Les 10 bénéfices d’une simple marche en forêt

Le bain de forêt est source de santé. Cela est prouvé avec des études scientifiques essentiellement japonaises¹. Nous pouvons aujourd’hui affirmer que la marche en forêt ou dans la nature en général, constitue une médecine préventive de grande qualité. D’autant plus que les effets bénéfiques durent environ une semaine.

  1. On déstresse. Une marche dans la nature ou juste sa contemplation fait baisser le taux de cortisol dans la salive (cortisol = hormone du stress).
  2. Le taux de défenses immunitaires va grimper, surtout le taux de cellules NK , les cellules anti-cancers.
  3. Un sentiment de joie, de plénitude vous envahit.
  4. Le sommeil est de meilleure qualité.
  5. La libido est boostée.
  6. La concentration est bien meilleure, y compris chez les enfants hyperactifs.
  7. La vue peut s’améliorer.
  8. Après une opération chirurgicale, le rétablissement est plus rapide.
  9. Le rythme cardiaque et la pression sanguine baissent.
  10. La sérénité vous gagne peu à peu au fil des mois de pratique. La marche en forêt « aide le système nerveux à être moins sujet à des réactions de lutte ou de fuite ».²

Sources & bibliographie :

  • ¹ Qing Li, Shinrin yoku : l’art et la science du bain de forêt, mars 2018. Les recherches du Dr Qing Li, expert en sylvothérapie.

 

  • ²Garcia Hector et Miralles Francesc, Les pouvoirs guérisseurs de la forêt, Le Shinrin Yoku, la voie du bonheur, éditions SOLAR, 2018.

 

  • Juyoung Lee, Qing Li, Liisa Tyrvinen, Yuko Tsunetsugu, Bum-Jin Park, Takahide Kagawa et Yoshifumi Miyazaki : Nature Therapy and preventive medicine, Public health – Social and Behavioral Health, Jay Maddock, InTech, 2012. Extraits

 

41591364_10212537714744299_5084587202189459456_n

Les belles pâquerettes transformées en soin pour la peau : comment faire facilement un macérât ?

Cela ne vous crève-t-il pas le coeur de tondre toutes ces belles petites pâquerettes ? Pourquoi ne pas les admirer ou en faire un soin excellent pour la peau ?

D’abord, vous cueillez les plus belles têtes que vous verrez afin d’en remplir les 3/4 d’un pot stérilisé.

paq4

Ensuite, vous recouvrez vos pâquerettes avec une huile bonne pour la peau en général (amande douce, pépins de raisin, olive…) si vous visez un soin collectif ou bien une huile correspondant spécifiquement à votre peau. Si vous ignorez laquelle choisir, je place ici un lien vers un tableau simple qui vous aidera (Vous verrez qu’un choix fabuleux s’offre à vous).

Personnellement, j’ai ajouté de l‘huile d’olive (bio…sinon vous vous étalerez les produits chimiques sur le corps) mais maintenant que je me suis réapprovisionnée en huile de chanvre, j’aurais plutôt ajoutée celle-ci que je trouve divinement bienfaitrice à tous points de vue. (cf. « Pourquoi l’huile de chanvre, c’est de l’or ? »)

Enfin, vous laissez reposer ce mélange au soleil pendant 3 semaines à 40 jours selon l’ensoleillement. Nous sommes en Bretagne, donc je complèterai cet article…dans un bon mois si les cieux le veulent…

Le temps et les rayons se chargent de transformer votre potion en un puissant remède cicatrisant, nourrissant, raffermissant.

paq10

Après la macération, il restera à filtrer ce mélange (à l’aide d’un filtre à café ou d’un tissu) dans un pot stérilisé que vous conserverez bien fermé, au frais et à l’ombre. L’huile d’olive peut rester stable deux ans, donc vous êtes tranquille. Pensez à étiqueter votre produit.

Il existe d’autres façons de réaliser un macérât de pâquerettes, en utilisant des fleurs sèches ou bien le bain-marie au lieu de l’exposition au soleil. Mais je crois aux bienfaits du soleil, aux plantes utilisées fraîchement et au temps qui est parfois un allié…

Avec l’Arnica et le Calendula, la Pâquerette forme le trio des plantes vulnéraires (cicatrisantes), qui étaient très utilisées fut un temps. L’huile de pâquerette est galbante, repulpante, elle tend les tissus cutanés…Elle est utilisée depuis des centaines d’années dans le soin des peaux matures, pour le visage, la poitrine, le ventre (elle est utilisée en soins post-accouchement), la partie lâche des bras, ce que vous voulez !

