le soin va au-delà. Les gens deviennent davantage maîtres de leur vie, de leurs choix et vont plus facilement vers ce qui les rend heureux. De la magie ? (l’âme agit).

scalaire

Bon, parfois je ne peux rien, surtout si le patient est trop méfiant ou négatif, donc je refuse. Ou alors je sens que la personne est trop passive, consommatrice et cela me dérange. Chacun a sa part à faire dans une guérison et la moindre des choses est de vouloir guérir.

Il existe de plus en plus de pratiques énergétiques de nos jours et tant mieux. J’éprouve une grande joie de sentir que je renoue avec les pratiques de nos ancêtres druides ou sorciers. D’ailleurs, les énergies sont très présentes ici en Bretagne, Terre Sacrée. Certains ont des pratiques similaires, comme le reiki par exemple, mais je suis gênée par ce terme de « maître Reiki » qui est à l’opposé de l’humilité dont nous devons faire preuve et puis par le fait que cette technique est appropriée au Japon avec des symboles qui personnellement ne m’évoquent rien du tout. Chacun construit ses propres protocoles à partir de bases communes, chaque thérapeute est unique et soigne à sa façon mais ma rencontre avec d’autres praticiens me rassure sur beaucoup de points communs : passes, souffles, gestes, procédés, ressentis…Nous différons peu de certains shamans russes 😉

Je n’ai pas pu décrire tout le protocole dans ses moindres détails car ce serait trop long et certains éléments ne voudront peut-être rien dire pour vous. J’envisage de former de futurs thérapeutes dès que j’aurai davantage d’expérience car je pense que la transmission est primordiale et bien sûr on n’apprend pas cela à la fac de médecine 😉

Je reçois les gens chez moi en Bretagne, au « Saint Esprit des Bois » (non ce nom n’est pas une blague et c’est d’ailleurs ici que j’ai développé ces pratiques).

J’agis aussi à distance sur simple photo récente.

L’inverse de ma pratique serait « la magie noire », et vous savez très bien que cela fonctionne aussi…Et d’ailleurs, je sais vous mettre sous protection et vous apprendre comment vous protéger vous-mêmes.

Pour prendre RDV vous pouvez m’appeler au 06 61 13 52 55 (France, Bretagne) ou via la plateforme Facebook où je suis représentée sur la Page « Inspi technosphère »

Il m’arrive de me déplacer si c’est autour de chez moi pour des gens trop faibles ou si je dois nettoyer une habitation de ses mauvaises énergies. J’organise parfois des consultations dans le Finistère.

Mes tarifs

Hasta la victoria siempre, coeurdialement, votre dévouée Anna Scheele

Scheele ©Technosphere 2019

Magnétiseuse & Naturopathe

 

cropped-logo-fb-2019-june-ok-1.png

Parfois on danse pour d’autres

Steve, petit frère, tu nous a entendus et tu nous a rejoints même, nous étions rassemblés pour toi. Nous avons avalé les kilomètres pour danser en ton honneur. Nous t’avons envoyé tout l’Amour, toute la Lumière et tous les Sons que tu mérites.

Nous n’oublierons jamais.

Nous sommes les derniers gardiens de la fête, la vraie, la fête totale, la fête libre, en lien avec la Terre et les étoiles. Nous savons rassembler et générer des fêtes idéales. Pourtant, nous avons toujours subi des répressions, des violences et des saisies de matériel. Steve qui meurt, c’est la musique qui saigne, c’est la sécurité qui attaque, au secours, on claque. Steve qui meurt c’est la défaite de l’état qui ne mesure même pas ses actions. C’est la signature d’un état meurtrier en faction. Un état qui mutile et raquette ses citoyens. Un état qui violente, Un état qui ment, un état qui tue sa jeunesse innocente et belle.

