Plus tu vibres haut, moins tu tombes malade !

Tout ce qui nous entoure est fréquences et énergies (cf. Tesla, Einstein, Kastler, Haramein…etc.). Nous émettons une fréquence, tout comme un chat, un arbre, une pierre, un lieu, un objet, une planète. Cette énergie est mesurable mais varie en permanence. C’est pourquoi, si vous allez voir un radiesthésiste sérieux il devra vous mesurer au moins 3 fois votre taux vibratoire puis en faire une moyenne.

Le taux vibratoire correspond à une intensité énergétique. Nous sommes composés d’énergie densifiée et nous vivons dans un «bain» d’énergie éthérée. Il y a interaction permanente entre ces différentes qualités de vibrations. Dans l’univers et sur cette planète, rien n’est neutre et immobile, au contraire ! Tout agit sur tout, tout vibre et ondule en permanence et tout est solidaire, relié. Si vous préférez, l’individualisme en énergétique n’existe pas, c’est pourquoi toute action de notre part agit sur ce qui nous entoure et le modifie. Il faudrait apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge à veiller à la qualité de leurs pensées et de leurs paroles puisque l’on sait que cela impacte le taux vibratoire et les énergies qui l’entourent ! Nos pensées sont par ailleurs facilement captées par des électroencéphalogrammes (ou mieux encore, le magnétoencéphalogramme) qui démontrent qu’elles génèrent un champ d’énergie. On savait que nos cellules vibraient depuis les recherches du physicien russe Lakovsky dans les années 1920, recherches confirmées dans les années 1960 par un autre physicien, Fröhlich, un Anglais, prix Nobel, qui a confirmé les travaux de Lakovsky : «Oui, les cellules émettent des champs électromagnétiques.»

En Russie par exemple, la médecine vibratoire est officielle et l’utilisation de l’appareil « Mora » (appareil de biorésonance) est courante. Le Mora, de l’ingénieur et du médecin Morell et Rasch, mesure le taux vibratoire de chaque organe et en cas de vibration inadéquate, le Mora sait y remédier grâce à un procédé d’inversion de phase à 180° qui correspond à un antidote électrophysique ! Le Mora fait vibrer correctement vos cellules !

Mais la pensée ! Vibrante ! Cela est difficile à croire et pourtant l’influence de nos pensées et de nos émotions sur le corps a été démontrée par l’Institute of Heartmath en Californie qui a notamment prouvé que les émotions et les pensées modulaient le rythme cardiaque et le signal électromagnétique du coeur ! Audrey Mouge évoque le travail de cet institut et explique dans son livre¹ que :

« Chaque battement du coeur produit une impulsion électrique envoyée au reste du corps. Ce courant électrique transitant par un conducteur – le sang – crée ce champ électromagnétique. Son signal rythmique et électromagnétique est de loin le plus puissant puisqu’il est, par exemple, cinq mille fois plus fort que celui produit par le cerveau. Tous les signaux que produit le coeur ont une importance régulatrice pour le reste du corps. Non seulement son champ imprègne chacune de nos cellules mais il iradie également à l’extérieur de nous-mêmes. À tel point qu’il peut être mesuré jusqu’à une distance de trois mètres au moyen de détecteurs sensibles, les magnétomètres. Ce qu’on appelle le champ peut aussi être vu comme une onde porteuse d’informations. Le travail de l’Institute of Heartmath a clairement démontré que l’onde d’information du coeur était modulable par des modèles émotionnels. « Si l’on se sent en colère, frustré ou irrité, l’information qui est exprimée sur ce champ magnétique sera très différente que si l’on ressent de l’attention, de l’amour ou de la compassion, explique Rollin McCraty, directeur de recherche dans cet institut. Les émotions négatives comme la colère, l’irritation ou l’anxiété créent ce qu’on appelle des rythmes incohérents ou des modèles désordonnés. Les émotions positives, comme l’amour, le pardon, la gratitude amènent toutes à un rythme cardiaque ordonné. Lorsque nous apprécions la beauté d’un coucher de soleil, par exemple, notre coeur bat également à un rythme cohérent. or, la cohérence est l’état physiologique optimal qui facilite les processus naturels de régénération du corps. »²

Voici à ce propos un article que j’ai écrit sur la pratique de la « cohérence cardiaque » qui est simple et puissante !

