Que fait l’oxyde de graphène dans les masques/Pikouzes*/tests PCR/gels ?

Le texte de Michel DOGNA ci-dessous dit tout ce qu’il faut savoir sur le GRAPHENE. Michel Dogna est ingénieur chimiste et naturothérapeute, il est connu pour sa « pugnacité dans ses écrits et ses discours sans détours, au service de la santé naturelle, de l’alimentation biologique, de la défense de la condition animale, et de la sauvegarde de la planète en général, il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, édités chez Guy Trédaniel ». (https://micheldogna.fr/qui-est-michel-dogna/).

Voici ce qu’il explique, tout en donnant des solutions (en fin d’article) :

Savez-vous pourquoi on continue à vous obliger à porter le masque même si vous êtes vaXXxiné, en plus qu’il ait été démontré cent fois que sa protection est illusoire contre les virus ?

  • La réponse est que tous les masques contiennent des nanoparticules d’oxyde de graphène que l’on veut vous faire inhaler.

Savez-vous pourquoi on continue à nous dépister avec le test PCR bien qu’il ait été dit cent fois que ce test est non fiable à 95% ?

  • La réponse est que le bout de l’écouvillon est chargé d’oxyde de graphène nano qui va aller directement au cerveau.

Savez-vous réellement pourquoi ils veulent absolument vaXXiner tout le monde ?

  • Parce que les vaccins ARNm, sont bourrées d’oxyde de graphène nano qui va vous transformer en antenne ambulante et renforcer le travail et la dissémination du dangereux couple protéine SPIKE / HYDROGEL DARPA.

Savez-vous réellement pourquoi ils veulent nous revaXXiner tous les 6 mois contre des hypothétiques nouveaux variants (grippaux) ?

  • Pour refaire le plein de graphène, qu’à l’encontre de ce qu’affirment certains, le corps élimine petit à petit.

Savez-vous enfin que les athlètes de haut niveau perdent 10 à 20% de leurs performances après une vaccination ARNm ?

Découverte du pot-au-rose

J’avais déjà signalé les centaines de témoignages curieux sur Internet de gens vaccinés qui collent magnétiquement des petits objets en fer ou inox sur la zone d’injection – ce n’est ni un trucage ni un gag de magie burlesque.
Le site Orwell City a été le premier à dénoncer la présence d’oxyde de graphène dans les injections, masques et tests, grâce à ses traductions en anglais du site La Quinta Columna, qui a publié une vidéo synthèse titrée « l’arme du crime parfait » sur Rumble.

La Quinta Columna résume le résultat des recherches Dr José Luis Sevillano depuis un an et demi, mais surtout depuis les derniers mois, car celui-ci a pu mesurer à l’aide de teslamètres, magnétomètres, etc., les phénomènes magnétiques ou pseudo-magnétiques qu’acquièrent les gens après inoculation, et des stockages d’énergie à certains endroits, comme le front qu’on peut mesurer avec un multimètre.

Il est apparu que les vaXXinés en plus d’être très magnétiques deviennent aussi super conducteurs électriques. C’est ce dernier aspect qui a orienté la recherche du Dr Luis Sévillano dans l’analyse des échantillons d’ampoules vaXXinales, vers le graphène qui est au départ un super conducteur industriel servant à stocker et condenser l’énergie électrique. Cette preuve a été ensuite confirmée par la spectroscopie aux UV, la microscopie électronique, et les fréquences électromagnétiques.

La société NANOGRAFI a avoué que l’oxyde de graphène est présent dans les masques, dans les tests PCR, les tests antigéniques, dans l’hydrogel, et aussi dans les vaccins antigrippe ainsi qu’en aérosol dans le vaccin intranasal de la Turquie.

Coïncidence : le marché de l’oxyde de graphène nano a explosé lors du départ de l’alerte Covid en décembre 2019 et janvier 2020, mais aussi durant la campagne de vaccination antigrippe qui avait précédé, spécialement à Wuhan et en Italie du nord.

Dégâts possibles dans l’organisme des vaxxinés ARNm

L’équipe a alors étudié la toxicité spécifique de l’oxyde de graphène nano ce qui nous fait rejoindre le bilan des effets indésirables connus associés à la vaXXination en vogue – pour rappel :

  • Double pneumonie surtout par inhalation.
  • Ecroulement du système immunitaire.
  • Goût métallique dans la bouche.
  • Inflammations multiples.
  • Inflammations des muqueuses.
  • Milliers de mini caillots circulant dans le sang.
  • Mouvements incontrôlables.
  • Myocardites et péricardites possiblement irréversibles.
  • Perte de l’odorat et du goût.

Et surtout Thromboses soudaines et imprévisibles pouvant entrainer :

  • Aphasie,
  • AVC fatal,
  • Cécité d’un œil ou des deux,
  • Embolie cardiaque fatale,
  • Embolie pulmonaire fatale,
  • Paralysies,
  • Surdité d’une oreille ou des deux.

L-Glutathion : parade à l’oxyde de Graphène ?

Le L-GLUTATHION est un puissant antioxydant synthétisé par le sang qui contrecarre les radicaux libres, les peroxydants, et toutes les toxines qui entrent dans le corps. Or il s’avère qu’il détruit aussi l’oxyde de graphène nano, mais à condition d’être présent en quantité suffisante, sinon le graphème va le manger – c’est donc une véritable partie de bras de fer qui a lieu !
Et c’est là que l’on peut aider le corps en apportant du L-glutathion extérieur, ou mieux encore, de la N-acétylcystéine qui est son précurseur.

De fait les chercheurs espagnols ont découvert qu’il existait environ 300 études cliniques sur l’usage par certains hôpitaux et universités, de la N-acétylcystéine avec d’incroyables résultats. Par exemple, 100 patients mourants avec des doubles pneumonies ont été sauvés en une heure après l’administration intraveineuse de glutathion ou de N-acétylcystéine.

Hélas le problème de l’apport extérieur du L glutathion est que sa synthèse nécessite de grandes quantités de lait – qui est, nous le savons, du sang transformé. On parle de 600 litres de lait pour obtenir 1 litre de glutathion, ceci lui occasionnant un coût élevé – et par ailleurs, que sa conservation est éphémère.
Il est donc préférable de s’orienter vers la N-acétylcystéine (NAC à 200mg) un acide aminé soufré hautement bio disponible, que l’on trouve facilement sur internet ou dans les parapharmacies – sans ordonnance puisqu’elle n’est pas considérée médicament mais complément alimentaire : 1 sachet 3 fois par jour chez l’adulte – traitement 8 à 10 jours maxi.

A noter par ailleurs qu’à partir de 60 ans le sang fabrique de moins en moins de glutathion. C’est pour cela que le 3ème âge est le plus touché par la vaXXination. Mais cela est vrai aussi pour les obèses de tous les âges ! Par contre, normalement, les enfants qui en fabriquent abondamment sont peu touchés… quand la rafale de vaccinations du calendrier vaccinal n’a pas trop endommagé leurs défenses immunitaires à large spectre.

Le roman des « Variants »

On nous parle maintenant de 3ème puis de 4ème vague, etc., bref une histoire sans fin, qui justifie des nouvelles privations de libertés et des nouvelles vaXXinations soi-disant adaptées. Aussi, il est couramment entendu de la part des sommités médicales sincères que les dits variants sont générés par les vaXXins. Ils sont sur la bonne voie mais il leur manque une pièce du puzzle.

Il faut considérer que les gens en bonne forme qui ont passé avec succès l’épreuve de la première vague, vaccinés, demi vaccinés, ou pas, sont ceux dont le glutathion était suffisamment abondant pour éliminer progressivement le graphène – le seul but du nouveau vaxxin n’est pas de protéger d’un variant qui n’est en fait qu’un rhume ou une grippette banale, mais d’effectuer une recharge importante d’oxyde de graphène, donc une nouvelle estocade contre les individus « durs à cuire », dont les dégâts seront mis à la charge d’un virus fantôme de plus en plus méchant.

Pourquoi la 5G ?

Ce n’est pas tout. L’establishment criminel a voulu avoir toutes les chances de réussite dans son œuvre sinistre en faisant jouer la fréquence de résonance de l’oxyde de graphène que l’on nomme techniquement « bande d’absorption électronique » dans le but d’une émulation le rendant encore plus méchant face au glutathion. Cette émulation va être initialisée par la 5G – et c’est pour cela que contre toutes les mises en garde et réticences de toutes parts, la prolifération des antennes continue à battre son plein comme si rien n’était.

Janvier 2020 fut une grande répétition à Wuhan, alors que :

  1. Une campagne de vaccination antigrippe avait précédé (pour charger les gens en graphène).
  2. Plus de 10 000 antennes relais 5G avaient été installées.
  3. Au jour J de la déclaration de la catastrophe pandémique covid, due prétendument à une fuite accidentelle du laboratoire P4 et une histoire à dormir debout de pangolins et de chauves-souris, l’enclenchement du réseau 5G a été effectué en même temps.
     