Paix à ton âme petit frère

Le mouvement Free est beau, vrai et légitime, avec des racines profondes et des implantations mondiales : pas un politique ne pourra jamais s’en saisir. Le mouvement Free est si mobile, si rapide, si organisé qu’il effraye les « autorités » depuis toujours. Notre force c’est notre liberté, notre ouverture d’esprit, notre indépendance, notre solidarité, notre créativité. Ensemble, nous pourrions bloquer tout un pays. Ensemble, nous repensons la société, nous avons réalisé depuis longtemps que d’autres modèles de fonctionnement sont possibles et souhaitables…

Il n’y a pas de barrière sur le quai

On nous criminalise, on dit qu’on se défonce, qu’on doit être un peu tous cons quand même d’écouter cette musique de sauvages, du boom boom, de la merde en fait. Margaret Tatcher avait bien pondu la criminal bill en interdisant les rassemblements de plus de 10 personnes sur un son répétitif. Un peu comme si un chef sioux était verbalisé avec sa tribu pour avoir dansé en rythme sur des tambours. Ce que certains semblent ignorer, c’est que le rythme, c’est le coeur vivant de la Terre que l’on fait résonner du fond des zones industrielles pourries ou des forêts enchantées. Le rythme est femme et vie. Viennent s’ajouter les harmonies, les mélodies, les samples, des sons si variés que le champ de création semble sans cesse infini. Et c’est aussi pourquoi cette musique, à la fois tribale, ancestrale et ultra technologique, électronique, représente bien une humanité qui ne veut pas perdre son âme et qui grâce à la beauté éclatante de ses sons merveilleux génère des soirées forcément totales, sublimes, où les gens se rassemblent sans distinction d’origine, dans la gratuité et la simplicité. Bien sûr, cela dérange.

Sur le quai de Nantes, le dj passait son dernier disque

« Ouais des cons que vous êtes à écouter votre musique de tarés, bande de sales drogués »… Voilà la rengaine que l’on nous sert depuis 20 ans…Cependant, je pense que des gens bien plus drogués se promènent en toute impunité. Par exemple, des millions de gens défoncés au témésta ou au valium prennent le volant. De même, des millions de gens avalent, addicts, leurs programmes télés pendant que nous avons vendu les nôtres depuis bien longtemps et qu’au lieu de ramollir notre cerveau déjà bien ruiné par tout le sucre qu’il a bouffé parfois sans s’en douter, et bien on réfléchit. Et en effet, quoi de plus beau que la liberté ? La joie ? La musique ? La danse ? Le partage ? L’amour ? L’autonomie ? Et oui, c’est tout cela que véhiculent nos fêtes de dégénérés et encore plus. Je vais avouer que j’y ai aussi vu plus de tolérance, de politesse et de drôlerie que nulle part ailleurs. C’est un monde de passionnés avec des coeurs énormes, des gens précieux, déterminés, autodidactes, autonomes, inventifs (« Do it yourself »). Nous avons compris depuis longtemps qui est l’état : « L’état, c’est avant tout une bande d’hommes armés. » (Boris Vian).

Allez on charge ! Rage gazage matraquage

Et partout des êtres meurent injustement, assassinés par des « forces de l’ordre » au service d’états stupides et corrompus. « Ouais c’est vrai quoi vous dérangez tout le monde avec vos boum boum ». Mais vous aussi vous nous dérangez, vous nous gavez complètement même et à la limite maintenant on vous emmerde en prime, on vous attaque en justice en plus, on s’exile s’il le faut, on ne vous supporte pas avec vos manières de brutes stupides, de lécheurs de cul de bouseux capitalistes, vous insultez le vivant dans son intégralité et nous devons en plus maintenant se retrouver criminalisés ? Pardon ? Une loi pour nous condamner à de la taule ? ou des travaux d’intérêts généraux ? Avec bien sûr un racket d’amende ? Mais ils ont avalé Margaret ? Ohé ! Qui pollue notre vie ? Les sols ? Qui asservit les peuples et les animaux ? Qui fait voter des lois sur le secret des affaires ? Qui ment sans arrêt ? Qui nous rend esclaves ? Qui ruine nos acquis sociaux ? Qui est insultant ?

Plusieurs personnes dans le grand fleuve noir

Je voudrais que justice soit faite et qu’à défaut de justice humaine que l’on sait presque totalement corrompue, je demande aux forces de l’Univers de faire sentir leur karma à ces stupides lâches qui partout dans le monde tuent des innocents et ruinent l’âme du monde. Je demande justice aux forces infinies de la nature et des énergies de Vérité et de Justice ! Entendez la voix de ceux qui savent ce que le mot LIBERTÉ veut dire et qui toujours lui feront honneur !

