Plus tu vibres haut, moins tu tombes malade !

Tout ce qui nous entoure est fréquences et énergies (cf. Tesla, Einstein, Kastler, Haramein…etc.). Nous émettons une fréquence, tout comme un chat, un arbre, une pierre, un lieu, un objet, une planète. Cette énergie est mesurable mais varie en permanence. C’est pourquoi, si vous allez voir un radiesthésiste sérieux il devra vous mesurer au moins 3 fois votre taux vibratoire puis en faire une moyenne.

Le taux vibratoire correspond à une intensité énergétique. Nous sommes composés d’énergie densifiée et nous vivons dans un «bain» d’énergie éthérée. Il y a interaction permanente entre ces différentes qualités de vibrations. Dans l’univers et sur cette planète, rien n’est neutre et immobile, au contraire ! Tout agit sur tout, tout vibre et ondule en permanence et tout est solidaire, relié. Si vous préférez, l’individualisme en énergétique n’existe pas, c’est pourquoi toute action de notre part agit sur ce qui nous entoure et le modifie. Il faudrait apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge à veiller à la qualité de leurs pensées et de leurs paroles puisque l’on sait que cela impacte le taux vibratoire et les énergies qui l’entourent ! Nos pensées sont par ailleurs facilement captées par des électroencéphalogrammes (ou mieux encore, le magnétoencéphalogramme) qui démontrent qu’elles génèrent un champ d’énergie. On savait que nos cellules vibraient depuis les recherches du physicien russe Lakovsky dans les années 1920, recherches confirmées dans les années 1960 par un autre physicien, Fröhlich, un Anglais, prix Nobel, qui a confirmé les travaux de Lakovsky : «Oui, les cellules émettent des champs électromagnétiques.»

En Russie par exemple, la médecine vibratoire est officielle et l’utilisation de l’appareil « Mora » (appareil de biorésonance) est courante. Le Mora, de l’ingénieur et du médecin Morell et Rasch, mesure le taux vibratoire de chaque organe et en cas de vibration inadéquate, le Mora sait y remédier grâce à un procédé d’inversion de phase à 180° qui correspond à un antidote électrophysique ! Le Mora fait vibrer correctement vos cellules !

Mais la pensée ! Vibrante ! Cela est difficile à croire et pourtant l’influence de nos pensées et de nos émotions sur le corps a été démontrée par l’Institute of Heartmath en Californie qui a notamment prouvé que les émotions et les pensées modulaient le rythme cardiaque et le signal électromagnétique du coeur ! Audrey Mouge évoque le travail de cet institut et explique dans son livre¹ que :

« Chaque battement du coeur produit une impulsion électrique envoyée au reste du corps. Ce courant électrique transitant par un conducteur – le sang – crée ce champ électromagnétique. Son signal rythmique et électromagnétique est de loin le plus puissant puisqu’il est, par exemple, cinq mille fois plus fort que celui produit par le cerveau. Tous les signaux que produit le coeur ont une importance régulatrice pour le reste du corps. Non seulement son champ imprègne chacune de nos cellules mais il iradie également à l’extérieur de nous-mêmes. À tel point qu’il peut être mesuré jusqu’à une distance de trois mètres au moyen de détecteurs sensibles, les magnétomètres. Ce qu’on appelle le champ peut aussi être vu comme une onde porteuse d’informations. Le travail de l’Institute of Heartmath a clairement démontré que l’onde d’information du coeur était modulable par des modèles émotionnels. « Si l’on se sent en colère, frustré ou irrité, l’information qui est exprimée sur ce champ magnétique sera très différente que si l’on ressent de l’attention, de l’amour ou de la compassion, explique Rollin McCraty, directeur de recherche dans cet institut. Les émotions négatives comme la colère, l’irritation ou l’anxiété créent ce qu’on appelle des rythmes incohérents ou des modèles désordonnés. Les émotions positives, comme l’amour, le pardon, la gratitude amènent toutes à un rythme cardiaque ordonné. Lorsque nous apprécions la beauté d’un coucher de soleil, par exemple, notre coeur bat également à un rythme cohérent. or, la cohérence est l’état physiologique optimal qui facilite les processus naturels de régénération du corps. »²

Voici à ce propos un article que j’ai écrit sur la pratique de la « cohérence cardiaque » qui est simple et puissante !

Comment mesurer un taux vibratoire ?

Grâce à un radiesthésiste ou un magnétiseur habitué à pratiquer cela. Nous utilisons un pendule et une planche visuelle, le pendule pointe vers le taux vibratoire que l’on veut mesurer. Cette mesure se fait en unités Bovis. L’idéal est d’essayer d’atteindre un taux vibratoire de 12 500 UB (unités Bovis) pour rester en bonne santé.

 
unité bovis échelle - cadran
 
Mais je dois avouer que la mesure Bovis n’est pas absolument essentielle car nos émotions, nos sentiments et notre forme physique sont nos meilleurs « baromètres » énergétiques. Des émotions négatives comme la colère, l’anxiété, la jalousie, le doute ou la pire : la peur nous montrent clairement qu’il y a un manque d’harmonisation énergétique et que nous vibrons bas. Si nous réussissons à identifier le problème, nous pourrons changer la source de cette perturbation émotionnelle et avancer dans la vie en bonne santé émotionnelle et donc en bonne santé physique.

