Consultation de naturopathie : à quoi s’attendre ?

A distance ou dans le repère de Merlin en Bretagne, la consultation démarre toujours par un échange précis afin d’établir votre état de santé de la façon la plus réelle possible. Je peux vous interroger sur votre digestion, votre moral, votre sommeil, le niveau de stress, les allergies, etc. On est loin du quart d’heure du médecin de ville. Une consultation dure minimum 2h. Je vous demande de venir avec tout document utile (analyses sanguines, etc.).

Officiellement nous n’établissons aucun diagnostic. Notre mission à nous les naturopathes, est de rétablir votre état de santé optimal. En fonction de notre échange et de votre historique de santé et de vos problématiques, je vais pouvoir évaluer votre terrain et vos forces vitales.

Je signale que vous pouvez aussi venir en bonne santé, notre but étant de maintenir cet état, voire de prévenir certaines problématiques. (Mieux vaut prévenir que guérir.)

Une fois que je vous comprends, je suis capable de vous proposer une hygiène de vie adaptée, une cure ou des techniques spécifiques. Je vous invite, en vous expliquant comment faire, à adopter un mode de vie en adéquation avec vos besoins : par exemple comment mieux dormir, gérer votre stress, vous alimenter, etc.

Chaque humain est unique donc chaque consultation l’est aussi. On ne donne pas les mêmes conseils à tous les clients qui auraient le même souci.

Un naturopathe est surtout quelqu’un qui a un solide bon sens lié au Vivant en général. Il se place au sein de la société industrielle et informe son client des dangers liés à ce monde : ondes, aliments, etc. Son bon sens et sa bienveillance ne seraient rien sans un savoir sur le fonctionnement d’un organisme et d’un psychisme. Un naturopathe est parfaitement sensible au fait que corps et esprit fonctionnent ensemble. On le voit par exemple avec les problèmes de peau ou de douleurs du dos.

Étant par ailleurs devenue énergéticienne (par la force des choses puisque je ressens les énergies) je peux affirmer qu’une hygiène énergétique est tout aussi utile qu’une hygiène alimentaire ou sportive.

Le client part chez lui avec des « recommandations », un programme d’hygiène de vie, afin de rétablir son équilibre de santé. On lui propose un RDV un mois plus tard afin de faire un bilan et des ajustements éventuels.

Un naturopathe peut également avoir recours à différentes techniques ; par exemple, il m’arrive de masser ou de faire un soin énergétique, de montrer des postures de yoga ou des techniques de respiration (cohérence cardiaque)*, je maîtrise aussi la technique EFT (emotional freedom technique, basée sur les méridiens énergétiques, technique psycho-corporelle puissante pour surmonter des traumatismes, des blessures, etc.).

Je suis aussi formée en psychologie évolutionnaire et peut grandement vous éclairer dans les domaines de la conscience.

Je rappelle que si l’on tombe malade, c’est qu’il y a un dysfonctionnement. Trouver l’origine du mal est primordial en naturopathie. C’est pourquoi, je cherche avec vous l’origine de votre problème afin de pouvoir agir le plus efficacement possible (et non en masquant les symptômes comme le fait hélas notre médecine actuelle…) Voir mon article lié https://technosphere.live/2017/08/11/un-bon-reflexe-sante-la-naturopathie/

J’ai constaté que d’une manière générale, quelqu’un que j’ai aidé va reprendre sa vie en main si celle-ci lui échappait. C’est à dire que l’on me consulte pour un souci puis le soin va au-delà. Les gens deviennent davantage maîtres de leur vie, de leurs choix et vont plus facilement vers ce qui les rend heureux. 😉 Les gens deviennent LIBRES et maîtres de leurs vies, et c’est cela qui me plaît !

Voir des avis de mes clients sur la page Facebook « Inspi Technosphere » ❤ https://www.facebook.com/annamargaritascheele/reviews/?ref=page_internal

Si vous venez dans le repère de Merlin ici en Bretagne dans la forêt, vous verrez un endroit très naturel et un jardin rempli de plantes médicinales ❤ Je vous sers du thé du jardin 🙂 A distance ou sur place, je vous mets en confiance afin que la consultation soit la plus efficace possible.