Votre remède servira donc à régénérer l’épiderme mais aussi à soulager bleus et bosses (elle décongestionne les oedèmes tout en stimulant les vaisseaux sanguins).

paq15

Plus immédiatement, la pâquerette se mange (les feuilles sont par exemple incorporées dans les soupes en Toscane). Bien sûr, elle s’utilise aussi en infusions (aide à l’élimination des toxines, fait baisser la fièvre, favorise l’expectoration) ou en compresses froides également pour soulager une fièvre (imbibées de décoction sur le front) ou des yeux fatigués (elle soulage les inflammations en général).

Voici donc quelques précieuses raisons de ne plus sacrifier sous la lame vos divines « Bellis perennis », belles pour toujours

De mon côté je suis carrément partie loin, j’ai décidé qu’elles rentreraient dans la composition d’une infusion magique pour mon futur Chill Out-Sauna.

Ah ! Si ! Raison supplémentaire : j’ai appris que certains en faisaient un vin, un digestif (Une recette de vin de pâquerettes).

Attention ! Ne la confondez-pas avec d’autres comme la pâquerette des murailles, une autre Astéracée, tout aussi belle, qui pousse sur des murs verticaux et appartient au genre Erigeron.
paq5
Pâquerettes des murailles

Anna Scheele – ©Technosphere 2018

 

La musique en 432 hertz, c’est mieux…

Il est prouvé, notamment grâce à la physique quantique, que le son a une influence sur la matière, sur notre corps physique mais aussi sur notre psychisme.

Nous avons perdu la science sacrée du son et pourtant Pythagore nous l’avait expliquée il y a 2500 ans… Pour le célèbre mathématicien, la musique est la science du rapport entre les vibrations (voir pour cela la suite des nombres harmoniques où l’on retrouve le nombre d’or). Mais bien sûr, l’école préfère inculquer son théorème de géométrie, parfois utile mais peut-être pas autant que les vibrations musicales, non ? Comme quoi, tout est relatif…

music-162709_1920

Depuis les années 1950, l’Europe entière a calé la note « la » sur la fréquence de 440 hertz. Or il semble que cela soit une grave erreur…En effet, se caler sur un « la » à 432 hertz transforme les vibrations en quelque chose qui va vraiment toucher notre coeur car c’est aussi la fréquence à laquelle vibre la nature. Le son calé en 432 hertz a quelque chose de plus relaxant, doux, rond pour l’écrasante majorité des musiciens. Pour les musicothérapeutes, écouter de la musique en 432 hertz permet la synchronisation de nos deux hémisphères du cerveau et ouvre la connexion à notre espace sacré du coeur, qui nous permet de « percevoir ».

La fréquence de 432 hertz correspond à notre accordage naturel qui nous connecte à « la source ». Elle nous permet de « capter » les informations, d’enclencher notre intuition.

En 432 hertz, on lâche le mental pour entrer dans une perception beaucoup plus globale du monde.

Tout est vibration nous explique depuis 70 ans la physique quantique, il est donc évident que les ondes sonores, qui sont des fréquences vibratoires, peuvent nous impacter. Mieux, elles semblent constituer un éventuel lien entre le visible et l’invisible.

Si cela vous intéresse, je partage avec vous cette excellente vidéo qui développe parfaitement ce thème, elle donne la parole à Cyrille Campo (auteur-compositeur) et à Aline Algudo (chanteuse et musicothérapeuthe).

Ci-dessous, vous pouvez écouter les deux versions de l’Andantino de Mozart (la version à 432 hertz commence au début, ensuite la version à 440 hertz débute à 3.44 minutes).

« Harmonisez la vie en accord avec les fréquences de la nature et il y aura plus de joie, de bonheur et de beauté dans nos expériences de tous les jours. » Edgar Cayce (médium américain, 1877 – 1945)

© Anna Scheele

Sources et liens :

♦ Pour convertir la musique en 432 hertz, allez à la fin de cet article (il faut installer le logiciel gratuit Audacity) : Comment convertir sa musique en 432 hz ?