Comment mesurer un taux vibratoire ?

Grâce à un radiesthésiste ou un magnétiseur habitué à pratiquer cela. Nous utilisons un pendule et une planche visuelle, le pendule pointe vers le taux vibratoire que l’on veut mesurer. Cette mesure se fait en unités Bovis. L’idéal est d’essayer d’atteindre un taux vibratoire de 12 500 UB (unités Bovis) pour rester en bonne santé.

 
unité bovis échelle - cadran
 
Mais je dois avouer que la mesure Bovis n’est pas absolument essentielle car nos émotions, nos sentiments et notre forme physique sont nos meilleurs « baromètres » énergétiques. Des émotions négatives comme la colère, l’anxiété, la jalousie, le doute ou la pire : la peur nous montrent clairement qu’il y a un manque d’harmonisation énergétique et que nous vibrons bas. Si nous réussissons à identifier le problème, nous pourrons changer la source de cette perturbation émotionnelle et avancer dans la vie en bonne santé émotionnelle et donc en bonne santé physique.

En choisissant d’évoluer vibratoirement, vous allez progresser sur le plan émotionnel, spirituel et physique mais vous allez également élever le taux vibratoire de votre entourage, par effet de résonance !

Un autre baromètre de la santé : la mesure des niveaux de conscience

David Hawkins, docteur en médecine, psychiatre, physicien, chercheur et conférencier de renommée mondiale et prix Nobel Linus Pauling a plusieurs fois expliqué lors de ses dizaines de conférences qu’en voyant le patient, il connaissait déjà la cause de la maladie.

Ce médecin, célèbre pour ses travaux sur la vibration et les niveaux de conscience, classe les émotions en fonction de leur fréquence.

Voici ce qu’il dit :  » Beaucoup de gens tombent malades parce qu’ils n’ont pas d’amour, ils n’ont que la douleur et la frustration. Les personnes ayant des fréquences de vibration inférieures à 200 sont facilement malades. » (La fréquence vibrationnelle est communément appelée « champ électromagnétique ».)

echelle-de-conscience-de-hawkins-mon-carre-de-sable

David Hawkins a découvert que les personnes qui sont malades ont presque toutes des pensées négatives. Quelles sont les pensées qui ont des fréquences de vibration en dessous de 200 ? Les gens qui aiment réclamer, critiquer, accuser et avoir la haine des autres vibrent très bas et naturellement, ces personnes acquièrent facilement de nombreuses maladies différentes comme des cancers, des maladies cardiaques et vasculaires, toutes sortes de dépressions et autres dégénérescences dont je préfère taire le nom. Attention il existe d’autres causes aux maladies comme la génétique, l’alimentation ou l’environnement dans lequel nous vivons (pollutions de toutes sortes).

Hawkins témoigne que dans ce monde, la plus grande fréquence de vibration qu’il ait constatée était de 700. Quand une personne qui vibre haut apparaît, son énergie affecte le champ magnétique positivement. Inversement, quand une personne a beaucoup de pensées négatives, non seulement elle se rend malade mais en plus elle affecte (infecte ?!) aussi le champ magnétique environnant. En tant que magnétiseuse, j’explique à mes consultants comment se protéger de ces basses vibrations et comment augmenter les siennes propres.

Je concluerais en réaffirmant que les pensées et les émotions ont une grande influence sur la santé. Je vous suggère donc d’augmenter peu à peu la qualité de vos pensées et de vos émotions. J’ai justement écrit un Article qui vous explique comment élever ses vibrations !

❤ ❤ ❤

Notes : ¹ Mouge Audrey et Allix Stéphane, Le pouvoir guérisseur de l’Amour, une enquête aux frontières du divin, éditions La Martinière, 2015.

² The Living Matix, documentaire américain rélaisé par Greg Becker et Harry Massey, Emaginate Productions, 2009.

David R Hawkins, Letting go : The Pathway of Surrender, Hay House Inc, 2012

Votre dévouée, Anne Marguerite Scheele ©Technosphere 2020

 

Le miracle de la cohérence cardiaque

Le concept de la Cohérence Cardiaque est issu des recherches médicales dans les neurosciences et la neurocardiologie.