  4. Rappelez-vous des gens apparemment pas malades qui tombaient de mort subite dans la rue (ce n’était pas un montage).

A l’époque j’avais parlé de la fréquence de résonance 60 gigahertz de la 5G qui rendait l’oxygène ambiant partiellement inexploitable par l’hémoglobine du sang – ceci devait être vrai, mais ni moi ni personne ne connaissions à l’époque l’existence surajoutée du graphène (la ceinture et les bretelles…).

Le but de tout ce montage fut donc de faire croire au monde entier que l’ennemi fatal était un nouveau virus afin de détourner l’attention de la vraie corrélation : « oxyde de graphène/5G » – cela a parfaitement marché, même chez les scientifiques… du grand art dans le crime parfait !

Toutes les inepties apparentes depuis 18 mois 
s‘expliquent maintenant d’une façon claire.

Ceux qui ne croiront pas encore, après cette lecture, que nous sommes sous l’emprise du plus grand mensonge de tous les temps pour assurer le plan de dépopulation de l’humanité prévu par le plan Blue Beam des Illuminatis (voir sur Internet), en ont parfaitement le droit en leur âme et conscience.

Jésus avait raison lorsqu’il a dit :

« Bienheureux les simples d’esprit, car le royaume des cieux leur appartient. »

C’était vrai à son époque pour les fins de vie.

Et c’est toujours vrai maintenant, mais cette fois sans délai !

PARADES DES VIOLS VAXXINAUX EN CLAIR

Les (faux) vaxxins c’est :

   (1)  Protéine Spike + hydrogel Darpa

+ (2)  Oxyde de graphène  

   (et aucune souche contre le corona !)

Parade pour le (1)

  • Suramine >>>> dans tisane de pin >>>> TM d’aiguilles de pin sylvestre (dispo vers le 15 août, sera précisé par une News).

Parade pour le (2)

  • L-Glutathion >>>> N-Acétylcystéine (NAC 200mg) (pharmacie ou Internet). »

Michel Dogna, 19 juillet 2021 https://micheldogna.fr/tout-sexplique/

Alors bien sûr l’AFP (agence française de ‘propagande‘ 😉 ) fait tout pour discréditer ces informations découvertes par le Dr. Pablo Campra Madrid, enseignant à l’Université d’Almeria et spécialisé en Science alimentaire ou encore découvertes par Ricardo Delgado and Dr. José Luis Sevillano : « Dervila Keane, porte-parole de Pfizer, a confirmé à l’AFP le 8 juillet que « l’oxyde de graphène n’est pas utilisé dans la fabrication du vaccin Covid-19 de Pfizer-BioNTech. » »

Autre article expliquant la présence d’oxyde de graphène : https://www.orwell.city/2021/06/graphene-oxide-in-vaccination-vials.html traduit de l’anglais ici https://qactus.fr/2021/06/27/q-scoop-la-covid-19-est-cause-par-loxyde-de-graphene-introduit-par-plusieurs-voies-dans-le-corps/

Anna TKSF

Je lis, je participe 🙂

Quand on donne, on reçoit, c’est énergétique ❤ Merci pour votre don qui fait vivre ce site ! Anna Scheele

2,00 €

Enfants TDAH : des pistes au naturel

Derrière ces 4 lettres TDAH (trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) se cache un trouble dont souffrent aujourd’hui de nombreux enfants. Cette agitation est mal comprise de la médecine et du milieu scolaire. La seule réponse apportée est souvent médicamenteuse, avec parfois de lourds effets secondaires. Pourtant, il semble possible d’agir avec des méthodes naturelles en travaillant par exemple sur les intestins, qui une fois encore, seraient en cause.

101217684_10217218420879027_7438398850001272832_n

Je lis, je soutiens.

Merci pour votre don sécurisé qui me fait vivre ❤

2,00 €

Avant 6 ans, il est difficile de poser un diagnostic formel car énormément d’enfants sont emplis d’une énergie débordante donc il est quasiment impossible de différencier agitation et déficit de l’attention avant cet âge.

La médecine psychiatrique classe le TDAH en trouble du neuro-développement en soupçonnant la génétique mais aussi l’environnement de l’enfant qui va bien sûr moduler les symptômes : bougeotte, impulsivité, soucis de concentration, de planification.

Pas à un seul moment, la psychiatre interrogée dans l’émission des maternelles (diffusée sur france 4 mais que j’ai vue sur youtube, lien ci-dessous dans les sources) n’a évoqué un déséquilibre alimentaire ou une malabsorption intestinale d’éléments nutritifs vitaux. Je ne dis pas cela pour condamner qui que ce soit mais c’est un fait que nos médecins n’ont quasi aucune formation en nutrition alors que… nous sommes en grande partie ce que nous avalons… Et l’on sait que par exemple, une carence en magnésium, en fer ou en tyrosine peuvent grandement impacter un comportement. Un excès de sucre raffiné aussi provoque de graves troubles comportementaux (voir l’explication sur le site https://maitrisetasante.fr/le-pouvoir-du-sucre-sur-lhyperactivite-des-enfants-tdah/).

Ce que je préconise en tant que naturopathe :

Les troubles de l’attention viendraient notamment d’un dysfonctionnement au niveau des neurotransmetteurs. Or depuis quelques années, plusieurs études tendent à démontrer que ce dysfonctionnement aurait pour origine une hyper-perméabilité des intestins, notre « deuxième cerveau ».

1. La première action à mener est donc de rétablir la paroi intestinale. Pour ce faire, l’alimentation joue un rôle essentiel. Il est nécessaire à la fois de réduire (voire d’éliminer) les aliments qui peuvent être néfastes (voir les paragraphes suivants) tout en apportant les bons aliments.

Pour aider à réparer cette paroi intestinale, des compléments alimentaires à base de L-glutamine seront souvent conseillés, les probiotiques viendront également renforcer la flore intestinale ainsi que toutes sortes d’aliments lacto-fermentés type kéfir de lait ou de fruits (voir comment en faire soi-même facilement pour très peu cher https://technosphere.live/2020/12/09/une-boisson-magique-en-sante-le-kefir-deau/)

2. Eviter tous les produits industriels ultra-transformés, ainsi que les graisses hydrogénées. Ces produits regroupent des additifs nocifs, des conservateurs, des épaississants. Eviter aussi les pâtisseries industrielles. L’idéal est de manger au plus simple, le moins transformé possible.

3. – Limiter puis supprimer le sucre raffiné (bonbons, gâteaux…) : « Mon mémoire de fin d’étude portait sur ce sujet. Toutes les mamans ayant suivi le protocole de diminution d’aliments à indice glycémique haut ont vu une amélioration sur le comportement de leurs enfants et en sont ressorties heureuses du résultat. » explique l’auteur de ce fabuleux article https://maitrisetasante.fr/le-pouvoir-du-sucre-sur-lhyperactivite-des-enfants-tdah/.

Le sucre est un aliment extrêmement stressant pour le corps explique Jean-Marie Defossez, expert en physiologie : »Le simple fait de consommer du sucre augmente le rythme cardiaque et augmente la pression artérielle, c’est comme si un chien vous attaquait dans la rue » (voir mes sources pour le lien vers son discours dans le podcast d’Anne Ghesquière). Et oui, le sucre raffiné ou blanc est un peu comme de la cocaïne au fond, avec la même addiction d’ailleurs. Le sucre est non seulement nocif au plus haut point mais il agit comme une drogue sur nos organismes. Soyons conscients de ce que nous donnons à nos enfants, vraiment.

4. – Omégas 3 et 6

Lire la suite

Le plein essor inspirant des éco-lieux

Chaque jour, des gens de tous âges et de tous horizons sociaux décident de redonner un sens à leur vie en créant ou en rejoignant un « éco-lieu ». Il va sans dire que la crise sanitaire actuelle et ses abominables confinements ont accéléré la prise de conscience : le besoin de vivre plus proche de la nature s’est révélé de façon évidente et pressante.

Soutenir un media indépendant

En contribuant financièrement, vous participez à l’existence de ce site alors un grand MERCI 😀 Anna Scheele

2,00 €

La chute du modèle sociétal actuel est bien entamée et beaucoup de gens se rendent compte que nous allons droit dans le mur à continuer sur ce même modèle qui semble fonctionner à l’envers en malmenant et tuant la sphère du Vivant.