Pourquoi vous devriez convertir votre musique en 432 hertz

Sur l’importance du 432 hertz

Un article comparatif, en français, sur la différence entre 440 et 432 hertz

♦ Une radio en streaming qui ne diffuse que de la musique en 432 hz, c’est ici 🙂

Le retour de l’ail des ours, un alicament savoureux

Aussi appelée ail des bois, cette plante pousse en ce moment, au printemps, dans des endroits sombres et humides, en forêt par exemple. Cet ail sauvage est excellent pour la santé car il regorge de vitamines C et de toutes les propriétés propres à l’ail cultivé, c’est à dire qu’il est l’un des antibactériens les plus puissants.

Mais en plus, l’ail des ours est une plante hypotensive, elle fait baisser la tension artérielle. Elle prévient aussi l’artériosclérose et soulage les fonctions digestives et intestinales.

Accrochez-vous à ce que vous pouvez car ce n’est pas fini : l’ail des ours est aussi un champion qui vous purge des mauvaises graisses accumulées, il est donc aussi utilisé comme amaigrissant ainsi qu’en cure dépurative de printemps.

bears-garlic-3315974_1920
Photo LMoonlight pour Pixabay

« Et depuis que des chercheurs hongrois du Central Research Laboratory ont constaté que les extraits par eau et par éthanol de l’ail sauvage peuvent diminuer l’activité des radicaux libres produits par l’organisme, l’ail des ours est désormais reconnu «antioxydant» » (1) Lire la suite

Mams et Merlin on the road #13

Nous quittons Kep dans un van, direction la frontière du Vietnam. La mer défile, scintillante, majestueuse. La mangrove, la jungle, ces paysages nous sourient une dernière fois pendant que le chauffeur ne cesse de klaxonner. Merlin est à l’avant, en copilote. Il aide le chauffeur à boire son thé car sinon il le renverse. Assez vite, à peine une heure après le départ, on s’arrête devant une première barrière, c’est la sortie du royaume du Cambodge. Tout le monde descend afin de faire tamponner son passeport. Un douanier tend un appareil vers nous, je comprends que cela indique notre température corporelle. Mince, je n’ai que 36 degrés…Il nous demande un dollar par personne pour cette visite médicale poussée. Je le regarde amusée et lui dit simplement : « No ». Il n’insiste pas. Encore un petit racket de frontière…Nous passons vers la zone internationale. Nous remplissons une fiche médicale vietnamienne. Avons-nous touché des animaux ? Avons-nous eu la chiasse ? Etc. Nous ‘cochons’ non à tout même si c’est faux pour les animaux mais on ne veut pas d’ennuis. Tampon vietnamien apposé. Levée de barrière. Nous voilà au Vietnam. Encore quelques kilomètres et le jeune chauffeur nous dépose à Ha Tien, toujours sur la côte. A peine arrivés, j’achète un billet de bus local pour Rach Gia car il y a une histoire de rebelle indépendantiste salement assassiné par nous les français et nous voulons en savoir davantage. En attendant le bus, Merlin se fait inviter par un groupe de vietnamiens qui déjeunait par terre. Ni une ni deux, il se retrouve avec un bol de poulpe, du concombre, des tomates. Il goûte et aime la bestiole qu’il mange avec des baguettes. Ils veillent à ce que son bol ne soit pas vide. Merlin se régale et rit avec eux. Ils lui offrent aussi un coca. Ils lui touchent la joue, le regardent avec insistance, avec joie. Ils me proposent aussi du poulpe mais on vient de s’enfiler un en-cas et je le sens pas du tout le poulpe-coca à vrai dire.

20180312_125255-1.jpg

Arrivés à Rach Gia, on se retrouve loin du centre et seules deux moto-taxis patientent à la gare routière. Complètement décomplexé, l’un d’eux se met à tâter les couilles de Merlin en riant. Il se fait pas mal pinçouiller et triturer depuis la Thaïlande mais jusqu’à présent il s’agissait de petites marques d’affection pas du tout gênantes sur le bras ou la joue. Ici, on atteint un degré de proximité…surprenant. Heureusement que Merlin n’est pas pudique, lui ça le fait rire. Moi je trouve ça obscène et je suis prête à rembarrer le gars s’il recommence. On se met d’accord sur un prix et nous revoilà avec le sac à l’avant, le driver, moi en sandwich et Merlin derrière. Chacun avec en plus un sac à dos…Je supplie ma bonne étoile de nous protéger. Il y a encore plus de deux roues que dans les pays précédents. On glisse dans une horde de scooters et de motos qui obéissent à des codes indéchiffrables. Le chauffeur ne trouve pas notre hôtel. Il s’arrête demander la route régulièrement. Enfin il nous dépose et…me demande le double du prix fixé au départ. Je déteste la fourberie et lui donne ce qui était prévu en faisant comme si je n’avais rien compris. Lire la suite

Mams et Merlin on the road #7

Nous étudions beaucoup en ce moment : Merlin ses cours de maths, de français et d’histoire, allongé à l’école de massage qui est un vrai paradis fleuri, au milieu des masseuses pros et moi en tant qu’élève en massage thaï traditionnel et massage avec les boules d’herbes médicinales.

