Comment ne plus avoir peur ?

Je ne vais pas évoquer la peur liée à l’émotion de la survie, vous savez quand nous réagissons à une situation qui pourrait nous nuire et que nous crions, courons ou mordons…Cette peur nous sauve la vie donc elle est primordiale ! Je ne parle pas non plus des phobies spécifiques type claustrophobie.

Non, je vais me concentrer sur cette peur rampante, pâle et froide, qui déborde parfois, prend aux tripes, bouffe le cerveau, empêche de respirer, de dormir, de vivre. La peur est l’un des pires poisons de notre existence, elle est débilitante, nous empêche de vivre la vie que nous devrions vivre, nous bloque, nous rend malheureux et malade sur tous les plans. De plus, elle nous fait nous soumettre, nous réduit, nous écrase. Elle nous rend haineux, frustrés, tristes. Elle est à l’opposé des notions de liberté, d’épanouissement et de joie. Ceux qui lisent ces lignes la vivent peut-être en ces temps de chaos et je vais vous donner les clés qui m’ont permis d’envoyer ce sentiment dans un trou sans fond. Je vais parler en tant que thérapeute énergéticienne et naturopathe mais aussi comme quelqu’un qui a expérimenté ces conseils puisque je peux affirmer que je n’ai plus peur de rien aujourd’hui.

Sachez que le changement ne viendra jamais de l’extérieur, c’est vous qui allez travailler sur vous-même. Vous devez donc être prêt à changer dans le respect et l’amour de vous-même. Sachez que vous êtes votre meilleur coach !

  1. Travailler la confiance en soi de la manière qui vous ira (arts martiaux, travail sur son image, son langage, auto-hypnose, etc). L’école apprend exactement le contraire en stressant les enfants et en leur faisant passer des évaluations sans arrêt. Je vous incite à travailler votre confiance en vos qualités spécifiques, propres à chacun et en votre grand pouvoir créateur. Vous êtes unique et merveilleux, chacun est différent et complémentaire. Personne n’est supérieur à l’autre.
  2. Bien réaliser que la peur est la pire des vibrations sur l’échelle des émotions : Quand on vibre bas, on attire à soi tout un tas de négativités et de maladies. C’est une loi naturelle : on attire à soi ce que l’on émet. Cette raison devrait vous pousser à grimper peu à peu les étapes de l’échelle émotionnelle. Aller vers la joie, la paix, l’harmonie ou l’Amour fera d’office reculer la peur. Voir mon article sur les vibrations et comment les élever ici.
  3. Abolir la peur de la mort. Quand nous réalisons que nous sommes d’abord une âme éternelle venue incarner un corps et que nous avons déjà eu des milliers de corps dans nos précédentes existences, cela nous place dans une perspective d’éternité. Comme le dirait le sage indien Sadghuru : « Nous sommes des POP UP »…Et on revient sur Terre, qui est une « planète-école » tant qu’on n’a pas compris certaines choses…Du coup on est moins accroché à notre propre enveloppe corporelle, on relativise nos possessions matérielles et on passe à un niveau très supérieur de bien être. Pour vous convaincre de cela, je vous conseille les témoignages de gens ayant vécu une EMI (expérience de mort imminente, vous savez ces gens qui étaient en état de mort clinique et qui ont été ranimés). Quand j’étais enfant, j’avais trouvé un livre édifiant dans la bibliothèque de ma mère infirmière : le livre du Docteur Moody : La vie après la vie et j’en ai été marquée à jamais. Depuis j’ai réalisé cela par moi-même étant donné que j’ai accedé à des vies antérieures et parlé à des morts. Je suis sûre que quand on meurt on ne laisse en fait qu’un manteau usé. Quand on sait que l’on a la vie éternelle on est beaucoup plus relax je vous assure… Je vous conseille de façon plus rapide d’écouter l’interview de Lilou Macé de ce neuro-chirurgien américain à propos des EMI.
  4. Croire en son destin et en devenir le maître : notre âme a choisi de venir s’incarner dans telle ou telle famille, nous avons décidé de venir sur Terre afin d’expérimenter quelque chose de précis. Alors au lieu de perdre du temps avec la peur essayons de trouver pourquoi nous sommes là et avançons. Beaucoup de gens en ce moment cherchent leur mission de vie, c’est merveilleux car nous faisons des choix, les plus adaptés à ce que nous sommes et ainsi nous permettons à la joie, à l’harmonie de venir prendre la place de cette satanée peur. Et quand on vibre la joie, on peut faire confiance aussi en la vie !
  5. Écouter des musiques accordées en 432 hertz (et non en 440 hz comme actuellement) car cela permet de nous reconnecter à notre coeur et à l’Univers. Tout est vibrations ne l’oubliez jamais ! Écouter les bonnes fréquences permet de se sentir relié à la Source, le son étant une interface entre l’invisible et le visible. Or quelqu’un de relié se sent en sécurité ! Voyez cette vidéo sur l’importance du son sur nos vies. Cela permet aussi de sortir du mental qui peut nous envahir. Tout est chant dans l’univers. Nous avons nous-mêmes notre propre fréquence. Je rappelle qu’autrefois le peuple Essénien savait soigner grâce au son (Voir le livre d’Anne Givaudan et son CD : Sons esséniens, la guérison par la voix).
  6. Affronter ses peurs, oser les regarder vraiment en face car je vous assure que souvent la peur est infondée. Nous avons peur d’un futur qui arrive rarement, nous cogitons sur des choses incroyables qui ne se passeront jamais ou qui au contraire vont finir par arriver puisque nous les faisons vivre en leur donnant de l’importance ! Regarder sa peur en face permet souvent de réaliser qu’elle a grandi souvent de façon démesurée sur de fausses bases.
  7. Arrêter de se prendre trop au sérieux Nous jouons tous des rôles. Ce point m’a particulièrement aidée : s’imaginer la vie comme un théâtre où nous jouons chacun des rôles ! Et finalement, je choisis à quel jeu je préfère jouer ! Je préfère jouer un rôle de détendue qu’un rôle de stressée. Par ailleurs, cultiver l’humour au quotidien permet de tout alléger. L’humour semble disparaître de nos sociétés malades alors que le rire est d’un immense secours dans toutes sortes de situations. Nous travaillons beaucoup cela en atelier « théâtre improvisé » avec les ados.
  8. Vivre dans le présent : la philosophie Épicurienne ou Bouddhiste est aussi une clé fondamentale. Vivre le présent libère de toutes sortes de tracas liés au passé ou au futur. Apprendre à savourer le présent va automatiquement chasser la peur. C’est un apprentissage basique qui devrait être enseigné dans les écoles !
  9. Faire travailler l’hémisphère droit du cerveau (car le côté gauche est le mental). Donc on chante, on créé, on danse, on peint, on rénove un meuble…Une activité créatrice va forcément être bénéfique car elle va mettre le mental au repos.
  10. Libérer ses mémoires anciennes, karmiques et générationnelles : ainsi on retrouve notre état naturel, « l’antakarana », qui nous relie à la dimension supérieure à laquelle nous appartenons. Il existe beaucoup de méditations guidées (par exemple sur YT) pour parvenir à cela ou bien des thérapeutes le font avec vous. Si mon client est d’accord, je le fais systématiquement en début de séance avec le nettoyage des corps subtils. Je coupe ces liens, je les sens bien, je sens aussi s’ils sont très solides et durs à dénouer ou légers, y compris à distance. Si ces liens sont difficiles, je dois parfois recommencer 1 ou 2 mois plus tard.
  11. Oser demander de l’aide à ses anges gardiens, ses guides ou/et ses ancêtres : essayez simplement, en télépathie (inutile de parler à haute voix) et revenez me dire à quel point ils sont doués ! 😉
  12. Travailler son ancrage à la Terre et au Soleil. Ce dernier point est aussi extrêmement important. En effet, quelqu’un de bien ancré, droit, aligné n’aura pas de peurs injustifiées. Mieux encore, il ne se trompera plus de voie et saura accueillir toute la magie de l’Univers ! Il peut enfin comprendre ce que « avoir la foi » veut dire ! C’est être sûr que quoi qu’il arrive, nous serons protégés, aidés ! Pour cela, restez proches de la Nature et admirez-la sincèrement ! Pour mon propre ancrage, je pratique aussi tous les jours la salutation au soleil des indiens Voir comment faire dans cet article. De plus, au réveil, vous pouvez prendre 1 minute pour créer cette visualisation que je conseille à mes clients et amis :