Merci de rendre JUSTICE à Steve, Adama, Rémi, Zineb, pour n’évoquer que notre pays ………………………. Rendez JUSTICE aux justes.

Je remercie l’Univers et espère de tout coeur une évolution des consciences.

Repose en paix Steve.

Anna Scheele ©Technosphere 2019

 

………………….

 

Catastrophe à Rouen : comment éliminer les métaux lourds de son corps ?

Face au flou ahurissant des « autorités » et puisque des labos refusent de donner les résultats d’analyses sanguines¹, j’ai jugé bon, en tant que naturopathe, de vous indiquer quelques moyens puissants et naturels de se débarrasser des substances toxiques absorbées par le corps.

Il faut aider le corps à se décrasser : on va solliciter le foie, les reins et la peau principalement. Les légumes aident le foie à se nettoyer et à fonctionner efficacement : notamment les légumes amers, source de souffre : artichaut, radis noir, choux, légumes verts foncés…On ajoute à cela le curcuma, la betterave, le citron, les orties, le romarin, mais aussi la vitamine C et le sélénium que l’on trouve dans l’ail et les oignons.

Comme les métaux lourds sont très oxydants, il faut privilégier une alimentation riche en vitamines, minéraux et antioxydants. Les fruits et légumes en sont d’excellentes sources, avec notamment beaucoup de vitamine C qui est très efficace pour éliminer le plomb du sang. « Une consommation quotidienne de 1000 mg de vitamine C fait baisser de 80 % la quantité de plomb circulant au bout d’un mois »².

Je vous conseille aussi une alimentation sans lait et sans gluten. En effet, les métaux lourds empêchent le fonctionnement des enzymes, notamment digestives. Hors, la caséine (la protéine du lait) et le gluten (vient du mot « glue », il y en a dans le blé) sont très difficile à digérer pour de nombreuses personnes en temps normal et les métaux lourds amplifient cette difficulté.

Absorber des compléments alimentaires efficaces comme les algues. Les reines en la matière sont les deux algues suivantes : la CHLORELLE (ou chlorella) et la SPIRULINE. Comme elles absorbent les métaux lourds, il est primordial de les acheter très pures (sinon vous absorbez les métaux lourds qu’elles auront capté dans leur environnement !) En effet, à cause de cette « avidité naturelle pour les métaux lourds, elle doit être cultivée de façon protégée sous peine de contenir elle-même des métaux lourds : le label « bio » n’est pas une garantie puisque ces métaux sont partout. Il faut donc une « double garantie » de culture protégée et d’analyse du produit. » (https://www.pourquoidocteur.fr).

La CORIANDRE est aussi très efficace associée à l’AIL DES OURS en macération³ : une prise par jour.

Pour le césium et le polonium, la prise de PECTINE DE POMME ou d’ALGINATE DE LAMINAIRE sera le plus efficace.

Pour prévenir les risques de cancer, il est nécessaire de consommer du MISO (produit en Europe de préférence) et de prendre un traitement immunostimulant comme l’AGARICUS BLAZEI ou le REISHI, ou encore le MAITAKE.

Maitaké
Maitaké

La plupart des autres métaux s’éliminent bien par les reins, donc BUVEZ BEAUCOUP (pas d’alcool hein, de l’eau et surtout pas celle du robinet !), un draineur comme la SÈVE DE BOULEAU est intéressant.

Enfin, se faire transpirer va être très utile. Nous savons depuis plusieurs décennies que la transpiration est une façon formidable d’éliminer les produits chimiques, incluant les métaux lourds. En fait, LE SAUNA est l’une des procédures de détoxification utilisées dans les unités environnementales à Dallas (Dr William Rea) et à North Charleston (Dr Allan Lieberman), où les plus grands malades vont se faire soigner.

Je ne conseille pas le charbon actif (ou activé) car il concerne les intoxications légères et hélas il constipe, alors que l’on cherche au contraire à éliminer !