Après avoir été maintenus sous hypnose collective via notre éducation, les médias, le rythme effréné, des êtres humains se réveillent et décident de quitter une vie qui n’a plus de sens : perdre sa vie à la gagner, enchaîner des heures et des heures de travail pour se retrouver quand même dans le rouge, ne pas voir ses enfants grandir, être dépendants d’énergies non renouvelables, se sentir esclave, consommateur, en stress permanent, soumis à des puissances qui nous dépassent amplement… Vivre sans cohérence avec la Terre…

Ainsi naît le désir d’un retour au bon sens, à la Nature, à la sobriété heureuse dont parle le formidable Pierre Rabhi (http://www.pierrerabhi.org/). Nul besoin de vivre en communauté pour être sobre et heureux, cependant mutualiser nos talents et nos ressources est extrêmement intelligent.

En France, on dénombre de plus en plus de ces « oasis » qui font sens : ils sont plus de 1000 ! Ces éco-lieux, éco-villages, éco-hameaux, éco-quartiers, éco-collocations attirent chaque jour plus de jeunes, de mamans solos, de familles entières, de personnes seules, de personnes âgées. Ils sont prêts à tout quitter pour vivre autrement, en harmonie avec le vivant, qu’il soit animal, humain, végétal, minéral. Beaucoup ont souffert de la société « conventionnelle » et ont travaillé sur eux-mêmes afin de trouver des solutions. Beaucoup savent que le modèle actuel « standard » est voué à mourir. Alors on change.

Le plus souvent, les gens qui quittent leur mode de vie sont en quête d’une vie en lien avec la Terre et portent des valeurs « mère-veilleuses » de conscience du vivant, d’autonomie au sens large, de solidarité. Beaucoup proposent d’aider gratuitement le temps d’un hébergement, sur le modèle du woofing. Ainsi, certains font le tour de France ou d’Europe des éco-lieux afin de trouver celui qui va les inspirer, apprennent les techniques d’éco-construction, d’habitats légers, de permaculture, de communication non violente, etc. Il y a une telle masse de créativité que l’inspiration germe facilement, les gens s’affinent dans leurs projets, dans leurs connaissances d’eux-mêmes et donc dans leur spécialités. De gens se forment à toutes sortes de techniques : le nouveau monde est en plein accouchement.

En même temps le phénomène n’est pas nouveau : déjà dans les années 1960 on avait observé l’émergence de mouvements communautaires plus ou moins hippies. Aujourd’hui, certains lieux sont centrés autour d’une école, comme en Ardèche, au Hameau des Buis https://hameaudesbuis.com/ D’autres sont des villages urbains comme le village vertical à Villeurbanne qui est une coopérative d’habitants https://www.village-vertical.org/ D’autres encore sont des ZAD, des squats, des communautés religieuses ou des fermes. Il existe aussi des communautés anarchistes, des regroupements de thérapeutes, d’artistes, tout est envisageable, à l’image de la diversité humaine, sauf les sectes bien sûr. (Moi je rêve parfois d’une communauté mobile festive et créative autour de la musique et des plantes médicinales 😉 )

Leur point commun cependant est d’avoir su faire coïncider une utopie, une conscience du Vivant avec une réalité de terrain. En général, monter un projet demande quelques années. Il existe même des professionnels, des businessmen qui créent des projets « clés en main » à l’image du projet EWA Farm qui présente un modèle systémique, des éco-lodges et des zones forestières gérées conformément aux objectifs fixés dans le programme REDD+ des Nations Unies. Ce sont des avocats, ingénieurs, architectes qui proposent aux pays de leur vendre leur projet de villages, autonomes à tous points de vue (eau, alimentation, énergie). Il leur manquera l’aspect humain : en effet, on ne peut garantir le succès d’un modèle systémique : il faut la tribu cohérente et le lieu qui correspondent.

Pourtant, il est vrai que se faire aider dans la création de son projet est bien utile pour les aspects, techniques, juridiques, financiers. Certains se regroupent en SCI, en associations, en micro-fermes, en coopératives. Ailleurs, chacun est propriétaire de son habitat mais les habitants partagent des lieux communs : atelier, potager, machine à laver, outils, véhicule… Tout dépend de la taille du lieu, de son rapport à la propriété, des objectifs poursuivis, de la philosophie des habitants…

Pour conclure, je pense que ces lieux décroissants représentent un modèle cohérent et qu’ils sont une belle façon d’être (r)évolutionnaire aujourd’hui face à une dictature rampante et à l’effondrement qui se déroule sous nos yeux. Vivre en harmonie avec le vivant, récupérer notre bon sens et notre humanité sont des clés de survie dans un Occident moribond. Il n’y a ensuite plus qu’un pas à franchir pour être vraiment révolutionnaire : enterrer sa carte d’identité et se relier à un réseau de type « One Nation » ou toute autre gouvernance indépendante afin de ne plus avoir de liens toxiques avec l’administration mafieuse de notre pays. On peut rêver, non ?

Anna Scheele ©Technosphere

https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/tour-france-ecolieux

Exemple de groupe Facebook autour de ce thème, plus de 60 000 personnes y sont inscrites ! Et tous les jours de nouveaux projets sont présentés et de nouvelles personnes cherchent un éco-lieu à intégrer ! https://www.facebook.com/groups/1507191902900251

Les plantes du sevrage

Ces plantes vont toutes agir sur les zones du cerveau qui contrôlent les envies irrépressibles. Prévoyez quelques semaines, voire plusieurs mois. Peu importe le temps que vous vous accorderez, l’essentiel est de parvenir à vos fins. Donc ne vous mettez aucune pression sur la durée de votre sevrage.

Vous avez choisi votre jour de départ ?

Les premiers jours du sevrage, vous pouvez continuer à consommer les produits addictifs (tabac, alcool, drogues) sauf pour la dépendance aux antidépresseurs où il faut absolument avoir arrêté peu à peu avant de commencer le sevrage par les plantes.

Nous allons combiner aromathérapie (essences de plantes, huiles essentielles) et phytothérapie (plantes ou médicaments à base de plantes).

Huiles essentielles, se procurer les 2 flacons suivants :

  • Un flacon d’huile essentielle d’Angélique (Angelica archangelica) : Cette fabuleuse plante va éviter les réflexes de notre système nerveux qui se produisent lors d’un sevrage comme l’augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle tout en favorisant la détente, voire le sommeil. De plus, du point de vue énergétique, cette plante repousse les mauvaises énergies donc favorisera votre volonté afin de terminer avec succès ce sevrage. Rien ni personne ne doit vous décourager ! (pensez donc aussi à fuir les gens qui vont vous proposer les produits que vous cherchez à oublier).
  • Un flacon de litsée citronnée (Litsea citrata) aussi connue sous le nom de « verveine exotique » qui saura vous apporter un grand calme. Cette plante a aussi des pouvoirs antidépresseurs.
Je cultive l’Angélique archangélique chez moi, voici un plant devant la table de massage qui me sert à réaliser des soins énergétiques. Elle est la seule plante qui est aussi proche de moi physiquement et j’ai ensuite découvert que traditionnellement les sorciers en mettaient devant chez eux afin d’éloigner les mauvais esprits.

Comment utiliser ces deux huiles essentielles ? C’est simple : vous en sortez 2 gouttes de chaque sur un support type mouchoir et vous allez les respirer plusieurs fois par jour surtout au moment des envies de consommation. Je vous conseille de respirer amplement en vous inspirant de la cohérence cardiaque (voir https://technosphere.live/2019/06/21/le-miracle-de-la-coherence-cardiaque/) car cette respiration va aussi contribuer à vous faire revenir au calme et à éventuellement réguler votre rythme cardiaque. Vous pouvez aussi appliquer ces gouttes sur vos poignets et les frotter ensuite doucement l’un contre l’autre en sentant profondément les odeurs, pendant quelques minutes.

Ces huiles essentielles sont à éviter chez la femme enceinte ou allaitante. De plus, attention si vous appliquez l’Angélique archangélique directement sur la peau car elle réagit au soleil.