♥ Au réveil, imaginez un fil d’or qui part de votre coeur et qui va rejoindre le centre de la Terre en passant par le bas du corps : donc ce fil se sépare en 2 au niveau des jambes et sort des pieds pour rejoindre le centre de la Terre : une immense pierre d’émeraude étincelante à laquelle vos fils d’or s’attachent.

♥ Ensuite, pour la reliance à notre Soleil, faites de même en imaginant un fil d’or qui part de votre coeur afin de rejoindre le Soleil et se fixer à lui.

♥ Enfin, 3ème étape de cette méditation d’ancrage : apprenez à respirer « par » le Coeur. Je m’explique : au lieu d avoir l’impression que l’air entre par le nez ou la bouche, imaginez que l’air entre et sort par le Coeur et ne pensez plus qu’à travers votre Coeur, pas à travers le mental, cette grosse voix qui gâche toujours tout…

Avec ces méthodes et votre propre désir du coeur vous allez bientôt rire des peurs qui vous paralysent peut être en ce moment.

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2020

Ce site est volontairement sans publicités afin de garder une liberté totale dans l’écriture. Vous pouvez cependant m’encourager dans la rédaction de ces articles en faisant un DON via paypal, un grand MERCI !

Soutien pour l’écriture de mes articles

Merci ❤

€2,00

 

Quand la musique soigne #1 : Gaïa 963

Vous connaissez ma passion pour la musique et en vérité, je pense que je dansais déjà dans le ventre de ma mère tellement j’aime les rythmes et les sons. Petite, je jouais de l’alto puis du violon et cela a duré jusqu’à ce que je découvre les musiques électroniques et leurs possibilités infinies.

Aujourd’hui je suis thérapeute : naturopathe et magnétiseuse et naturellement, j’inclus le son à ma pratique. Nous savons depuis longtemps que le son et les fréquences impactent directement le corps physique (Travaux de Marie-Louise Aucher, fondatrice de la psychophonie – En savoir plus sur ses travaux). Aussi, je viens d’acquérir des diapasons thérapeutiques qui viennent d’Inde, mon pays préféré à ce jour. Ces diapasons sont conçus pour vibrer sur les fréquences sacrées. Je viens aussi d’acheter une harpe de cristal avec un « la » en 432 hertz. Et ce n’est que le début…

Comme j’adore le rythme et que je compose des morceaux, j’ai eu l’idée toute simple d’ajouter des fréquences sacrées de guérison à mes morceaux de musique électronique. 9 fréquences sacrées donc 9 morceaux dont voici le premier, Gaïa 963 :

On entend la fréquence 963 hertz dès le début, en même temps que la voix et elle est présente presque tout le long du morceau.