Au delà de cette abominable catastrophe écologique, je pense comme la pédiatre Doris Rapp que tout le monde dans ce pays a besoin d’être détoxifié, « parce que nous sommes tous en train de devenir des dépôts de déchets toxiques ». (Spécialiste en médecine environnementale Doris J. Rapp, pédiatre, allergologiste et homéopathe, ancienne présidente de l’American Academy of Environmental Medicine).

Courage à tous ❤

Anna Scheele ©Technosphere, 2 octobre 2019

 

¹ Article de libération du 1er octobre 2019 sur le pompier de Rouen à qui l’on refuse l’accès à ses analyses sanguines

² https://www.tetart.com

³ Macération : consiste à laisser tremper le végétal dans l’eau froide pendant plusieurs heures.

Comment vivre longtemps, heureux et beau !

La vie en abondance d’Irène Grosjean, (Biovie, 2018).

Irène est l’une des grandes figures de la naturopathie en France. Cette femme merveilleuse de presque 90 ans décrit dans son livre l’intelligence époustouflante de la nature et ses grands principes que sont l’alimentation, l’élimination, la respiration, le sommeil et la qualité des pensées.

Elle préconise une alimentation crue et végétale (fruits, légumes, graines germées, bonnes graisses, épices et condiments…). En effet, cuire un aliment le dénature, lui retire vitamines et autres nutriments. Nous mangeons un aliment mort énergétiquement qui ne nourrira pas nos cellules.

Clairement on nous a menti : « une nourriture correcte n’ayant rien à voir […] avec la viande pour les protéines, […] les produits laitiers pour le calcium et les sucres lents […] pour les glucides. »(p. 384)

Aussi, elle explique que c’est l’alcool et la viande rouge qui ont engendré les guerriers dominants, les « saigneurs ». En face, il y avait les paysans nourris à la « colle » que représentent les bouillies de céréales en tous genres et qui nous rendent soumis et lents. D’un côté, des corps remplis d’acide urique qui les ronge (perte de cheveux, cancers, maladies cardio-vasculaires, etc.) car envahis de viande et d’alcool et de l’autre, des corps englués, plein de glaires tant ils ont absorbé de farines, de gluten ! Le ‘glu’ten étant de la glue, de la colle ! (Hélas oui, ce sont les pâtes, le pain blanc, les pizzas, les gâteaux…) Irène explique l’origine de nos guerres dans la qualité déplorable de notre alimentation depuis environ 2000 ans. Elle fait référence aux Esséniens qui, inversement, se nourrissaient extrêmement qualitativement et dont la mentalité était très évoluée (l’inverse de nous aujourd’hui, voir le documentaire génial d’arte : « Demain tous crétins« ).

Pour information, les compléments alimentaires ne devraient pas être utiles si notre alimentation était la plus simple et naturelle possible. Si quelqu’un mange mal, il est forcément carencé. Attention de toujours préférer les compléments alimentaires d’origine naturelle sinon ils ne sont pas assimilés par le corps.

Ce livre montre la simplicité et la perfection de la nature qui sait se réguler d’elle-même et atteindre seule l’équilibre parfait, la santé. Hélas, notre médecine moderne est en réalité une médecine symptomatique qui annule votre symptôme sans en chercher la cause. Cela empêche le corps d’exprimer le rejet de ces substances toxiques dont il crie qu’il ne veut plus. Cela revient à éteindre le voyant du tableau de bord de la voiture sans avoir cherché l’origine de la panne…Avec cette façon d’agir, on est dans l’illusion d’une guérison. Toux, eczémas, allergies, fièvres (bienfaiteurs en réalité), se retrouvent contenus…L’aspect psychologique de la maladie étant rarement envisagé, tout au plus lui aussi vite étouffé à l’aide d’anxiolytiques, on aboutit à des non sens complets, un vrai carnage.

Ce refoulement dans le corps des substances qu’il s’apprêtait à extraire entraînera plus tard des symptômes plus graves pouvant conduire à des maladies chroniques, dégénératives, psychologiques, fatales certaines. Irène nous rappelle que quand un animal est malade, il se met à la diète et au repos. Inspirons nous de la sagesse animale, constamment reliée à l’intelligence universelle. Relions nous à nouveau à nos corps et à nos ressentis. Relions nous à la nature qui nous porte et nous nourrit.