Je demande 50 euros par consultation. Renseignez-vous car de plus en plus de mutuelles remboursent les « médecines douces », il serait dommage de se priver d’une médecine bienveillante. Je m’occupe gratuitement des gens sans revenus. Ouverte au troc aussi, m’en parler avant sur mon mail inspitksf@gmail.com

Pour prendre RDV, appelez moi au 06 61 13 52 55 OU envoyez-moi un petit mail inspitksf@gmail.com

Une consultation par an est offerte pour tout abonnement mensuel au site (5 euros / mois).

Anna Scheele ©Technosphere

J’ai suivi les cours d’une naturopathe, Carol Panne, qui travaille pour une école hollandaise et surtout cela fait 20 ans que j’utilise les huiles essentielles, les plantes, le son, les vibrations. Des années aussi que je pratique les soins au naturels comme la sonothérapie, le contact avec la Nature, la relaxation, l’utilisation de l’eau, le yoga, la psychologie évolutionnaire et les énergies

Sur les pratiques naturopathiques, voir —> Article sur notre doyenne naturopathe Irène Grosjean, et son livre « La vie en abondance »). Chaque naturopathe a son style et ses spécialisations, certains sont iridologues, reflexologues, sophrologues, etc. Certains sont très pointus en micro-nutrition ce qui peut être fabuleux aussi, tout dépend de vos besoins spécifiques.


Thank you for making a donation / Merci pour votre donation ! 🙂

1 euro, 2 euros, 1000 euros… Comme vous pouvez 😉

Merci c’est très chou 🙂 Anna, Rita, Margarita et Agatha ❤ ❤ ❤ ❤

1,00 €

Je m’abonne mensuellement et en échange on m’offre :

Une consultation en ENERGETIQUE ET SANTE NATURELLE (une par an, à distance ou en Bretagne, pour un abonnement d’au-moins un an) OU un tirage au TAROT des druides. L’abonnement donne accès à TOUS LES ARTICLES payants du site.

Vous pouvez me consulter même en bonne santé, afin de le rester ! Faire votre demande de consultation sur mon mail : inspitksf@gmail.com

J’achète le livre numérique des plantes qui se fument, Le guide du fumeur libre, 8 euros ttc

Livre numérique 8 euros
LES PLANTES QUI SE FUMENT

Bien sûr, vous pouvez aussi faire appel à moi si vous avez une problématique de santé ou de vie, c’est mon métier que de venir en aide, j’ai des capacités en énergétique, magnétisme, guidance, soins naturels (je suis diplômée en naturopathie).

Je vous indique le lien vers mes prestations sur la page d’accueil du site : https://technosphere.live/. Vous y verrez mes tarifs et les moyens de me contacter (je soigne gratuitement les gens sans revenus).

Vous pouvez aussi acheter mes livres sur la petite boutique en ligne: https://technoshop.geekoz.fr/ ou ma musique électronique qui contient souvent des fréquences sacrées de guérison https://annascheele.bandcamp.com/

Je consulte par téléphone ou en RDV en Bretagne.

Anna ©Technosphere

#free #freeforever

Pourquoi et comment manger des graines germées ?

Les graines germées, symbole de l’alimentation vivante, sont une magnifique source de protéines. Faciles à préparer, peu chères, très digestes crues, elles sont des aliments plein d’enzymes. Elles sont de vraies bombes nutritionnelles qui abondent en vitamines C, A, E, D, K, B et en minéraux (magnésium, calcium, fer, potassium, phosphore…). En plus, elles sont antioxydantes, remplies d’acides aminés et de fibres ! Par ailleurs, elles sont aussi bonnes pour notre Terre. En effet, si l’on compare avec les protéines animales, il faut des tonnes de graines et d’espace pour nourrir des animaux dont on mangera la viande alors que ces mêmes graines auraient suffi à nourrir « un département pendant quelques semaines… » (Nelly Grosjean, La cure zen détox aromatic, éditions 5mn, 2016).