Cette méthode est apparue aux Etats-Unis il y a environ 10 ans, au moment où son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath®, en Californie. Cet organisme étudie depuis 25 ans la communication entre le cœur et le cerveau. Les découvertes de l’Institut ont montré qu’il existe 40.000 neurones dans le coeur et qu’ils forment « le cerveau du coeur ». C’est suffisant pour que ce système nerveux agisse parfois de manière autonome (je rappelle au passage que nous avons aussi un troisième cerveau, dans nos intestins, appelé « cerveau viscéral » et qui contient 200 millions de neurones, plus que dans le cerveau d’un chien).

Les recherches à l’Institut HeartMath® ont montré que le facteur le plus important qui affecte le rythme cardiaque correspond à nos sentiments et à nos émotions. Donc en respirant calmement et de façon régulière, nous obligeons notre coeur à avoir une « cohérence » qui retentit positivement sur toute notre psycho-physiologie !

Pourquoi pratiquer la cohérence cardiaque ?

D’une façon générale, la cohérence cardiaque accroît notre potentiel intellectuel, nous donne des pensées plus claires, nous permet de prendre les décisions les plus évidentes et les plus simples, nous offre un meilleur équilibre émotionnel, une meilleure logique et davantage d’organisation et de sérénité. Et en particulier, je vous ai résumé ci-dessous tout ce que nous offre la pratique de la cohérence cardiaque qui n’est finalement qu’une simple respiration sur environ 7 temps ! (les yogis et les bouddhistes le savent et la pratiquent depuis des millénaires !)coherence cardiaque by technsophere cf David Servan Schreiber, livre guérir

Où ? Et quand ?

N’importe où ! En marchant, assis, debout, en voiture, sur un chameau ! Dès que vous en ressentez le besoin OU en routine 3 fois par jour. Cette pratique est utile dans toute situation de stress, par exemple avant de parler en public, avant de dormir, avant un entretien, avant un examen, en accompagnement d’autres thérapies, avant d’aborder quelque chose de désagréable, votre pile de paperasse ou une discussion avec votre ennemi n°1 🙂

Comment ?

C’est archi simple, nul besoin de se mettre en position yogi. De préférence vous inspirez par les narines et expirez avec la bouche, le temps de compter jusqu’à 7. Bien sûr les labos pharmaceutiques préfèrent vendre des hypotenseurs, des anxiolytiques, des antidépresseurs. Il est si simple le secret, n’est-ce pas ?

Il existe de nombreuses applications mobiles gratuites et sans publicité pour vous accompagner en toute simplicité, je pense à Respirelax mais il en existe beaucoup d’autres ! (Cette appli vous permet de fermer les yeux et de respirer au son d’une clochette). Quand vous aurez l’habitude, l’appli sera inutile. Personnellement, je n’en ai jamais eu besoin mais je pense qu’elle peut être un support très plaisant, un repère rassurant. You Tube aussi propose beaucoup de vidéos de cohérence cardiaque avec en plus des visuels et des sons aux fréquences relaxantes ce qui peut constituer un bénéfice plus grand pour votre détente.

Vous essayez ? ⇒ vidéo You Tube de cohérence cardiaque

3 vidéos très courtes pour clarifier davantage la cohérence cardiaque :

Pour aller plus loin :

Guide de cohérence cardiaque jour après jour
De Dr David O’Hare, Edition Thierry Souccar, 2012

Cohérence cardiaque : Nouvelle technique pour faire face au stress
De  Dr Charly Cungi et  Dr Claude Deglon, Edition RETZ, 2009

Maigrir par la cohérence cardiaque
De Dr David O’Hare, Edition Thierry Souccar, 2012

Les premiers pas avec la cohérence cardiaque
Dr Claude Deglon, Pi-Conseil avec Heartmath France, 2006

Relaxation et méditation : trouver son équilibre émotionnel
Dr Dominique Servant, Ed. Odile Jacob, 2007

La relaxation : nouvelles approches, nouvelles pratiques
Dr Dominique Servant, Edition Masson, 2009

Savoir se relaxer en choisissant sa méthode
Dr Charly Cungi, Retz, 1996

Guérir le stress, l’anxiété et la dépression
David Servan-Schreiber, Edition Robert Laffont, 2003
david servan schreber Guerir-le-stre-l-anxiete-et-la-depreion

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2019

heart-2750395_1280