L’auteur développe bien les thèmes de l’élimination, des purges par différents moyens : saunas (article sur les bienfaits du sauna), hammams, bains, lavements, douches rectales et autres réjouissances. Et attention, on ne se libère pas de la même façon des cristaux d’urée (déchets cristalloïdaux) que des colles (déchets colloïdaux). À vous de définir quels types de déchets vous avez à éliminer (observez votre alimentation, votre cadre et mode de vie) et de vous offrir régulièrement une belle purification afin de vivre au mieux dans ce trésor qu’est notre corps.

woman-1974220_1920

Irène évoque aussi le jeûne qu’elle encense à juste titre puisqu’il met le corps au repos en lui évitant la dépense énergétique de la digestion. Le corps peut alors se concentrer sur la régénération de ses cellules et de son système immunitaire : un vrai renouvellement de l’être. L’auteur recommande notamment le jeûne hydrique (juste un apport en eau ou tisanes) en cas de maladie (durées et conditions selon chacun) ainsi qu’en routine un jour par semaine  (les religions aussi recommandent le jeûne). Nos corps souvent intoxiqués se mettent au repos tandis que l’âme s’élève 🙂

Un autre principe de vie est la respiration. Elle est rarement considérée dans nos sociétés mais c’est une grave erreur car le souffle fait partie de la vie et modifie la santé. Dans l’idéal, l’air est pur, ensoleillé, riche en ions négatifs (les huiles essentielles peuvent grandement nous aider), on respire par le nez, de grandes inspi & expis, bien amples, bien profondes, en gonflant bien le ventre en inspirant. Vous atteindrez ainsi des fréquences vibratoires plus élevées, vos pensées seront plus belles. Vous saisissez l’importance ? L’air respiré est une façon d’oxygéner chaque cellule mais aussi une intense façon de capter l’énergie vitale nécessaire au maintient de la vie dans tout l’organisme, le fameux prana indien ou ki chinois. De mon côté, je conseille souvent la pratique de la cohérence cardiaque qui rééduque la respiration et apporte des dizaines de bienfaits.

Les autres piliers pour une bonne santé sont le sommeil et la relaxation. La durée du sommeil dépend de chacun et il semble que l’on récupère mieux dans la première partie de la nuit. Beaucoup de plantes et de moyens de se relaxer existent, à nous de trouver ce qui convient le mieux (« Connais-toi toi-même », Aristote). Encore une fois inutile de se ruer sur les somnifères de la pharmacopée moderne, autant tester la puissance de la passiflore, du millepertuis ou de la camomille romaine !

Enfin, l’aspect psychologique vient couronner le tout de façon complètement évidente : nous reflétons la laideur, la médiocrité ou la beauté de nos pensées. C’est quantique, énergétique, une loi de résonance absolument simple. Irène évoque aussi la confiance en la vie et le lâcher-prise. Elle nous parle des fréquences, elle sait que tout est ondes, elle évoque la loi d’attraction, les miracles de la vie, la force primordiale de la pensée. Elle rejoint en cela Anne Givaudan qui a très bien expliqué ce qu’était une forme pensée : les pensées existent, elles prennent vie dans l’astral et peuvent donc se réaliser dans notre dimension physique de la 3d. Alors attention à la grande pureté de nos pensées. Les vibrations les plus hautes étant l’amour, la joie, la gratitude et les plus basses la peur, la haine, la jalousie, la culpabilité, la honte… Quand on vibre bas, on sombre dans la maladie et la dépression, nous créons notre propre malheur.

Il est primordial de se sentir relié à la terre, source des énergies telluriques (yin) et également relié au cosmos (yang). Marchez pieds-nus sur la terre, le sable dès que possible, vous verrez…Tout simplement…

Savoir aussi que la mort (l’âme hors) n’est qu’un passage vers une autre dimension et que nous pouvons rester reliés malgré l’apparente séparation. Et enfin parvenir à vivre dans l’ « incertitude sereine » dont parle le vénérable Luis Ansa.