963 hertz : la plus élevée des fréquences sacrées !

Cette fréquence a la propriété de stimuler notre glande pinéale, située dans notre crâne (en forme de pomme de pin, d’où son nom). Cette glande est celle qui nous permet entre autres choses, de nous relier à l’univers et de développer notre intuition. La fréquence 963 est la fréquence de l’unité, de la pleine conscience et de l’élévation spirituelle. Elle correspond au chakra couronne situé sur le haut de notre tête. Cette fréquence nous fait ressentir et accéder à l’Amour Universel. Oui rien que cela !

glande_pineal

Remarquez aussi les 3 chiffres qui la composent : 9, 6 et 3 qui sont des chiffres clés pour qui tente de comprendre l’Univers.

La force qui se dégage du 963 hertz fait entrer la lumière, l’Amour et vous procure un bien-être d’abord mental puis physique. Ainsi cette fréquence vous soulagera du stress, d’une dépression ou de soucis d’insomnie (la glande pinéale produit la mélatonine, l’hormone du sommeil). La fréquence 963 hertz vous aidera aussi à vous retrouver vous-même si vous vous sentez perdu, elle recentre, équilibre et donne la maîtrise de soi.

D’où viennent ces 9 fréquences sacrées ?

Les fréquences sacrées, également nommées solfège sacré, solfège ancien, solfège secret ou encore solfeggio, sont une gamme particulière composée de neuf fréquences : 174, 285, 396, 417, 528, 639, 741, 852 et 963 Hz.

Ces fréquences ont été redécouvertes par le Dr Joseph Puleo comme décrit dans le livre des Codes de guérison pour l’apocalypse biologique par les docteurs Leonard Horowitz et Puleo.dr horowitz et dr PuleoLe Dr Puleo explique qu’il a été intuitivement guidé afin de trouver les 6 fréquences d’origine dans Le Livre des Nombres de La Bible, chapitre 7, versets 12 à 83. Il les a déchiffrés en utilisant l’ancienne méthode de Pythagore de réduction des numéros de versets vers des chiffres entiers. Ces codes ont révélé une série de six fréquences sonores qui correspondent aux six notes disparues de la gamme des anciens solfèges utilisées pour les chants Grégoriens.

« Le nombre est l’essence de toute chose. » Pythagore

« La musique est un exercice d’arithmétique secrète, et celui qui s’y livre ignore qu’il manie des nombres. » Leibniz

Anna Marguerite Scheele ©Technosphere 2020
Sources et pistes :
Ce site est volontairement sans publicités afin de garder une liberté éditoriale. Vous pouvez cependant m’encourager dans la rédaction de ces articles en faisant un DON via paypal, un grand MERCI !

Soutien pour l’écriture de mes articles

Merci ❤

€2,00

Sevrage drogues & alcool : la piste du Kudzu, une plante asiatique

 

Se défaire d’une substance addictive peut devenir un enfer quotidien avec des souffrances psychologiques, émotionnelles mais aussi physiques. J’ai plusieurs fois entendu parler du Kudzu et je décide d’y consacrer un article afin d’apporter une piste naturelle à ceux qui veulent retrouver leur liberté sans torture ! N’hésitez-pas à me contacter pour me parler de votre expérience éventuelle avec cette plante unique, n’ayant pas d’addiction (à part envers la Verité, l’Amour et la Justice) je n’ai pas essayé sur moi pour une fois !

Il semble que le Kudzu peut grandement vous aider à arrêter le tabac, l’héroïne, la cocaïne, l’alcool, les médicaments psychotropes et analgésiques mais aussi le sucre et le gluten qui sont très addictifs. L’addiction peut aussi être liée à un comportement : par exemple, l’addiction aux jeux, aux réseaux sociaux ou…au sexe !

En Chine, le nom « Kudzu » (aussi écrit « Kuzu » ou « Kouzou ») signifie « dissipateur d’ivresse ».

Cette plante grimpante, aussi appelée « vigne du Japon », (nom scientifique : pueraria montana) est utilisée en médecine traditionnelle chinoise pour ses constituants qui sont notamment :

  • la puérarine : action anti-hypertensive et modulatrice du
    rythme cardiaque, rôle anti-inflammatoire, effet hépatoprotecteur, effet hypoglycémiant (rôle antidiabétique).
  • la daidzine et la génistéine : actions relaxantes, anti-inflammatoires et propriétés détoxifiantes qui seraient particulièrement bénéfiques pour réduire les symptômes des addictions.
  • Des saponosides aux vertus hépatoprotectrices
  • Des phytostérols qui sont des lipides aux nombreux bienfaits.

Les feuilles de Kudzu sont une aide précieuse dans tous les sevrages, surtout dans le sevrage de l’alcool : la daidzine serait le composé actif responsable de cet effet inhibiteur.