Les cours sont intensifs mais très constructifs. Le massage Thaïlandais provient d’Inde et date d’il y a 2500 ans. Il a été inventé par un médecin yogi, un ami de Bouddha. Au départ, il était réservé à la famille royale et était dispensé par des ermites, des moines qui se délivraient ce savoir de façon orale.

Les cours commencent par une prière bouddhiste pour respecter son professeur. Je dois me mettre à genoux puis répéter des paroles thaïes que je ne comprends pas, ce que je trouve un peu stupide mais je m’y soumets platement. De toutes façons, je respecte ma prof car elle est pro et cool. J’ai une prof juste pour moi sur laquelle je peux m’entraîner. Elle est une cobaye formidable, très patiente. Le corps n’a rien de tabou ici. Elle m’apprend comment masser chaque partie du corps, des doigts de pieds au crâne, en passant par les fesses, sans aucun complexe. Au bout de plusieurs jours d’apprentissage, j’ai obtenu un agrément mais je dois pratiquer beaucoup et régulièrement pour devenir une pro. Merlin, qui adore les massages, va être très heureux. À la fin de cette session d’apprentissage, j’étais vannée et j’ai passé la dernière soirée à vomir à cause de cette fatigue à moins que les vapeurs des plantes que l’on met dans les boules de massage n’en fussent responsables. Justement, les plantes que les Thaïlandais mettent dans les balles sont le kaffir, le tamarin, le curcuma et d’autres encore.

Résultat de recherche d'images pour
Le tamarin vient d’Inde. Il favorise la digestion, est laxatif, expectorant, stimule le système hépatique, rénal et nerveux, calme la douleur, donne du tonus, est anti-viral, anti-inflammatoire et antioxydant…Rien que cela !

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

En balade au marché du coin de la rue, voilà ce que l’on peut y trouver : beaucoup d’herbes et d’épices mais aussi des savons aux formes inattendues.

Ce sont … des savons bien sûr 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le festival des fleurs à Chiang Mai (2 & 3 février)

Une vraie splendeur nous attend ce premier week-end de février avec une débauche hallucinante de fleurs de toutes sortes dans le parc…et aux alentours. Ce festival existe depuis plus de 40 ans et signe la fin de la saison fraîche. Il a lieu au moment où les fleurs atteignent leur fleurissement maximal. Nous voyons surtout des orchidées, des roses, des chrysanthèmes mais aussi d’époustouflantes expositions de bonsaïs. Rien est à vendre, tout est offert aux regards émerveillés.

C’est surtout au parc public « Buak Had », au sud-est de la vieille ville de Chiang Mai que se trouvent la plupart des arrangements floraux. On se croyait au jardin d’Eden tellement c’est beau. Partout des entrelacs de couleurs et d’odeurs, sous un soleil généreux mais jamais insupportable. Ici et là des libellules, des papillons, de tous petits enfants qui s’entraînent à leur spectacle de chants du week-end, des maîtresses qui semblent douces avec eux, des policiers sur leurs smartphones…Des hamacs fleuris, des carrés de fleurs flottantes, des tapis de cosmos roses, des hortensias, et au loin les cocotiers et les bananiers…Tout est soigneusement mis en scène dans ce parc somptueux pendant les quelques jours qui précèdent l’évènement.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deuxième jour du festival (samedi 3 février)

Nous assistons à une parade de chars fleuris où trône une ravissante Thaïlandaise (ou pas) dans chaque char. C’est assez kitch franchement mais ébahissant quand même pour l’imagination dont les créateurs ont su faire preuve.

À la suite du char se succèdent le sound-system avec son groupe électrogène parfois surplombé d’un parasol protecteur, puis des gens habillés en tenue traditionnelle qui marchent, dansent ou jouent d’un instrument. Avec Merlin, on s’étonne de leurs tenues ou de leurs instruments dont la plupart nous sont inconnus. Des gens de tous les âges défilent mais il y a surtout des jeunes.