Le livre d’Irène Grosjean est un cours de naturopathie à lui seul, il est aussi le mode d’emploi de l’intelligence universelle afin de vivre avec la meilleure santé qui existe, la santé vraie, naturelle, glorieuse, abondante, source d’un bonheur authentique et durable pour peu que l’on en respecte les principes simples.

Vous pouvez aussi voir sur Youtube des interviews d’Irène, si agréable à écouter, si inspirante !

Petit extrait du livre : « Alors, donnons, donnons le meilleur de nous-même. Ce qui se fera d’autant plus facilement que nous traitons notre corps, ce prodigieux laboratoire à vivre, comme le plus précieux des laboratoires […]. Et ainsi, nous pourrons passer au-dessus des nuages, là où il y a toujours le soleil et la solution à tous les problèmes. Car la nature nous a tout donné pour faire de notre vie et de celle de la Terre le paradis de santé et de bien-être que nous cherchons tous si loin, alors qu’il est tout simplement et si simplement à notre portée… » (p. 386, 387).

La-vie-en-abondance

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2019

Walking Carrouf

Les consommateurs s’avancent, les bras en avant, posés sur le caddy,

Bouche ouverte, ils cherchent les promos d’un air abruti

Leurs gros corps mous de zombies sans énergie

Se traînent mollement dans les allées infinies,

Sous le panneau « produits régionaux » se tiennent des rangées de Red Bull

C’est bien connu l’energy drink est un produit breton 100% pure houle…

Les néons abominables éclairent les visages bouffis et malades

Pas un rayon de soleil n’entre dans cette débauche capitaliste toute fade

La nature est emballée dans des sachets en plastique

Tout respire la mort, la vie étouffée, et moi je suis en panique

Allez-y ! Servez-vous en viandes sanguinolantes !

Elles sont pleines de toxines et d’antibiotiques, ça vous tente ?

Attends ! T’oublies les fruits pesticidés et les plats tout préparés, t’es désolante !

Ah on va se régaler ! Les tubes digestifs se préparent à subir la coulante !

Partout ça pue le glyphosate, et pourtant dans tout le magasin ça se hâte !

Et quand arrive la promo nutella alors là on se prend pour des pirates !

Les prix ne sont même pas tous indiqués ou parfois ils diffèrent du rayon à la caisse !

Et oui, on nous vole en plus de nous vendre du poison, ça vous étonne ? C’est la hess !

En se baissant pour attraper le premier prix, on voit la fente immonde des fesses,

A ce moment là j’ai envie de vomir, de sortir ! Tout s’affaisse !

Mais attends, t’oublies aussi le dentifrice au fluor et le déo plein d’aluminium !

C’est incroyable tu ne sais pas faire tes courses toi ! Allez viens on consomme !

Hélas, nous ne sommes plus que des consommateurs, pas des Hommes.

Anna Scheele ©Technosphere 2019

#kill capitalism #justgreenit  #onelove #technosphere

Illustration : Duane Hanson, Supermarket Lady, 1969, visible au « Ludwig Forum für Internationale Kunst » à Aix-la-Chapelle.

 

 

Le secret Toltèque

Pratiques du rêve des chamanes de l’ancien Mexique de Sergio Magaña Ocelocoyotl

Pour la première fois, Sergio Magaña, un guérisseur mexicain réputé de part le monde pour son grand pouvoir, dévoile les pratiques secrètes de la tradition toltèque, vieille de 5 000 ans.

Ce guérisseur a été initié dans la lignée Toltèque du nahualisme [nahualisme : tous les Mésoaméricains croient que chaque humain a une contrepartie animale à laquelle sa force vitale est liée] et dans la lignée Tol [le savoir du rêve]. Il a par ailleurs été nommé chef du prestigieux projet du club UNESCO pour la protection du patrimoine immatériel des anciennes civilisations.

Tortoise_nahual_by_Jacobo_A¦üngeles_Ojeda.jpg
Figurine moderne d’une nahual de tortue.

Ce livre a été publié pour la première fois en 2014 au Royaume Uni et dévoile la connaissance secrète originellement détenue par les Chichimèques [« Chichimèque était le nom que les Nahuas du Mexique utilisaient généralement pour désigner un ensemble de peuples semi-nomades qui habitaient le nord de l’actuel Mexique et le Sud-Ouest des États-Unis », Wikipédia].