Par ailleurs, les molécules du kudzu se fixent à la place des récepteurs à la nicotine, dans le cadre de la consommation de tabac ! (Pour ceux qui veulent arrêter le tabac —> Article sur les dizaines de plantes sans nicotine qui se fument, cela permet une transition idéale).

De plus, cette plante modère les effets de manque parfois insupportables pendant un sevrage.

Parallèlement, son action sur la glande pinéale confère une action calmante et antistress utile contre la nervosité provoquée par un sevrage.

Cerise sur le gâteau :  cette plante régularise le transit et est hépatoprotectrice (protège le foie, souvent en triste état).

Certains services d’addictologie ont adopté le kudzu dans leur protocole de sevrage.

Le kudzu peut être pris en même temps qu’une consommation de tabac ou de patch.

kudzu-flower-831489_1920
Fleur de Kudzu

Associations suggérées :

Soutenir la fonction hépatique avec des plantes comme draineurs hépatobiliaires : (au choix puis en alternance selon la durée du sevrage !)

  • Le Romarin stimule la vésicule biliaire et son utilisation est préconisée en cas d’inflammation chronique de la vésicule.
  • Le Desmodium est formidable pour détoxifier le foie du tabac et l’alcool.  La vésicule biliaire est aussi stimulée.
  • Le Chardon Marie répare le foie et facilite l’évacuation de la sécrétion biliaire.
  • Le Chrysanthellum protège les cellules du foie contre les méfaits de l’alcool et autres toxiques.
  • L’Aubier de Tilleul est dépuratif, antispasmodique et stimule la vésicule biliaire.
  • L’Artichaut est une plante protectrice du foie et détoxifiante.
  • Le Pissenlit est un puissant dépuratif et diurétique.
  • Le Radis noir contribue à drainer le foie et à augmenter la sécrétion de bile, entraînant ainsi une meilleure élimination des toxines.


⇒ Réguler l’équilibre nerveux :

Le sevrage engendre un état de tension, d’irritation, de nervosité et des troubles du sommeil. Ces plantes sont à prendre au choix puis en alternance (on ne reste jamais avec la même plante plus d’un mois, après le corps s’accoutume ! Donc on alterne !)

  • L’Ashwagandha (ou Ginseng indien) est l’une de mes plantes préférées, elle est adaptogène et va aider le corps à surmonter les états de stress.
  • La Rhodiola permet à l’organisme de s’adapter plus facilement aux situations stressantes.
  • Le Ginseng asiatique est également adaptogène, aide à surmonter le stress et contribue à reconstituer la force vitale.
  • L’Éleuthérocoque est aussi adaptogène et possède la formidable faculté d’augmenter la résistance de l’organisme au stress, quelque soit son origine.
  • La Valériane est utile dans le sevrage grâce à ses propriétés myorelaxantes (relaxe les muscles). Elle complète l’action du Kudzu pour tenir dans la durée. C’est une plante à action sédative.

⇒ Consolider le psychique grâce aux Fleurs de Bach (les acheter sans alcool !) :

  • Cherry Plum pour tenir bon le sevrage ! Out le crackage… !
  • Crab Apple intéressante pour le sevrage et le nettoyage des toxines.
  • Larch pour la confiance en soi et à sa capacité à tenir bon le sevrage.
  • Walnut quand on devient hypersensible. Permet aussi de s’adapter au nouveau mode de vie.
  • Le complexe Protection / Équilibre en granules (formule sans alcool) ou en spray.

    fleurs de bach, complexe dépendance
    Ce mélange de fleurs de Bach aide au dépassement des mauvaises habitudes, abus des substances nocives, libération des attachements émotionnels.

⇒ Reminéraliser l’organisme : (à prendre au choix puis en alternance)

  • L’Ortie (ma plante préférée avec la lavande et le chanvre !) renferme de nombreux actifs comme des vitamines du groupe B (B2, B5 et acide folique), A, C, E (plus de vit. C que dans le citron !), des minéraux (magnésium, fer, silice) et des oligo-éléments (cuivre, zinc). Voir cet article uniquement sur la puissance de l’ortie
  • La Spiruline est une algue très riche en protéines, acides aminés, fer, vitamine B12 et E, provitamine A et acide gamma-linolénique. Il faut l’absorber avec de la vitamine C pour faciliter son absorption !

Contre-indications !

  • La consommation prolongée de kudzu est contre-indiquée en cas de cancer du sein du fait de la présence des isoflavones.
  • La surconsommation de plantes contant de la pueranine (kudzu, soja) peut entraîner des arythmies cardiaques.

⊗ Effets secondaires :

A ce jour, aucun effet secondaire n’a été répertorié lors de l’usage de kudzu. Cependant, pour éviter tout risque de surdosage, il convient de respecter les doses recommandées par le fabricant.

Sources :

  • Van Petegem J, Picot A (2016) Le Kudzu, la plante aux trois vertus.
    La sagesse des plantes. ATC-Paris, http://www.atctoxicologie.fr.
  • L. Lu et al., Traditional medicine in the treatment of drug addiction, Am J Drug Alcohol Abuse., 2009, 35(1) – Pages 1-11.
  • S. Lacoste, Kudzu, Ma bible de la phytothérapie: Le guide de référence pour se soigner avec les plantes, Éditions Leduc.s, 1 septembre 2014.
  • Le site de Monsieur Ginseng

Amicalement,

Anne Marguerite ©Technosphere 2020

Ce site est volontairement sans publicités afin de garder une liberté éditoriale. Vous pouvez cependant m’encourager dans la rédaction de ces articles en faisant un DON via paypal, un grand MERCI !