En plus, on fera une cure avec un duo des plantes suivantes, au choix selon votre profil (à déterminer avec un naturopathe en cas de doute) :

  • Le Pavot de Californie (Eschscholzia californica) : de la même famille que les Pavots à Opium, il n’est cependant absolument pas addictif tout en ayant les mêmes propriétés calmantes. Vous pouvez donc l’utiliser comme calmant nerveux : il régule le système cardiaque et est hypotensif. (à éviter en cas de glaucome et chez la femme enceinte ou allaitante). On l’absorbe en EPS (extrait de plante sèche) sans sucre, ni alcool (vérifiez la composition de ce que vous achetez !)
  • La Valériane (Valeriana officinalis) : cette plante à l’odeur étrange était déjà connue des Grecs pour son pouvoir somnifère. En effet, elle est formidable pour réduire l’anxiété liée à un sevrage et induit le sommeil sans accoutumance. On la consomme en décoction en utilisant la racine séchée : infuser de 2 g à 3 g, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d’eau bouillante. Prendre de 30 à 60 minutes avant de se coucher ;on la consomme aussi possiblement en EPS (extrait de plante sèche) sans sucre, ni alcool toujours !
  • Le Chanvre à cannabidiol (CBD) (Cannabis sativa) réduit le craving et l’anxiété des individus dépendants à l’héroïne et aux opioïdes. C’est la conclusion de l’étude réalisée à l’Icahn School of Medicine du Mont Sinaï (à New York), présentée dans l' »American Journal of Psychiatry« . L’étude confirme aussi les effets anti-stress du CBD avec une baisse de la fréquence cardiaque et du taux de cortisol. Par ailleurs, concernant l’alcoolisme, le CBD est aussi très encourageant : « Les cannabinoïdes sont capables d’agir comme des agents neuro-protecteurs qui réduisent l’hyperexcitation dans le cerveau, en supprimant ainsi le manque et le besoin de boire. » (cf. https://www.kalapa-clinic.com/fr/alcoolisme-traitement-cannabis-medicinal/). Aux USA, la consommation d’opioïdes est très forte (première cause de mortalité devant les armes à feu !) les médecins prescrivent à leurs patients toxicomanes des produits contenant à la fois du THC du CBD pour apaiser la douleur liée au manque des opioïdes (cf. https://cbdissimo.com/blog/post/cbd-dependance-drogue-alcool-tabac.html). Le CBD est aussi utile pour se désintoxiquer du tabac. Le dosage est à trouver en fonction de chacun (pas d’overdose ni de dépendance avec le CBD). On commence avec la dose minimale puis on augmente peu à peu jusqu’à ce que vous trouviez votre dose confort. Ce sont les fleurs de CBD en vaporisation qui offrent les effets les plus rapides, en seulement quelques minutes. A prendre à 2h de tout autre traitement.
  • La Passiflore (Passiflora incarnata) peut grandement vous aider dans la dépendance à l’opium et à ses dérivés. On la prend en infusion : 1 cuillère à café de passiflore séchée par tasse et en boire 3 tasses tasses par jour, on peut aussi la trouver en gélules : pas plus de 3g par jour, on la trouve aussi en teinture mère (la choisir sans alcool) et en avaler 50 à 100 gouttes par jour. Pas d’excès sinon gare aux maux de tête ! https://technosphere.live/2017/11/25/stress-insomnie-pensez-a-la-passiflore/
  • Le Safran (Crocus sativus) Le safran était déjà connu dans l’Antiquité pour soigner les âmes tourmentées. En plus d’être efficace sur la dépression, l’épice la plus chère au monde présente des effets positifs sur l’anxiété et les troubles du sommeil. En effet, le safran impacte la sphère neuro-psychologique et agit sur la sérotonine et la dopamine. Couplée à la Rhodiole elle est encore plus efficace pour son action anti-dépressive. Et sans effets secondaires ni accoutumance… Autre point intéressant: le safran boostera votre libido souvent en berne en période de sevrage. On le trouve en gélules par exemple (se fier au dosage recommandé du fabriquant) ou bien sûr sous sa forme naturelle d’épice. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.
Un champ de Safran
  • La Rhodiole (Rhodiola rosea) est une fabuleuse plante adaptogène, c’est à dire qu’elle s’adapte à nous et à nos besoins. Elle est anxiolytique et agit autant sur le stress physique que psychique ! On l’avale en extrait sec standardisé avec un comprimé le matin et un autre à midi. On évite le soir car elle donne de l’énergie. Plante à éviter chez les personnes bipolaires ainsi que chez les femmes enceintes ou allaitantes.
  • La Griffonia (Griffonia simplicifolia) contient le 5-HTP précurseur de la sérotonine 😀 Vérifiez que l’extrait que vous prendrez contient un minimum de 15% de 5-HTP. Toujours démarrer la cure avec la plus faible dose puis augmenter peu à peu si besoin (comme avec le CBD).
  • Le Kudzu (Pueraria lobata) : cette racine me fascine particulièrement et je lui avais consacré un article complet https://technosphere.live/2020/01/09/sevrage-kudzu-drogue-alcool/ . Elle est vraiment très forte cette plante asiatique puisque ses principes actifs agissent sur la sérotonine et le GABA, deux neurotransmetteurs impliqués dans les addictions. Elle est particulièrement efficace pour le sevrage alcoolique et tabagique.
  • L’Iboga, appelée « bois sacré » par les Gabonais est connue pour être la plante la plus efficace pour soutenir le sevrage des drogues dures mais la grosse demande occidentale a fait grimper les prix en flèche et mis en danger les réserves d’iboga du Gabon. Voyez cet article qui parle même de pillage et de contre-bande, voire de falsification de la plante entraînant des soucis de santé ! https://www.gabonreview.com/iboga-trafic-contrefacon-pillage-et-massacre-de-lame-du-gabon/

Idées d’associations de plantes :

  • Pour le sevrage de somnifères: la Valériane et le Pavot de Californie
  • Pour le sevrage des benzodiazépines : la Valériane et la Passiflore
  • Pour le sevrage du tabac : Valériane et Kudzu
  • Pour le sevrage d’alcool : Kudzu et Passiflore
  • Pour le sevrage des opiacés : CBD et Safran (par exemple !)
  • Pour effet anxiolytique : Rhodiole et Passiflore
  • Pour effet antidépresseur : Safran et Griffonia

Pendant combien de temps cette cure ? au moins 3 semaines à renouveler si besoin, parfois la plante choisie n’est pas celle qui vous conviendra parfaitement alors tentez une autre combinaison de végétaux. Je rappelle que les plantes peuvent être extrêmement puissantes. D’ailleurs beaucoup de drogues dures ou de médicaments sont issus des plantes. Croyez en elles, renseignez-vous sur elles, ressentez leurs effets, une plante a un esprit, essayez de le ressentir.

Je vais conclure en suggérant d’autres pistes complémentaires : je vous conseille aussi l’usage de l’eau et surtout des bains. Alors si vous avez accès à une baignoire ce serait une bonne idée pour vous chouchouter et vous calmer, en ajoutant quelques gouttes de lavande officinale en huile essentielle : dans un petit récipient mettez dix gouttes d’huile essentielle de lavande mélangées à une cuillère à soupe d’huile végétale type huile d’olive (je préfère utiliser l’huile de pépins de raisin, légère et sans odeur), mélangez, mettez dans l’eau chaude du bain et massez-vous la poitrine et le plexus solaire avec les gouttelettes en suspension. Respirez amplement et profitez au moins 30 minutes en vous relaxant, en vous massant, en écoutant une musique apaisante ou rien juste un silence ressourçant.

Privilégiez le sommeil et exposez vous au soleil. Prenez soin de vous revitaliser et réfléchissez à votre alimentation qui devra être la plus nutritive possible, pensez aussi aux oméga 3, au magnésium et aux vitamines du groupe B. Hydratez-vous bien également avec une eau pure. Par ailleurs, pratiquez la marche, reconnectez-vous à Gaïa https://technosphere.live/2020/12/01/pourquoi-marcher-en-pleine-conscience/ et https://technosphere.live/2018/09/21/les-10-benefices-dune-simple-marche-en-foret/. Pratiquez la relaxation ou le yoga ou toute méthode qui vous apportera du bien-être (sophrologie, hypnose, EFT, PNL…), l’art-thérapie aussi peut être très puissant, à vous d’aller vers ce que votre coeur vous dit. Je recommande aussi un bon nettoyage énergétique et un « reboostage » en énergies neuves et positives (ma spécialité avec l’usage des plantes) car cela vous fait partir d’un pied neuf sur votre chemin de vie.

Pensez aussi à éliminer vos toxines et autres substances grâce à des plantes dépuratives type pissenlit (très complet et éventuellement gratuit), chardon-Marie, romarin et aliments type artichaut, radis noir, beaucoup de fruits et légumes, des eaux d’ortie, prenez soin de manger au plus simple et au plus frais (mettez vous à jardiner, même en pots !). Pensez aussi au sauna ou au hammam voir https://technosphere.live/2018/05/30/sauna-pourquoi-se-faire-transpirer-comme-les-finlandais/

Enfin, pensez aux sons type battements binauraux à écouter partout sauf au volant ! Le battement binaural met votre cerveau sur la fréquence désirée, pourquoi pas la fréquence delta du sommeil ! Ou la fréquence alpha de la détente. Pour davantage d’informations, je vous conseille mon article sur ce sujet https://technosphere.live/2018/07/10/battements-binauraux-cerveau-frequences/

Parlez à votre médecin ou à votre addictologue si vous avez envie de tester les plantes, osez éventuellement lui affirmer que vous voulez essayer de vous sevrer sans passer par exemple par le subutex, la méthadone ou les antidépresseurs/anxiolytiques… Après tout, notre santé nous appartient. Enfin, les naturopathes sont prêts à travailler avec les médecins, nous sommes complètement ouverts à cela et notre vision globale de la santé peut les intéresser/inspirer.