Les Chichimèques, étaient considérés comme des maîtres car ils possédaient une compréhension profonde de l’état de rêve : ils savaient que la maîtrise de ses rêves forme la réalité. Donc quelqu’un qui maîtrise ses rêves influence la matière et maîtrise sa vie ! Le rêve et les états modifiés de conscience permettent de diriger son existence.

Et ce n’est pas tout, loin de là ! Maîtriser sa conscience dans le monde des rêves ouvre les portes de la guérison pour soi et les autres ! Cela permet même de rajeunir ! Le chamane affirme aussi que grâce au rêve, on parvient à communiquer avec ses ancêtres ou encore que l’on peut voir sa « Teyolia » [le chemin de son âme] : on accède à ses vies antérieures et on arrive donc à se libérer du déterminisme [c’est à dire du fameux karma].

Sergio Magaña explique aussi comment se servir du mystérieux miroir d’obsidienne afin de se purifier et se guérir. D’ailleurs, dans toutes les civilisations, l’obsidienne est une pierre de Vérité ayant une fonction introspective et cathartique puissante.

Ce que j’apprécie surtout, c’est que l’auteur nous explique les méthodes utilisées pour parvenir à maîtriser le monde des rêves, à réaliser que nous ne sommes pas spectateurs de nos vies mais acteurs de celles-ci. Il explique notamment la méthode des masques dont voici un extrait :

« INNETLAPOLOLTILIZ : L’ACTE DE SE PERDRE SOI-MÊME »

« Cet exercice est à faire en portant un masque à nez proéminent. » [Pour les Toltèques, la conscience du monde extérieur est liée au nez car c’est la seule partie du visage que l’on aperçoit à l’état de veille, ndl]

« Placez-vous devant un miroir et commencez à raconter l’histoire de votre vie. Parlez à voix haute de vos problèmes, de vos soucis, tout comme si vous étiez avec un psychothérapeute. La seule différence, c’est que vous êtes votre propre thérapeute. Vous êtes capable d’assembler le tonal et le nahual, le conscient et l’inconscient, et vous n’avez besoin de personne pour vous découvrir.

Passez chaque jour 30 à 45 minutes sur cet exercice pendant 36 jours. Contentez-vous de parler de ce que vous croyez être, de vos problèmes et ainsi de suite, en toute liberté. » L’auteur poursuit en expliquant les effets de cet exercice :

« Cet exercice a des effets très significatifs. Tout d’abord, en vous obligeant à vous regarder, vous cessez d’être un simple spectateur et vous devenez l’acteur principal de votre propre vie. Ensuite, quand vous cessez d’identifier votre visage à votre vie courante et que vous commencez à vous observer avec un masque, une guérison des plus intéressantes prend place : au fil du temps, votre visage et l’histoire de votre vie se dissocient l’un de l’autre parfois jusqu’à ce que le lien entre eux soit tout à fait rompu.

Une fois ce lien brisé, l’histoire de votre vie cesse de vous affecter et vous êtes libre.

Certains de mes étudiants m’ont raconté qu’ils ont été soulagés de maladies très graves en faisant cet exercice. Votre esprit cesse de vous associer au problème, et le changement advient. »

Cette pratique, parmi d’autres développées dans ce livre, vous permet aussi de devenir acteur de vos rêves et vous ouvre les portes de la magie (l’âme-agit) : vous devenez maître(sse) de votre vie et pouvez évoluer de la meilleure des manières. Aussi, je vous conseille de tout mon coeur la lecture de ce livre édifiant.

Le-secret-tolteque

Anna Scheele ©Technosphere 2019

Du skate et du nomadisme

Cette nouvelle interview de la Technosphère se tourne vers le sport et la solidarité avec la présentation de la toute fraîche association « Spot Nomad » qui propose des évènements autour du skate à destination de la jeunesse, partout dans le monde. J’ai rencontré Mic, le président de l’association qui nous explique le projet.

  • J’imagine que tout commence par une passion pour le skate-board, peux-tu nous en parler ?