Soutien pour l’écriture de mes articles

Merci ❤

€2,00

 

Le miracle de la cohérence cardiaque

Le concept de la Cohérence Cardiaque est issu des recherches médicales dans les neurosciences et la neurocardiologie.

Cette méthode est apparue aux Etats-Unis il y a environ 10 ans, au moment où son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath®, en Californie. Cet organisme étudie depuis 25 ans la communication entre le cœur et le cerveau. Les découvertes de l’Institut ont montré qu’il existe 40.000 neurones dans le coeur et qu’ils forment « le cerveau du coeur ». C’est suffisant pour que ce système nerveux agisse parfois de manière autonome (je rappelle au passage que nous avons aussi un troisième cerveau, dans nos intestins, appelé « cerveau viscéral » et qui contient 200 millions de neurones, plus que dans le cerveau d’un chien).

Les recherches à l’Institut HeartMath® ont montré que le facteur le plus important qui affecte le rythme cardiaque correspond à nos sentiments et à nos émotions. Donc en respirant calmement et de façon régulière, nous obligeons notre coeur à avoir une « cohérence » qui retentit positivement sur toute notre psycho-physiologie !

Pourquoi pratiquer la cohérence cardiaque ?

D’une façon générale, la cohérence cardiaque accroît notre potentiel intellectuel, nous donne des pensées plus claires, nous permet de prendre les décisions les plus évidentes et les plus simples, nous offre un meilleur équilibre émotionnel, une meilleure logique et davantage d’organisation et de sérénité. Et en particulier, je vous ai résumé ci-dessous tout ce que nous offre la pratique de la cohérence cardiaque qui n’est finalement qu’une simple respiration sur environ 7 temps ! (les yogis et les bouddhistes le savent et la pratiquent depuis des millénaires !)coherence cardiaque by technsophere cf David Servan Schreiber, livre guérir

Où ? Et quand ?

N’importe où ! En marchant, assis, debout, en voiture, sur un chameau ! Dès que vous en ressentez le besoin OU en routine 3 fois par jour. Cette pratique est utile dans toute situation de stress, par exemple avant de parler en public, avant de dormir, avant un entretien, avant un examen, en accompagnement d’autres thérapies, avant d’aborder quelque chose de désagréable, votre pile de paperasse ou une discussion avec votre ennemi n°1 🙂

Comment ?

C’est archi simple, nul besoin de se mettre en position yogi. De préférence vous inspirez par les narines et expirez avec la bouche, le temps de compter jusqu’à 7. Bien sûr les labos pharmaceutiques préfèrent vendre des hypotenseurs, des anxiolytiques, des antidépresseurs. Il est si simple le secret, n’est-ce pas ?

Il existe de nombreuses applications mobiles gratuites et sans publicité pour vous accompagner en toute simplicité, je pense à Respirelax mais il en existe beaucoup d’autres ! (Cette appli vous permet de fermer les yeux et de respirer au son d’une clochette). Quand vous aurez l’habitude, l’appli sera inutile. Personnellement, je n’en ai jamais eu besoin mais je pense qu’elle peut être un support très plaisant, un repère rassurant. You Tube aussi propose beaucoup de vidéos de cohérence cardiaque avec en plus des visuels et des sons aux fréquences relaxantes ce qui peut constituer un bénéfice plus grand pour votre détente.

Vous essayez ? ⇒ vidéo You Tube de cohérence cardiaque

3 vidéos très courtes pour clarifier davantage la cohérence cardiaque :

Pour aller plus loin :

Guide de cohérence cardiaque jour après jour
De Dr David O’Hare, Edition Thierry Souccar, 2012

Cohérence cardiaque : Nouvelle technique pour faire face au stress
De  Dr Charly Cungi et  Dr Claude Deglon, Edition RETZ, 2009

Maigrir par la cohérence cardiaque
De Dr David O’Hare, Edition Thierry Souccar, 2012

Les premiers pas avec la cohérence cardiaque
Dr Claude Deglon, Pi-Conseil avec Heartmath France, 2006

Relaxation et méditation : trouver son équilibre émotionnel
Dr Dominique Servant, Ed. Odile Jacob, 2007

La relaxation : nouvelles approches, nouvelles pratiques
Dr Dominique Servant, Edition Masson, 2009

Savoir se relaxer en choisissant sa méthode
Dr Charly Cungi, Retz, 1996

Guérir le stress, l’anxiété et la dépression
David Servan-Schreiber, Edition Robert Laffont, 2003
david servan schreber Guerir-le-stre-l-anxiete-et-la-depreion

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2019

Ce site est volontairement sans publicités afin de garder une liberté éditoriale. Vous pouvez cependant m’encourager dans la rédaction de ces articles en faisant un DON via paypal, un grand MERCI !

Soutien pour l’écriture de mes articles

Merci ❤

€2,00

heart-2750395_1280

Ciao l’eczéma grâce à la naturopathie

L’eczéma touche une personne sur cinq dans le monde, surtout les enfants (15 à 30% des enfants dans les pays industrialisés). Une consultation en dermatologie sur trois concerne cette inflammation de la peau non contagieuse.

Il existe plusieurs sortes d’eczémas, les 2 plus courantes étant l’eczéma atopique et l’eczéma de contact. Nous trouvons intéressant de lister les différents types d’eczémas car en naturopathie, trouver l’origine d’une pathologie est primordial.