Je vous envoie plein de force pour réussir votre sevrage dans les meilleures conditions, aimez-vous / pardonnez-vous

Anna, naturopathe & énergéticienne ©Technosphere

Vous m’offrez un thé pour me remercier ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €

Sources :

https://www.santelog.com/actualites/opioides-le-cannabidiol-pour-reduire-la-dependance

Magazine Plantes & Bien-être, n°56, Janvier 2019 « Les plantes du sevrage« 

https://www.alternativesante.fr/depression/le-safran-une-epice-rareau-service-des-depressifs

https://objectifdetox.fr/plantes-et-sevrage-psychotropes/

Mes cours de naturopathie


			

Eviter bébé de façon naturelle

Des idées simples pour celles qui ne veulent plus malmener leur corps à coups de pilule, stérilets hormonaux ou implants.

Connaître sa période de fertilité (méthode Ogino)

Il faut d’abord connaître la longueur de ses cycles menstruels, c’est-à-dire le nombre de jours entre le premier jour des règles et le premier jour des règles suivantes. Le plus souvent, le cycle dure 28 jours. Imaginons qu’il dure 29 jours. On retire 14 jours pour connaître le jour de l’ovulation, soit au jour 15 (29 jours – 14 jours). On sait que la fertilité commence 72 heures avant l’ovulation (soit trois jours, donc jour 12 dans notre exemple). Elle augmente jusqu’au jour de l’ovulation (jour 15) puis s’arrête 1 jour après. Cette méthode connaît environ 20% d’échecs car parfois le cycle varie.

Pratiquer la symptothermie, la méthode la plus complète

Pensée par un médecin autrichien, cette méthode de contraception naturelle réunit plusieurs indices de fertilité : la fluctuation de la température corporelle au réveil, la modification des glaires cervicales (nom très poétique donné aux sécrétions du col de l’utérus), ainsi que la position du col de l’utérus.

La combinaison d’au moins deux de ces observations permet alors d’identifier trois phases du cycle :

  • infertilité pré-ovulatoire certaine
  • fertilité forte/faible
  • infertilité post-ovulatoire certaine

En combinant toutes ces observations, le taux d’échec n’est que de 2% selon l’OMS !

Certes, l’autopalpation du col n’est pas évidente. Elle nécessite d’être à l’aise avec son corps mais cela s’apprend simplement et en trois à six cycles on sait identifier correctement la « fenêtre de fertilité ».

Cette période fertile dure environ huit jours. Elle se calcule en considérant

  • La durée de vie des spermatozoïdes dans la glaire cervicale, soit environ six jours
  • La durée de vie de l’ovule dans la trompe utérine, soit 12 à 24 heures, donc environ un jour.

Cette fenêtre de fertilité s’ouvre quand la femme repère l’arrivée de la glaire cervicale et se ferme grâce aux deux critères (glaire et température).

Un petit manuel en accès libre vous attend ici https://symptothermie.com/

Et du côté des plantes ?

Le grémil (lithospermum officinalis) et surtout la variété de grémil lithospermum ruderale sont anti-ovulatoires.

Lithospermum ruderale (litho : la pierre et spermum : la semence, la graine)

Des femmes amérindiennes font macérer la racine du grémil dans l’eau froide ou bien la lyophilisent. Ensuite, elles en avalent un petit morceau chaque jour. Le degré de stérilité obtenu varie en fonction de la dose et de la durée du traitement. La méthode ancestrale consiste à absorber cette racine pendant six mois pour devenir carrément infertile ad vitam aeternam.

Une telle plante devrait obtenir le plein statut de contraceptif et pourtant, étrangement, aucun laboratoire n’a élaboré quoi que ce soit. On trouve cependant des gélules de grémil ou la plante en vrac à prendre en infusion ou bien encore des teintures-mères (herboristeries en ligne par exemple) mais officiellement pour dissoudre des calculs rénaux et biliaires. Elle soigne aussi les rhumatismes et la goutte. On l’a également employée en usage externe pour éliminer les corps étrangers dans l’oeil. Enfin si vous choisissez de tester cette racine, je ne veux pas être responsable d’un bébé grémil ! 😉

Un autre végétal aurait des fonctions contraceptives : les bourgeons de la splendide fougère arborescente cyathea intermedia – espèce endémique de la Nouvelle Calédonie ! le bourgeon inhiberait l’hormone lutéinisante (ou gonadotropine B) dont le rôle est de provoquer la rupture des follicules et de favoriser la formation du corps jaune (phase lutéale de l’ovulation). Cette fougère impressionnante peut atteindre 35 mètres de hauteur (j’imagine que des amoureux et amoureuses transis ont dû grimper très haut pour chercher des bourgeons… ). Ils font partie de la pharmacopée traditionnelle kanak mais bizarrement aussi pas un seul laboratoire ne s’est penché sur cette possibilité d’autant plus que la gemmothérapie est « à la mode ».

Fougère arborescente – Cyathea intermedia – Nouvelle Calédonie

La contraception hormonale n’est pas la seule option conventionnelle possible.

Le stérilet au cuivre est très efficace (0,8% d’échec en condition réelle d’utilisation) et peut désormais être proposé à des jeunes femmes n’ayant pas eu d’enfants.

Je conclus en ajoutant de faire attention à la méthode du retrait : le coït interrompu (l’homme se retire avant l’éjaculation) est toujours courant. Cette pratique est frustrante pour l’homme et anxiogène pour la femme (va-t-il se retirer à temps ?) et sa fiabilité est très relative. En effet, en condition réelle, le taux d’échec est de 19% par an. L’explication est double : il n’est pas facile de se retenir à chaque fois et le liquide séminal émis avant l’éjaculation contient parfois quelques spermatozoïdes !

A chacune de décider en toutes connaissances de cause. Parlez-en avec votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Je rappelle à tout hasard que le préservatif est la seule façon d’éviter d’attraper des maladies sexuelles type sida, herpès, syphilis… à ne pas oublier si la relation est épisodique ou débutante.

Anna Scheele ©Technosphere 2021

Faire un don pour soutenir ce site totalement LIBRE de pubs.

Vous m’offrez un thé pour me remercier ? 🙂

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €

Sources :

https://symptothermie.com/ Fondation suisse dont la vocation est la démocratisation et la divulgation de cette méthode par un didacticiel qui existe en huit langues. Son application mobile « sympto » a été classée numéro 1 parmi les applications fondées sur la méthode symptothermique, par l’étude Facts du 7 juillet 2016.

https://www.zoom-nature.fr

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Plante.aspx?doc=gremil_hm

http://clinique-rennes.fr/mp-le-reperage-de-lovulation

Cannabis : CBD ou THC ?

Beaucoup de clients et d’amis me parlent du cannabis en me demandant si cela est vraiment une plante miraculeuse. Alors bien sûr, ils me demandent cela à moi, grande amoureuse du chanvre, donc ma réponse est sous entendue. Pourtant, je modère mes réponses car le THC ne convient pas à tout le monde, ni le CBD d’ailleurs, et encore plus fascinant : il semble que les deux molécules soient complémentaires !

182980294_10219948722894871_830196939304350979_n-1

Je lis, je soutiens.

Merci pour votre don qui fait vivre ce site libre, sans pubs ni conflits d’intérêts ❤

2,00 €

Je rappelle que dans le chanvre, il n’y pas que ces deux molécules cannabinoïdes (THC et CBD) mais des dizaines ! Pour le moment, les chercheurs en ont recensé quatre-vingt cinq ! Il est aussi intéressant de savoir que d’autres plantes que le cannabis produisent des cannabinoïdes, comme le gingembre ou le poivre noir… Et que notre propre corps est truffé de récepteurs endocannabinoïdes ! Autrement dit, notre corps reconnaît et utilise ces molécules ! Notre système endocannabinoïde (SEC) gère diverses fonctions physiologiques (fonctions motrices, mémoire, motivation, énergie, douleur et émotion) [Piomelli D. The molecular logic of endocannabinoid signalling. Nat Rev Neurosci 2003 ; 4 : 873–884. [CrossRef] [PubMed] [Google Scholar]].

Parmi les cannabinoïdes les plus connus, on trouve évidemment le THC dont le nom complet est delta-9-tétrahydrocannabinol. Le THC est la molécule la plus présente dans les plants de « Cannabis sativa L » (rien à voir avec sativa/indica, on parle ici du nom générique du cannabis avec THC). C’est le THC qui entraîne l’effet psychoactif, c’est-à-dire l’effet planant car il imite un neurotransmetteur naturellement produit par le corps humain, l’anandamide, appelée aussi «la molécule du bonheur» (« Ananda »signifie « béatitude » en sanskrit).