J’ai commencé à 14 ans dans la campagne de Louvigné près de Rennes, personne ne pratiquait autour de moi donc j’ai appris tout seul dans la rue, sans bon matériel. Les premières bonnes sensations étaient dures à trouver à cause de ma planche qui était vraiment basique, jusqu’au jour où j’ai croisé un skateur qui a fait un olli (un saut) devant moi, c’est là que j’ai compris qu’une multitude de possibilités existaient dans ce sport. A partir de ce moment là, j’ai développé l’art de faire des figures acrobatiques, en plus de rouler. Et au fur et à mesure, avec la pratique, j’ai ressenti des instants de purs plaisir qui me sont devenus essentiels.

  • Comment est venue l’idée de créer des évènements autour du skate à destination de tous publics ?

J’ai eu envie de partager cette passion et d’en faire comprendre la pratique en organisant des festivals, des sessions de skate avec de la musique, du break-dance et du graff accessibles à tous. Peu à peu, j’ai ressenti le besoin de créer des ZML (Zones de Mouvements Libres) partout où m’emmènent mes voyages, mes connexions avec le monde alternatif et institutionnel.

  • Comment peut-on être nomade en skate ?

J’ai un Mercedes 207 de 1980 qui me permet de me déplacer et de transporter tout le matériel nécessaire comme des plans inclinés, des courbes, des barres à slide démontables et fixées sur la camionnette. En 3 heures, tout est monté et prêt à l’usage. Spot Nomad Meknes 2018

  • Vous avez posé votre spot au Maroc il y a quelques mois, comment c’était ? Penses-tu renouveler l’expérience là-bas ?

Nous avons été très bien accueillis au festival international de danse Hip Hop de Meknès par des jeunes ultra-motivés et par Amine Wakrim, un président d’association très enthousiaste et confiant dans notre projet. Beaucoup de jeunes ont été initiés et les riders ont su se faire plaisir et inspirer la population locale. L’expérience était tellement positive qu’ils nous ont recontactés pour organiser le même évènement du 6 au 15 septembre 2019.

  • Où aura lieu le prochain spot ? Quels endroits pensez-vous privilégier ?

Le prochain spot aura lieu chez nous en Bretagne, à Douarnenez, sur le Port du Rosmeur avec l’objectif de récupérer un maximum de matériel (skates, rollers, trottinettes, BMX) et de protections (genouillères, casques…) pour équiper les jeunes rencontrés sur la route qui va nous mener au Maroc et pour que les initiations se déroulent dans les meilleurs conditions possibles. Pour l’instant, on reste concentré sur le Maroc mais on est ouvert à toutes propositions sur la route entre la Bretagne et l’Afrique.

  • Qu’est-ce qui serait idéal pour votre association ? Jusqu’où voudrais-tu l’emmener ?

On aimerait continuer à initier un maximum de gens tout en démystifiant le côté un peu élitiste lié au coût du matériel. Et pourquoi pas continuer à voyager ailleurs qu’en Afrique.

  • Recherchez-vous des sponsors ?

Tout sponsor est le bienvenu, en argent et en matériel. Cela permettrait aussi de créer de nouveaux spots nomades et d’équiper un maximum de gens qui n’ont pas les moyens de s’offrir un matériel de bonne qualité.

  • Pour finir, qu’est-ce qui te donne le plus grand smile ?

De voir les jeunes et moins jeunes s’éclater, lire la joie dans leurs yeux d’avoir réussi à vivre l’art du skate. J’aime aussi voir des skateurs confirmés développer leurs pratiques sur nos évènements. J’apprécie beaucoup aussi le côté choc des cultures, arriver avec un camion, une installation nomade et étonner les locaux, les voir s’intéresser à des pratiques qui leur sont inconnues.

spotnomad 2018

Contact :

Association Spot Nomad

7 chemins des Roches Blanches

29100 DOUARNENEZ

Tél : 06. 43. 78. 42. 64

Liens Spot Nomad :

You Tube

Facebook

Instagram (@Spot Nomad)

Merci Mic Kyroule et plein de bonnes vibes pour votre projet 🙂

Amicalement, Anna Scheele P/O ©Technosphere 2019