  • L’eczéma atopique : la peau est sèche et elle tire. Cet eczéma peut être à la fois d’origine génétique et allergique : il peut apparaître à cause d’un système immunitaire déficient ou qui surréagit, à cause d’un défaut de la barrière de défense cutanée ou d’un manque de lipides cutanées. De plus en plus, on réalise l’importance de la flore digestive (le microbiote) dans l’atopie. En effet, c’est dans la sphère digestive que se créent les défenses immunitaires. L’atopie ne se manifeste pas uniquement de manière cutanée mais aussi à travers des rhumes, rhinites, conjonctivites et autres allergies alimentaires.
  • L’eczéma allergique de contact : il est dû à une hypersensibilité locale au contact de substances allergisantes comme les caoutchoucs, les métaux, les biocides et les cosmétiques. Cet eczéma apparaît environ 3 jours après le contact mais il peut aussi se manifester des mois ou des années après !
  • L’eczéma dishydrosique : il apparaît sur les mains et les pieds. Son origine est souvent nerveuse mais peut aussi être provoquée par une mycose ou une sudation trop importante.
  • L’eczéma séborrhéique : ce type d’eczéma touche particulièrement le cuir chevelu. Il  provoque souvent des croûtes jaunâtres à cet endroit et des pellicules chez les personnes qui en souffrent. Il peut être lié à des problèmes immunitaires mais c’est le stress qui le favorise souvent.
  • L’eczéma photosensible : une exposition aux UV, même très courte peut provoquer une inflammation du derme. Souvent c’est la prise de certains médicaments, couplée au soleil qui déclenche une crise d’eczéma.
  • L’eczéma nummulaire : il provoque des petites plaques circulaires semblables à des pièces de monnaie. Il s’agirait plutôt d’allergies.
  • L’eczéma impétiginisé : apparaît à cause d’une bactérie, un virus ou un champignon. Par ailleurs, « une personne qui fait déjà de l’eczéma (de n’importe quel type) peut voir ses lésions s’aggraver si elles entrent en contact direct avec une bactérie. Par exemple, cela peut être une bactérie contenue dans l’eau du lac dans lequel on se baigne ». source : e-santé
  • L’eczéma variqueux : apparaît sur les jambes. Il est lié à une mauvaise circulation du sang au niveau des membres inférieurs. Il est parfois accompagné de varices ou d’oedèmes et peut s’infecter si on gratte trop. Il faut aller voir au minimum un dermatologue dans ce cas, voire même un phlébologue. Pour contrer cet eczéma, tout ce qui améliore la circulation sanguine est conseillé : marche (aquatique si possible), vélo et vélo aquatique, aquagym, bas de contention et pieds surélevés en position assise ou couchée.

Le dermatologue prescrit généralement des pommades à base de corticoïdes et des antihistaminiques contre l’allergie. Cependant, cela ne va pas régler le problème de façon durable.

Des pistes de soins au naturel :

Bien sûr, il convient de prime abord de supprimer l’allergène (des tests afin de trouver l’allergène existent) mais aussi tous les produits pouvant irriter la peau : vêtements synthétiques, savons trop détergents, produits parfumés, cosmétiques et crèmes (attention certaines crèmes naturelles sont allergisantes, faire un test au creux du coude).

La prévention par les probiotiques, même pour les bébés

On a vu plus haut que la flore intestinale intervenait dans les mécanismes immunitaires et inflammatoires. Ainsi, en assurant la diversité du macrobiote et en rétablissant l’équilibre des lymphocytes (globules blancs) on obtient de bons résultats. Ce rééquilibrage « se fait progressivement jusqu’à l’âge de deux ans avec de préférences les souches suivantes : lactobacillus rhamnosus (diminution du TNF alpha), lactobacillus acidophilus (moins d’éosinophiles), bifidobacterium lactis et lactobacillus paracasei (pour l’ensemble des réactions allergiques). (Source : Plantes et bien être, n°57, février 2019, p. 3).

La supplémentation en acides gras oméga-3

De la naissance à 6 mois, il est possible de donner au bébé un lait maternisé enrichi en oméga-3 ou d’enrichir l’alimentation de la mère en oméga-3 : poissons gras ou capsules d’oméga-3 « à raison de 1g le soir, 3 fois par semaine. Ensuite, la posologie variera en fonction de l’âge :

  • 70 mg de DHA (un oméga-3 essentiel) par jour de 6 mois à 3 ans ;

  • 125 mg de DHA et 250 mg d’EPA (un autre oméga-3 anti-inflammatoire) par jour de 3 à 9 ans ;

  • 250 mg de DHA et 500 mg d’EPA par jour de 10 à 18 ans et même après.

Que dit la phytothérapie ?

  • Il faut protéger la peau grâce à une alimentation riche en :

– Provitamines A comme le bêta-carotène ou l’alpha-carotène que l’on trouve surtout dans les carottes, les oranges, les brocolis…

– Lutéine et lycopène présents dans les épinards, les kiwis, les tomates, les pastèques, les algues…

  • Il faut drainer les déchets du corps surtout grâce aux reins, au foie et à la peau (à partir de 15 ans et à ne pas faire chez la femme enceinte ou allaitante).