Les Esséniens, peuple fascinant sur lequel j’affine mes connaissances, consommaient des graines germées il y a plus de 2000 ans et ceux qui ont entendu parler d’eux savent à quel point ils étaient évolués…

En tant qu’énergéticienne, je peux ressentir, rien qu’en voyant les graines germées, l’immense potentiel et bénéfices qu’elles nous apportent.

 

Quelles graines choisir ?

Le quinoa est enfantin à faire germer au fond d’une passoire en quelques heures ! Vous pouvez aussi faire germer des lentilles, des graines de tournesol, du sarrazin ainsi que d’autres graines comme l’alfalfa, le basilic, la roquette, le fenugrec, le radis, le chou, l’oignon, le brocoli, les petits pois, les haricots mungo, les pois chiches, l’épeautre, le poireau, le fenouil, le chou rouge, le soja…On en trouve dans toutes les biocoop ainsi que sur le net (toujours choisir des graines biologiques !)

Cela permet de varier les saveurs, les odeurs, les aspects.

Quels récipients ?

Il existe 2 types de graines et donc 2 types de germoir :

  • Les graines à mucilage (ou mucilagineuses) : qui deviennent gélatineuses (c’est le mucilage) au contact de l’eau : les graines de basilic, de roquette, de cresson (alénois et fontaine), de lin, de moutarde jaune, de chia, etc. Pour les faire germer, on utilise une coupelle de germination.
  • Les graines potagères que l’on fait germer dans un bocal germoir en verre. Ce bocal dispose de petits trous dans le couvercle afin que la graine dispose d’oxygène et d’un petit réceptacle afin de recueillir l’eau restant du rinçage journalier.
    graines bocal
    Graines d’Alfalfa germées (4 jours après la mise en bocal).

Comment faire ?

C’est simplissime : il suffit de laisser les graines tremper quelques heures dans de l’eau, puis de vider cette eau et de patienter quelques heures / jours (les indications sont sur les paquets de graines et dépendent de chaque variété). Bien les rincer chaque jour pour les graines potagères en bocal et arroser les graines à mucilage en coupelle avec un vaporisateur. Il est préférable de les cultiver dans une pièce claire mais à l’abri du soleil direct, pour qu’elles puissent développer de la chlorophylle. Un enfant en bas âge pourrait y arriver !

Comment les manger ?

Elles se consomment dès que le germe pointe et jusqu’à l’état de petites pousses généralement vertes. Tout se mange, même la racine. Il convient de les rincer une dernière fois avant de les savourer. On peut en manger une seule sorte ou bien les mélanger. Il existe bien des recettes, dont celles de grands chefs étoilés qui s’y sont mis figurez-vous et depuis longtemps ! Elles se consomment de préférence crues afin d’en conserver tous les bienfaits.

Je vais vous expliquer comment je fais en toute simplicité : j’en ajoute à toutes mes salades de crudités et taboulés (de chou-fleur, pas de semoule de blé !) comme si c’était de la salade justement ! J’en mixe avec la soupe (mais crues), j’en incorpore dans la garniture de nos galettes de sarrazin avec un filet d’huile de chanvre et du curry, je fais des omelettes en les ajoutant en fin de cuisson, elles décorent des toasts, elles s’invitent dans des rouleaux de printemps ou des nems, elles s’incorporent à toutes mes vinaigrettes, pâtés végétaux, rentrent dans la composition de sauces, de sandwiches. On peut aussi les broyer dans des jus de légumes ou de fruits. Il existe certainement bien d’autres idées, à vous d’en trouver et de laisser parler votre créativité. graines germées repas

Il n’existe pas, à ma connaissance de dose limite. On peut en manger par cures ou quand on en ressent le besoin. Personnellement, j’en mange tous les jours.

Nul besoin d’acheter les accessoires que vous voyez en photo (achetés en biocoop et sur des sites style germline ou nature et découvertes), on peut très bien les faire nous-mêmes, en évitant le plastique (le bisphénol A). Faire soi-même un bocal à germer

Bonne germination à vous ❤

Amicalement, Anne Marguerite Scheele ©Technosphere 2020

anna-plantes-1

Je lis, je soutiens 🙂

Merci pour votre contribution volontaire ❤

2,00 €