Le chanvre contenant davantage de molécules CBD ou cannabidiol ne se fixe pas sur les mêmes récepteurs que le THC et empêche même le THC d’agir à 100% puisqu’il en atténue l’effet psychoactif ! Le CBD empêcherait donc le fameux « bad trip » que certains fumeurs de THC ont certainement déjà connu.

En fait, le CBD n’a pas d’effet psychoactif (vous ne pouvez pas être défoncé avec du CBD), alors que le THC est largement utilisé pour ses effets récréatifs qui toutefois peuvent révéler des fragilités psychologiques (le THC peut causer de l’anxiété ou révéler une schyzophrénie par exemple !), alors que le CBD n’est absolument pas dangereux (au pire vous vous endormirez !). Contrairement au THC, le CBD a des propriétés antipsychotiques et est testé comme médicament pour les personnes atteintes de schizophrénie ! Le CBD est donc une option de traitement efficace en tant qu’anti-inflammatoire, anti-douleur, anti-anxiété et anti-psychotique, sans effet ressenti psychoactif qui peut nous mettre en danger.

Cependant, il serait extrêmement réducteur d’affirmer que que le chanvre à CBD procure les mêmes avantages que le chanvre à THC mais sans la « défonce ». En effet, le THC ne se réduit pas à son « high » et souvent il faut associer CBD et THC afin d’optimiser les bénéfices ! Nous l’observons parfaitement sur cette magnifique roue des cannabinoïdes, vue sur Leafly et traduite par le magazine Newsweed :

Quand on compare les molécules de CBD et THC, on se rend bien compte que leur structure est très proche. Leur composition chimique est en effet exactement la même. La différence, apparemment infime, repose dans l’arrangement de ces atomes entre eux et plus particulièrement la position d’un seul atome d’hydrogène. Les différences entre le CBD et le THC se manifestent donc principalement au niveau de leurs effets et de leur complémentarité. D’ailleurs, il arrive en herboristerie que l’on soigne mieux certaines pathologies avec le « totum » de la plante, c’est à dire la totalité de la plante et non juste une partie ou juste une molécule isolée. Reste à connaitre les dosages précis des variétés de chanvre que l’on va choisir, je vous conseille donc des enseignes sérieuses et toujours des plants biologiques sous peine d’absorber les éléments nocifs d’engrais chimiques.

Les français qui consomment du CBD sont souvent passés par une consommation classique de « Cannabis sativa L »‘ contenant le THC, le fameux « delta-9 tétrahydrocannabinol » qui modifie l’état de conscience et donc est classé comme stupéfiant par l’état français (alors que conduire sous méthadone ou somnifères est légal… ). « Fumeuse de THC depuis de nombreuses années, je consomme également du CBD sous forme d’huile depuis près de 3 ans. Pour mon cas perso, je ne pense pas que le CBD puisse remplacer le THC car en fait ils sont tous 2 complémentaires, l’un inhibant les effets de l’autre (Le CBD diminue l’effet du THC, NDLR). J’ai déjà essayé de l’herbe CBD mais pas convaincue du tout surtout que le CBD étant très sensible à la chaleur, la majorité de ses propriétés part en fumée. Mieux vaut le consommer en huile selon moi et le consommer pour sa santé, pour notre système endocannabinoïde. J’ai aussi intégré pas mal de produits alimentaires basé sur le chanvre comme farine, graines… » Isa

Attention, on peut trouver des cannabinoïdes de synthèse qui ont de graves conséquences sur la santé et sur le cerveau.

THC illégal vs CBD légal

En France, les produits contenant moins de 0,2 % de THC – la substance psychotrope du cannabis – sont autorisés légalement. Et Ô miracle ! La France vient enfin d’autoriser l’usage du cannabis thérapeutique (avec THC donc), sur 5000 patients en grande souffrance ! Voir article du « Quotidien du médecin »).

Le CBD comme aide au sevrage ?

Comme le kudzu, le chanvre à CBD fait partie de ces plantes qui pourraient servir dans le cadre d’un protocole de sevrage alcoolique, tabagique, aux opiacés, etc.

« J’ai remplacé le thc par le cbd en fumant + de cbd au départ et ne fumant pas du tout de thc puis je n’ai pas refumé de thc pendant plusieurs mois. Maintenant je baisse le taux de cbd que je fume et je suis a un taux entre 0,7% et 0% et je suis désintoxiquée du thc. » Bandita

Pour finir, méfiez-vous de ces entreprises qui vendent du CBD sous forme de cristaux, e-liquides, fleurs, huiles, résines, dentifrice, mascara, gel douche, glaces et même poulet rôti ! Certaines sont même côtées en bourse ! Regardez toujours si le produit est réalisé dans le respect du Vivant.

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere

Merci à Sandrou Krashou Suricate pour la photo de couverture, elle est une peintre très proche de la nature qui peint beaucoup le monde animal mais aussi végétal, avec justement un amour partagé avec moi pour cette plante magicienne qu’est le Chanvre. Voici le lien vers la page Facebook de cette artiste : https://www.facebook.com/Hardy.sandrart/

Toile de Sandr’art

Sources :

Vous m’offrez un thé pour me remercier ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre et d’être dans le vrai, je renonce donc aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤ Anna

2,00 €

Walking Alive – 5 –

J’écris le soleil dans les yeux, quelques informations du domaine énergétique et non des moindres puisque nous allons parler du fameux grand flash solaire attendu dans nos cieux le 21 décembre 2020. Ce grand flash aura lieu en même temps que la conjonction Saturne-Jupiter ! (https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/grande-conjonction-de-jupiter-et-saturne-un-evenement-astronomique-rare-et-excep-59739) C’est un moment rare qui sera extrêmement puissant sur le plan des énergies.

Ce 21 décembre est donc le moment tant attendu d’un « flash solaire » encore plus puissant et même carrément bouleversant puisqu’on parle ici d’un flash provenant du grand soleil central qui est un trou noir au centre de la Voie lactée, dans la constellation du Sagittaire. Nous allons être inondés de lumière gamma à 40 hertz. Nous allons recevoir tellement de lumière que cela va augmenter nos fréquences et créer comme un deuxième soleil dans le ciel, aussi j’espère voir quelque chose du fin fond de ma Bretagne pluvieuse et brumeuse en hiver.

Je rappelle que les changements de dimensions sont liés aux fréquences vibratoires. Ainsi notre planète vibrant autour de 7.83 hertz reflète la 3D, la troisième dimension ou troisième densité. L’activation par ce grand flash solaire nous fera vibrer beaucoup plus haut, autour de 50 hertz, ce qui correspond à la 5D dont la limite inférieure est à 40 hertz et court jusqu’à 100 hertz !

La nouvelle réalité qui va se manifester dans ce monde est ce que nous appelons « la nouvelle Terre » et « le nouveau Ciel ». C’est l’âge d’or qui est attendu depuis des millénaires, et c’est une nouvelle ère de lumière pour l’humanité. Un grand nombre d’humains se sont incarnés pour assister à cela et aider à l’ascension planétaire. Beaucoup ont déjà augmenté leurs vibrations afin de vous aider, comme des grandes soeurs et grands frères, à vous faire passer vous aussi dans une autre réalité beaucoup plus canon c’est évident, rien à voir avec l’étroitesse de la 3D.

Les scientifiques russes ont montré qu’un rayon de lumière gamma peut transformer l’ADN d’un être vivant. De même, cette lumière gamma qui va nous parvenir activera l’ADN appelé « junk » dans le corps humain pour reconstruire les brins originaux de notre espèce. Plus il y a de brins d’ADN actifs, plus le niveau de conscience de l’être humain est élevé ! Je rappelle ici que les rayons gamma sont très pénétrants et peuvent traverser un coffre-fort. Ils sont constitués de photons (particules de lumière) de haute énergie. Ils ne sont que pure énergie sans aucune masse. Nous vivrons, sans pouvoir y échapper, les conséquences de cette éruption massive de lumière gamma blanche, aveuglante, magnétique, de cinquième dimension, expulsée du noyau galactique et cela clôturera ces siècles d’enfer pour nous ouvrir à un nouvel âge d’or, tant prophétisé par toutes les spiritualités du monde depuis des millénaires ! Cette nouvelle ère de l’humanité nous offrira la possibilité de réaliser notre véritable Être Divin : nous atteindrons un état de perfection spirituelle dans lequel toutes les belles choses deviennent possibles.

Je vous conseille de vous préparer à ce changement de densité en continuant à vous débarrasser de vos vieux schémas de pensée, à vous délester des vieilles souffrances, à vous alléger, vous réconcilier, pardonner. Cette démarche peut se faire seul ou pourquoi pas aidé d’un énergéticien dans mon genre (ce n’est même pas de la pub puisque j’agis souvent gratuitement).