La peau est un organe émonctoriel qui sert à éliminer des déchets organiques, elle est donc, dans une certaine proportion, le reflet de nos souffrances organiques et affectives. Il est donc très utile de ne pas traiter un simple symptôme visible. Nous ne sommes d’ailleurs qu’au tout début des découvertes sur ces liens étonnants entre peau et psychée. Désormais, les recherches sont regroupées au sein d’une même discipline : la neuro-endocrino-psychodermatologie. (cf : ce bon article du magazine Psychologies)

Les plantes drainantes pour les reins sont nombreuses mais la meilleure est sans doute la prêle (Equisetum arvense) car elle est en plus reminéralisante (5 à 8 % de silice organique) ; par ailleurs, elle améliore l’élasticité de la peau et facilite la cicatrisation des peaux ayant souffert de l’eczéma (à utiliser sous forme de poudre totale afin d’être certain de profiter de son excellent silicium). Lire la suite

Les 10 bénéfices d’une simple marche en forêt

Le bain de forêt est source de santé. Cela est prouvé avec des études scientifiques essentiellement japonaises¹. Nous pouvons aujourd’hui affirmer que la marche en forêt ou dans la nature en général, constitue une médecine préventive de grande qualité. D’autant plus que les effets bénéfiques durent environ une semaine.

  1. On déstresse. Une marche dans la nature ou juste sa contemplation fait baisser le taux de cortisol dans la salive (cortisol = hormone du stress).
  2. Le taux de défenses immunitaires va grimper, surtout le taux de cellules NK , les cellules anti-cancers.
  3. Un sentiment de joie, de plénitude vous envahit.
  4. Le sommeil est de meilleure qualité.
  5. La libido est boostée.
  6. La concentration est bien meilleure, y compris chez les enfants hyperactifs.
  7. La vue peut s’améliorer.
  8. Après une opération chirurgicale, le rétablissement est plus rapide.
  9. Le rythme cardiaque et la pression sanguine baissent.
  10. La sérénité vous gagne peu à peu au fil des mois de pratique. La marche en forêt « aide le système nerveux à être moins sujet à des réactions de lutte ou de fuite ».²

Sources & bibliographie :

  • ¹ Qing Li, Shinrin yoku : l’art et la science du bain de forêt, mars 2018. Les recherches du Dr Qing Li, expert en sylvothérapie.

 

  • ²Garcia Hector et Miralles Francesc, Les pouvoirs guérisseurs de la forêt, Le Shinrin Yoku, la voie du bonheur, éditions SOLAR, 2018.

 

  • Juyoung Lee, Qing Li, Liisa Tyrvinen, Yuko Tsunetsugu, Bum-Jin Park, Takahide Kagawa et Yoshifumi Miyazaki : Nature Therapy and preventive medicine, Public health – Social and Behavioral Health, Jay Maddock, InTech, 2012. Extraits

 

41591364_10212537714744299_5084587202189459456_n

Pourquoi l’huile de chanvre c’est de l’or ?

Depuis 1990, la culture de chanvre est de nouveau autorisée en France (je parle du chanvre à très faible teneur en THC).

chanvre-cultive
Originaire d’Asie centrale, le chanvre, aussi appelé chènevis, est utilisé depuis des millénaires.
hemp-2258608_1920
L’obtention de l’huile de chanvre se produit en écrasant ses jolies petites graines, qui sont par ailleurs comestibles et tout aussi excellentes pour l’équilibre du corps.

L’huile obtenue par pression des graines à froid est très précieuse. En effet, cette huile alimentaire se montre puissamment active sur différents points :

Pour la peau, c’est merveilleux

En usage externe sur votre peau, elle est extrêmement hydratante et anti-rides. Sa composition est celle qui se rapproche le plus de la composition lipidique de notre peau avec un équilibre entre omégas 3 et 6. Elle booste la micro-circulation mais calme aussi les rougeurs, les irritations, les brûlures. Elle peut servir facilement d’after-shave par exemple pour ces messieurs qui prennent de plus en plus soin d’eux au naturel.

Elle est aussi remarquable pour traiter l’eczéma (1), la dermatite atopique, l’acné, la couperose, le bouton de fièvre ou le psoriasis grâce à ses vertus anti-inflammatoires.

Pour les cheveux, c’est un miracle

  • Elle agit sur les cheveux secs, cassants, crépus, dreadés, dévitalisés en les nourrissant et en les lissant. En plus, sa texture légère et non grasse pénètre rapidement le cuir chevelu ou les longueurs.
  • Pour les cheveux fins, elle est aussi très efficace car elle redonne du volume.
  • Pour les chutes de cheveux, elle peut activer la repousse en oxygénant le cuir chevelu.
  • Elle règle les problèmes de pellicules et de démangeaisons du cuir chevelu.

Pour le corps, c’est de l’or

chanvre oil
L’huile de chanvre est obtenue en écrasant ses jolies petites graines. ©Pinterest

L’huile de chanvre contient des acides gras essentiels : des oméga-3 et 6 mais aussi beaucoup de protéines, des vitamine E, B1, D (une des seules plantes à détenir de la vitamine D, qui fixe le calcium sur nos os), des acides aminés, et bien d’autres composants très intéressants. Donc l’huile de chanvre est bénéfique pour :

  • Lutter contre le développement de maladies cardio-vasculaires.
  • Lutter contre l’inflammation des organes vitaux.
  • Lutter contre l’inflammation des articulations.marijuana-2766338_1280
  • Aider à la régulation du taux de mauvais cholestérol dans le sang (2).
  • Diminuer les syndromes prémenstruels et réguler le système hormonal (utile pendant la ménopause).
  • Participer au développement du cerveau et des yeux des fœtus pour les femmes enceintes ou allaitantes.
  • Réguler la cortisol, une hormone stéroïde qui est responsable du stress.