Le soir, nous sommes retournés au parc pour assister aux danses et concerts de l’ancien royaume Lanna et nous avons été gâtés par le hasard puisque des places VIP s’étaient libérées au premier rang. 🌠

La musique est répétitive avec des sonorités souvent aiguës et il y a bien trop peu de rythme à mon goût mais nous avons découvert d’autres instruments et les danses sont très gracieuses.

Nous avons pu observer leurs mains et leurs ongles qui dansent autant que leurs corps.

Malheureusement, il y avait une danseuse à la limite de l’obésité. Pourtant, elle bougeait elle aussi avec une légère once de beauté. Par ailleurs je pense que nous pouvons remercier la majesté de son costume ainsi que son maquillage et sa coiffure. Enfin le fait d’assumer son corps tel qu’il est rend forcément plus beau.

Nous avons encore pris plaisir à admirer dans le détail les chars fleuris qui sont le reflet d’une patience angélique de la part des gens qui ont fixé chaque fleur dessus.

Détail d’un char
Char-chat fleuri ❤

Entre temps, Merlin s’est fait de nouveaux amis chinois à la piscine qui jouxte notre guest-house et ça y est nous mangeons 100% Thaï sans problème sauf quand on a la mauvaise idée d’ajouter des sauces pimentées, là on saute au plafond. Nous trouvons leur cuisine savoureuse, elle est pleine d’herbes et de plusieurs ingrédients différents coupés en tout petit, comme le font les chinois. Merlin a même pensé devenir cuistot sur des croisières (son projet précédent était de devenir architecte).

A midi, ils mangent souvent une soupe, ici un mélange de pâtes, de poulet, de plantes aromatiques, de petits légumes râpés type carottes, etc.

Hier, nous nous sommes retrouvés dans un garage-cuisine très incongru où la femme cuisinait une excellente soupe aux noodles (aux pâtes). À côté sur l’arbre, pendait son compteur électrique et à quelques pas, on aurait pu « poser nos miches » comme disent les Brestois dans un bar à chats, si les proprios avaient été là.

Dans Chiang Mai, nous avons toujours cet enchantement de tomber sur des temples bouddhistes, qui nous appellent au repos et à la réflexion.

Un nāga (नाग ou serpent en sanskrit) est un être mythique de l’hindouisme qui protège l’entrée de presque tous les temples bouddhistes.

 

Les Nâgas, dans la tradition Bouddhiste Thaïlandaise, sont les esprits des eaux, gardiens de trésors immenses et mystérieux. On les représente le plus souvent sous la forme de serpents.

Demain matin, nous allons prendre le bus et quitter cette ville dans laquelle nous avons passé 10 jours intenses en apprentissages et en émerveillements pour aller tout au nord, à l’endroit où le regard embrasse à la fois la Thaïlande, la Birmanie et le Laos : la ville de Sop Ruak, au confluent du Mékong et de la rivière Mae Nam Ruak. 🔀

Quelques phrases du jour pour Merlin 🌼 « La danse est la langue cachée de l’âme ». Martha Graham

🌸 « Rien n’arrête un peuple qui danse. » Anonyme

À suivre 🌏💦😀🙅🙆

Merlin et Anna

Mams et Merlin on the road #6

Vendredi 26 janvier

C’est si bon que nous devenons accros aux massages. Pour trois fois rien, les Thaïlandais vous offrent un tel bien être que l’on s’y adonne volontiers, surtout après les balades à pied. Ici à Chiang Mai, il y a des salons de massages Thaï partout : du ventre, des pieds, du dos, de tout le corps, avec éventuellement un petit sac chaud d’herbes médicinales qu’ils vous appliquent en massant les points énergétiques, les muscles et les articulations. La masseuse est douce, ce que j’apprécie énormément car certaines personnes peuvent repartir avec des bleus tant le pétrissage est rude…Ce que je déplore car le but n’est pas de souffrir.

20180126_165508.jpg
Notre salon de massage à Chiang Mai

Les techniques se basent sur les points énergétiques d’acupuncture chinois. Merlin adore se faire masser les pieds, moi, plutôt le dos. C’est si agréable que je vais m’inscrire à des cours officiels de massage aux herbes afin de compléter ma formation de naturopathe. Lire la suite