Parallèlement, je vous conseille aussi de tout faire pour vivre l’instant présent (aidez vous des principes de la méditation dont le but est justement de vous fixer dans le présent) et vous focaliser sur ce qui ravirait votre coeur, au plus profond de vous et sur ce qui vous mettrait en JOIE. L’heure n’est plus aux masques. L’heure est à la Vérité, dans toute sa magnificence. Le moment est venu de se réjouir de ce grand changement énergétique car il va nous aider à augmenter notre conscience, la façon dont on regarde le monde, les gens, les animaux, nous-mêmes, la vie, la mort, tout va « luire » différemment en nos esprits désormais bientôt largement mieux inspirés.

Je vous invite aussi à manger des aliments les moins transformés possibles, de réfléchir à ce que vous mettez comme carburant dans votre belle machine personnelle : votre véhicule terrestre. Donc on limite la viande rouge des élevages industriels, les alcools forts, la malbouffe en général et on privilégie une alimentation type méditerranéenne en buvant une bonne eau pure, du kéfir et du vin si vous voulez, mais bio 😉 Sinon les pesticides et tous les additifs malsains vont continuer à vous empoisonner et vous empêcher de vibrer plus haut et donc de vous conscientiser. Et si vous ne vibrez pas assez haut par rapport à ce que l’Univers nous envoie, vous allez en souffrir dans votre corps et dans votre âme hélas.

Enfin, je conseille vivement d’écouter des musiques élevées vibratoirement comme celle-ci avec un binaural en 60 hertz qu’il sera bon d’écouter au casque afin de bénéficier des battements binauraux https://www.youtube.com/watch?v=4Qu2VHBhGZo

Ayons conscience que toutes les mesures liées à cette fausse pandémie vont bientôt s’écrouler. Ce monde s’effondre, un autre renaît !

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere

Photo ©Kareni @Pixabay

Des articles en lien avec celui-ci qui vous intéresseront peut-être :

Un repas santé à faire chaque jour : Le « Miam au fruits » de France Guillain

La recette : 🥄

  • 1/2 banane écrasée à la fourchette jusqu’à la rendre liquide et légèrement brune (surtout pas une banane entière car elle fait grimper directement le pic de glycémie et donc on aura faim plus vite !).
  • 2 cuillères à soupe d’huile de colza bio ou une cuillère à café d’huile de lin + une cuillère à soupe d’huile de sésame crue non toastée. On émulsionne l’huile dans la banane, on ne doit plus voir l’huile.
  • 1 cuillère à soupe rase de graines de lin broyées finement.
  • 1 cuillère à soupe rase de graines de sésame broyées finement.
  • 1 cuillère à soupe d’un mélange de 3 autres graines broyées (cajou, arachide, noix, noisette, tournesol, pépin de courge, etc. au choix).
  • 2 cuillères à café de jus de citron frais.
  • Plusieurs fruits ou morceaux de fruits différents : pomme, poire, kiwi, papaye, mangue, litchi, longane, ramboutan, ananas, fraise, framboise, fruit de la passion, fruit du dragon, groseille, prune, mirabelle, pêche, abricot, mûre, airelle, corossol, pomme cannelle, selon la saison et le lieu.
  • Tout ce que l’on utilise doit être bio ou, pour certains fruits, le plus naturel possible.

Sources :

Une boisson magique en santé : le kéfir d’eau

Derrière ce nom russe « кефир » (1885) : « kéfir », se cache une boisson du Caucase légèrement alcoolisée car elle a fermenté. Le nom en lui-même signifie « choix », « meilleure qualité ». Les grains du kéfir étaient considérés comme sacrés et thérapeutiques.

Elle est la cousine de la « kombucha » qui se nourrit de thé sucré et dont les premiers usages remontent à la Chine antique.

La magie du kéfir se cache dans la fermentation. En effet, le kéfir, boisson vivante, gazeuse et acide, très légèrement alcoolisée, est obtenue avec du lait ou de l’eau sucrée que l’on fait fermenter au moyen d’une levure spéciale dite grains de kéfir. Au départ, c’est une fermentation alcoolique de lait de vache ou de brebis. Il s’agit donc d’un aliment vivant fournissant certains oligoéléments et micro-organismes, il est considéré comme un probiotique.

Il ne faut pas confondre le kéfir (la boisson) et les grains de kéfir qui servent à fabriquer cette boisson : ce sont des amalgames de micro-organismes formant des « grains » plus ou moins friables qui servent à ensemencer la boisson. Les grains de kéfir sont un agrégat de nombreuses espèces de micro-organismes vivant en symbiose. On en dénombre une trentaine en moyenne, mais la composition peut varier légèrement suivant la provenance des grains (Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus, Lactococcus lactis, Saccharomyces cerevisiae, etc.).

Grains de kéfir

Les bienfaits magiques du kéfir

En tant qu’aliment probiotique, les principaux bienfaits du kéfir sont les suivants :

  • Diminue la constipation car les bonnes bactéries améliorent la digestion et favorisent le transit intestinal.
  • Lutte contre les inflammations intestinales et prévient les gastrites.
  • Facilite la perte de poids en améliorant nettement les fonctions digestives.
  • Renforce le système immunitaire puisqu’il maintient la flore intestinale en bon équilibre, ce qui empêche l’infection par des micro-organismes via l’intestin.

La recette du kéfir d’eau (aussi appelé kéfir de fruit) avec 4 ingrédients !

  • 3 cuillères à soupe de sucre blond bio ou sucre complet (très riche en minéraux) ou sucre roux ou mélasse (mais surtout pas de miel car il a des propriétés antibiotiques ce qui est néfaste pour les grains de kéfir et surtout pas d’édulcorants).
  • 3 cuillères à soupe de grains de kéfir.
  • Une ou deux belles rondelle de citron bio (apporte l’acidité utile et le parfum).
  • Une figue sèche sans additifs, ni huiles, ni rien de plus qu’une belle figue sèche bio, pas de figue molle non plus ! (la figue aide à la fermentation grâce à son fructose et à des levures bénéfiques sur sa peau).
  • Un litre d’eau pure (filtrée ou décantée).

Matériel

  • Un grand bocal
  • Un tissu ou filtre à café
  • Un élastique ou n’importe quel bout de ficelle / ruban.
  • Une passoire
  • Un entonnoir
  • Une bouteille en verre vide type bouteille de limonade (le plastique il vaut mieux l’oublier à cause des BPA qui se transmettent aux aliments !)

Préparation

  • Versez le sucre au fond d’un bocal en verre puis ajoutez l’eau dessus et remuez afin que le sucre soit bien dissout.
  • Ajoutez la figue, le citron et les grains de kéfir.
  • Votre bocal ne doit pas être fermé hermétiquement mais juste recouvert d’un tissu ou d’un filtre à café, tenu par un élastique ou un ruban mais d’autres personnes ferment hermétiquement et cela fonctionne aussi donc à vous de choisir.
Exemples de kéfir d’eau avec déjà une herbe à l’intérieur, ici du thym
  • Couvrez votre pot avec le tissu ou le filtre à café et laissez fermenter en remuant une fois par jour.
  • Goûtez votre kéfir après 24h. S’il est à votre goût, vous pouvez passer à l’étape suivante. On laisse généralement fermenter de 24 à 72 heures. Au début, j’étais perdue et je suivais le conseil d’une amie qui a grandi avec du kéfir et qui me disait : « Quand la figue remonte, c’est bon ! »

Quand la fermentation est faite :

  • Filtrez le mélange à l’aide d’une passoire puis versez-le dans une bouteille solide type bouteille de limonade.
  • Séparez les grains de kéfir des fruits, car vous pourrez réutiliser indéfiniment ces grains !
  • Savourez votre kéfir de fruits car il est prêt à être dégusté tel quel, ou encore à être agrémenté de fruits ou de jus (10 à 15% du volume du kéfir).  Il se conserve 24 heures à température ambiante avant de le réfrigérer. Si vous souhaitez qu’il soit plus pétillant, gardez vos bouteilles quelques jours de plus à température ambiante (attention à la pression ! Voir la fin de cet article)

Après le filtrage, on évite de rincer à l’eau les grains de kéfir qui restent dans la passoire bien que cela ne soit pas grave si cela arrive et on les conserve au frais dans un récipient type bocal en verre entrouvert avec de l’eau et un peu de sucre (le sucre va continuer à nourrir les bactéries). Il est possible de réutiliser indéfiniment ces grains. Ne pas oublier de changer l’eau des grains de kéfir toutes les deux semaines et d’ajouter du sucre. Les grains peuvent très bien se conserver au congélateur si vous partez longtemps ou être desséchés sur un linge propre puis réactivés dans le mélange eau-sucre.

Enfin seulement quand le kéfir est prêt, il est possible d’ajouter au choix de la menthe, de la mélisse, de l’ortie, du thym, des morceaux de fruits, des épices…

Cette boisson est acide donc par cure elle sera plus appropriée : un petit verre chaque jour loin des repas pendant 2 semaines (ceci est une indication de base, vous devez ensuite écouter votre corps afin que la cure vous corresponde au mieux en fonction de votre terrain, je rappelle que chacun est vraiment unique !) Personnellement j’en déguste une tasse en plein milieu de l’après-midi pendant 2 semaines, plusieurs fois par an.