À noter :

L’huile de chanvre est adaptée aux régimes alimentaires en raison de sa faible teneur en calories et fait par ailleurs office d’écran solaire naturel.

Aucun effet indésirable n’a encore été signalé. Cependant si vous souffrez d’allergie à l’un des composants, il faudra bien sûr vous abstenir de l’utiliser.

Il est recommandé de consommer environ une cuillère à soupe d’huile de chanvre par jour (il existe beaucoup de recettes sur Internet à ce sujet, moi j’en ajoute dans la vinaigrette tout simplement). Ne la chauffez jamais car cela détruirait les oméga-3.

Conservez-là au frais (frigo, cellier, cave), à l’abri de la lumière. Elle est à consommer dans les 3 mois suivant son achat afin de limiter le risque d’oxydation.

Pour couronner le tout, avec son petit goût de noisette elle est délicieuse.

Vous l’avez compris, l’huile de chanvre est une vraie bénédiction. Mais ce n’est pas une découverte, en Inde et en Chine, cette huile est utilisée depuis des millénaires pour ses multiples vertus.

Anna Scheele

Notes et sources

(1) Callaway J, Schwab U, Harvima I, Halonen P, Mykkänen O, Hyvönen P, Järvinen T. «Efficacy of dietary hempseed oil in patients with atopic dermatitis». J Dermatolog Treat. 2005 Apr;16(2):87-94.

(2) Prociuk MA, Edel AL, et al. «Cholesterol-induced stimulation of platelet aggregation is prevented by a hempseed-enriched diet». Can J Physiol Pharmacol. 2008 Apr;86(4):153-9.

http://www.santescience.fr

http://www.downtoearth.org

http://www.huiledechanvre.fr/

Quand la passiflore vous sauve des nuits blanches et du stress

Cette liane fleurie merveilleusement belle était déjà utilisée par les Aztèques. Elle pousse sous le soleil sud américain mais nous pouvons aussi la cultiver chez nous à condition que le climat soit doux. Cette plante médicinale est connue pour ses vertus apaisantes et relaxantes.

La « Passiflora incarta » est la seule espèce du genre passiflora que l’on utilise comme sédatif et antidépresseur. La plante contient en effet des alcaloïdes réputés pour leur action soporifique, antalgique et antispasmodique, ainsi que du maltol, un composé organique réputé pour ses vertus antidépressives.

 « La passiflore est l’une des seules plantes qui ait été comparée à des anxiolytiques de référence, en particulier l’oxazépam, et pour laquelle une efficacité équivalente a été observée », explique Fabienne Millet, docteur en pharmacie (citée dans santé magazine par le Dr Brigitte Blond).

Sachez aussi que « L’Agence européenne du médicament » reconnaît son usage pour améliorer une anxiété modérée.

Comment l’absorber ?

En homéopathie, la passiflore se présente sous plusieurs formes : comprimés, gouttes mais aussi les fameuses granules, qui sont en plus remboursées par la plupart des mutuelles de santé. Retrouvez le détail de la posologie ici.

homeo
Passiflora composé © AS

En tisane sinon, tout simplement  : préparer une infusion avec une petite cuillère à café de plantes séchées (partie aérienne de la fleur) pour 250 ml d’eau bouillante. Laisser infuser quelques minutes avant de savourer.

teapot-196240_1920
Une simple infusion de passiflore peut vous être très bénéfique – ©Birgit_H

La passiflore peut s’utiliser en association avec d’autres plantes :

 

  • Pour réduire les palpitations dues au stress : les effets de la passiflore sont renforcés par ceux de l’aubépine.
aubépine
Ce sont les fleurs de l’aubépine qui sont bénéfiques. © AS

 

  • Lorsque domine l’agitation, l’hyperactivité, ou encore en cas de douleurs abdominales, l’association avec la mélisse peut être intéressante et efficace.
melissa-2370812_1920
La mélisse, une plante très généreuse. © AS

 

 

 

 

 

 

  • Contre les troubles du sommeil, la passiflore peut être associée à la valériane.
valerian-413021_1920.jpg
La valériane © PollyDot

Sachez que ce mélange « passiflore + valériane » est également efficace pour accompagner l’arrêt des benzodiazépines, des médicaments anxiolytiques et somnifères aux effets indésirables multiples. En effet, la passiflore prend leur place sur des récepteurs spécifiques dans le cerveau.

La force de la nature est sans fin, à nous de renouer avec.

Ce site est volontairement sans publicités afin de garder une liberté éditoriale. Vous pouvez cependant m’encourager dans la rédaction de ces articles en faisant un DON via paypal, un grand MERCI !

Soutien pour l’écriture de mes articles

Merci ❤

€2,00

Sources :

Guide des fleurs sauvages d’Alastair et Richard Fitter, ed. Delachaux et Nietllé.

La phytothérapie : se soigner par les plantes du Dr Jean Valnet, le livre de poche.

Passeportsanté

Santé Magazine

Homéopathie.com

Tous droits réservés © Anna Scheele

∞∞∞