Où trouver des grains de kéfir ?

Vous en aurez gratuitement dans les coopératives bio par exemple, c’est ce que j’ai d’ailleurs fait. Par ailleurs, les grains sont cultivés dans un environnement liquide et se multiplient rapidement avec le temps si bien que ceux qui en possèdent en offrent généralement à leur famille et à leurs amis. Il existe même des groupes facebook avec des membres qui en envoient ! Voyez par exemple ce groupe de presque 70 000 membres dédié au partage de grains de kéfir ! https://www.facebook.com/groups/kefirkombuchapartageons

Il est aussi possible d’acheter des grains de kéfir sur des sites internet spécialisés en produits naturels. Il est aussi possible de trouver le kéfir déjà préparé avec lait, yahourts ou eau dans les supermarchés ou les magasins biologiques.

Existe-t-il des contre-indications au kéfir ?

L’alcool que contient cette boisson est contre-indiqué si vous êtes enceinte et si vous êtes un ancien alcoolique car sa faible teneur en alcool peut réactiver l’envie de boire ; de plus, la fermentation du kéfir entraîne une petite production d’alcool éventuellement nocive pour les personnes souffrant de maladies du foie. Il est aussi déconseillé en cas de cancer du système gastro-intestinal. Il ne doit pas être consommé 2 heures avant et après la prise de médicaments contenant du biphosphonate, du fluorure ou des tétracyclines. Cela permet d’éviter qu’il n’interfère dans l’absorption du médicament.

Une consommation excessive de kéfir peut également provoquer des problèmes tels que des douleurs abdominales et des diarrhées. Il est donc recommandé de ne pas ingérer plus d’un verre de kéfir par jour.

Précaution explosion

Si vous laissez votre bouteille préparée de kéfir fermée plus de 24h, elle peut littéralement exploser ! C’est effectivement aussi pétillant que du champagne ! Il faut donc choisir des bouteilles solides et absolument « dégazer » régulièrement en ouvrant doucement la bouteille ou en soulevant le levier métallique. Ici j’ai dégagé ce problème en faisant régulièrement du kéfir, ainsi à peine préparée, la boisson est bue, le temps que la nouvelle fermente.

Anna Scheele ©Technosphere

Sources :

Vous m’offrez un thé pour me remercier ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre et d’être dans le vrai, je renonce donc aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤ Anna

2,00 €

Pourquoi marcher en pleine conscience ?

182980294_10219948722894871_830196939304350979_n-1

Je lis, je soutiens.

Merci pour votre don qui permet à ce site libre d’exister.

2,00 €

D’un point de vue physiologique, la marche agit sur le système cardiovasculaire, respiratoire, métabolique, articulaire, immunitaire, hormonal et nerveux. Elle assure « une bonne fatigue » qui permet de mieux dormir, d’être détendu. D’un point de vue psychologique, la marche et surtout la marche consciente va vous aider à :

  • Mieux gérer le stress quotidien, l’anxiété chronique et l’insomnie,
  • Prévenir des épisodes dépressifs ou des rechutes dépressives,
  • Mieux gérer les émotions négatives type colère, impatience,
  • Mieux supporter les douleurs et maladies chroniques,
  • Evoluer sur tous les plans notamment celui de la conscience !

La marche consciente est une marche vécue en silence et en vivant l’instant présent à 100%. Il faut être attentif à son souffle et à chaque mouvement de notre corps tout en observant ce qui nous entoure avec coeur et attention. C’est une méditation dans l’action. C’est aussi une rencontre avec soi-même, avec son corps et son esprit mais aussi avec la nature qui nous entoure. Quand on entre en pleine conscience, alors tout est ressenti de façon plus belle et plus intense. Une réalité plus profonde, plus signifiante s’offre à nous et cela peut nous conduire à l´éveil de notre véritable « moi », notre vraie nature !

Il faut distinguer la marche lente et la marche rapide. Cette dernière a tous les intérêts physiologiques de l’effort soutenu notamment la réduction des graisses et l’accroissement de la masse musculaire. La marche méditative est plutôt pratiquée dans la lenteur (bien que tout soit possible), elle est peu différente de la sédentarité mais elle permet notamment le déblocage de nombreux soucis énergétiques qui ne sont pas facilement accessibles à la relaxation dans la méditation immobile.

Pour augmenter cette paix, on peut réciter un mantra. Dans la tradition des moines de la forêt de la Thaïlande, c’est «bouddho, bouddho» qui est souvent utilisé. Thich Nhat Hanh en suggère dans son petit livre inspirant sur la marche méditative : cela peut simplement être en posant un pied au sol dire « ici… » et en posant l’autre dire « reviens au maintenant ». Il est bien sûr possible d’être créatif dans l’utilisation des paroles qu’on associe à la marche…

Les effets de la marche méditative durent longtemps, sans doute grâce à la libération d’endorphines que cela procure. Voyez aussi cet article inspiré des Japonais https://technosphere.live/2018/09/21/les-10-benefices-dune-simple-marche-en-foret/?fbclid=IwAR3ckXKvKSzgQrouC-64TO-NURmTo85_TVTkXZPEPWb1ntQ3V6bDiSBPGgg

Comment pratiquer ?

Le but est de sentir progressivement tout ce qui se passe dans votre corps : vos muscles et vos articulations lorsque vous faites un pas. Essayez, vous allez vite comprendre.
Pour commencer, placez-vous en position stable sur vos deux pieds, et prenez conscience des points d’appui au niveau du sol. Puis basculez légèrement en avant, en arrière, en vous concentrant sur la différence de sensations, et la force des appuis. Pour mieux ressentir cela, vous pouvez fermer les yeux.
Lorsque vous faites un pas, que se passe t-il ?
– vous transférez l’appui sur une jambe, par exemple la gauche, puis soulevez la jambe droite en pliant le genou,
– vous contractez le muscle de la cuisse pour avancer le pied droit,
– vous posez d’abord le talon droit pendant que le talon gauche se décolle,
– vous transférez le poids du corps sur la plante du pied droit.

Amusez-vous à marcher au ralenti, comme un pantin, afin de percevoir ce transfert des appuis, les muscles qui se contractent puis qui se détendent, les articulations des orteils, de la cheville, du genou. Vous allez être nouvellement étonnés par ces ressentis !
Puis peu à peu, tout en restant concentré sur ces sensations, reprenez une marche normale. Vous allez alors sentir le mouvement au niveau du bassin, puis le balancement des bras. Plus vous pratiquerez, plus vous aurez de la finesse dans vos ressentis et plus vous gagnerez en stabilité émotionnelle. Quel bonheur d’être juste dans l’instant avec un mental au repos complet !

L’avantage de cet exercice est qu’il s’apprend en quelques minutes. Et après, vous pouvez l’utiliser partout, c’est une très bonne habitude à prendre: vous marchez bien au moins 5 minutes par jour ?

Enfin, un demi sourire fait partie intégrante de la marche consciente. Comme le dit Thich Nhat Hanh avec sa simplicité habituelle : « J’inspire, je sens le calme, j’expire, je souris. » Le sourire est une de ces choses vraiment importantes qu’on oublie souvent. Le remède? S’entraîner !

L’origine de la Marche en Conscience

La Pleine conscience (Mindfulness) a été adaptée des pratiques de méditation traditionnelles qui trouvent leurs origines dans le bouddhisme Theravada et Mahayana, en Inde depuis 2500 ans.

Liens avec le Qi Gong

Le Qi Gong est une méditation chinoise taoïste en mouvement. C’est une gymnastique traditionnelle chinoise fondée sur la respiration, la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale (le chi ou le ki). Les mouvements sont lents, accompagnés de pratiques respiratoires particulières et associés à la focalisation de la conscience. Littéralement « Qi » se traduit par « souffle vital » et « Gong » par « travail, mouvement ». Chaque mouvement est fait en pleine conscience.

Pour aller plus loin

Voici une vidéo du vénérable Thich Nhat Hanh, fabuleux maître zen vietnamien, sur l’énergie de la pleine conscience pour une éthique globale : un appel à ramener corps et esprit au moment présent, avec la capacité d’écouter et de comprendre. Un chemin vers la liberté, la joie et la paix avec une conscience beaucoup plus élargie. Or quelqu’un qui développe sa conscience s’expanse considérablement, évolue beaucoup plus vite et accède à de nouvelles perspectives ! https://www.youtube.com/watch?v=wLEmw10_QoQ

Vous m’offrez un thé pour me remercier ? 🙂

J’ai choisi d’écrire de façon libre, je renonce aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤

2,00 €