En choisissant d’évoluer vibratoirement, vous allez progresser sur le plan émotionnel, spirituel et physique mais vous allez également élever le taux vibratoire de votre entourage, par effet de résonance !

Un autre baromètre de la santé : la mesure des niveaux de conscience

David Hawkins, docteur en médecine, psychiatre, physicien, chercheur et conférencier de renommée mondiale et prix Nobel Linus Pauling a plusieurs fois expliqué lors de ses dizaines de conférences qu’en voyant le patient, il connaissait déjà la cause de la maladie.

Ce médecin, célèbre pour ses travaux sur la vibration et les niveaux de conscience, classe les émotions en fonction de leur fréquence.

Voici ce qu’il dit :  » Beaucoup de gens tombent malades parce qu’ils n’ont pas d’amour, ils n’ont que la douleur et la frustration. Les personnes ayant des fréquences de vibration inférieures à 200 sont facilement malades. » (La fréquence vibrationnelle est communément appelée « champ électromagnétique ».)

echelle-de-conscience-de-hawkins-mon-carre-de-sable

David Hawkins a découvert que les personnes qui sont malades ont presque toutes des pensées négatives. Quelles sont les pensées qui ont des fréquences de vibration en dessous de 200 ? Les gens qui aiment réclamer, critiquer, accuser et avoir la haine des autres vibrent très bas et naturellement, ces personnes acquièrent facilement de nombreuses maladies différentes comme des cancers, des maladies cardiaques et vasculaires, toutes sortes de dépressions et autres dégénérescences dont je préfère taire le nom. Attention il existe d’autres causes aux maladies comme la génétique, l’alimentation ou l’environnement dans lequel nous vivons (pollutions de toutes sortes).

Hawkins témoigne que dans ce monde, la plus grande fréquence de vibration qu’il ait constatée était de 700. Quand une personne qui vibre haut apparaît, son énergie affecte le champ magnétique positivement. Inversement, quand une personne a beaucoup de pensées négatives, non seulement elle se rend malade mais en plus elle affecte (infecte ?!) aussi le champ magnétique environnant. En tant que magnétiseuse, j’explique à mes consultants comment se protéger de ces basses vibrations et comment augmenter les siennes propres.

Je concluerais en réaffirmant que les pensées et les émotions ont une grande influence sur la santé. Je vous suggère donc d’augmenter peu à peu la qualité de vos pensées et de vos émotions. J’ai justement écrit un Article qui vous explique comment élever ses vibrations !

❤ ❤ ❤

Notes : ¹ Mouge Audrey et Allix Stéphane, Le pouvoir guérisseur de l’Amour, une enquête aux frontières du divin, éditions La Martinière, 2015.

² The Living Matix, documentaire américain rélaisé par Greg Becker et Harry Massey, Emaginate Productions, 2009.

David R Hawkins, Letting go : The Pathway of Surrender, Hay House Inc, 2012

Votre dévouée, Anne Marguerite Scheele ©Technosphere 2020

 

Comment élever ses vibrations ?

Augmenter vibratoirement est à la portée de tous, peu importe le point de départ.

Le taux vibratoire est variable en fonction de nos émotions, nos fréquentations, notre forme générale, notre environnement. Il est normal que le taux varie. Mais quand le négatif dure, il convient de s’en inquiéter et d’identifier la ou les causes de notre baisse vibratoire. Voici quelques signes de basses vibrations : des sentiments négatifs type colère, peur, jalousie, doute, honte, culpabilité, tristesse, désespoir, etc., la fatigue, les incidents ou accidents répétitifs, les problèmes de toutes sortes y compris des problèmes de santé physiques et/ou mentaux, blocages, raz le bol général, burn out, dépressions, etc.

Comment élever notre taux vibratoire ?

Au début, il faut tout simplement prendre la décision de vouloir changer : on réfléchit sur les changements possibles, sur les émotions ou pensées négatives que l’on pourrait convertir en positif et sur les causes de ce taux vibratoire bas. Une fois la ou les causes cernées, vous pourrez agir en conséquence : par exemple tourner le dos aux personnes toxiques, changer de travail, limiter les ondes nocives, les écrans de façon prolongée, maîtriser vos émotions et votre pensée !

De plus, il sera primordial de songer à :

  • Purifier son corps (détox, purge, jeûne) et son lieu de vie et de travail (sauge, sels, encens, sons cristallins…)
  • Se nourrir sainement (éviter les aliments morts, industriels, non naturels, trop cuits au bénéfice d’une alimentation vivante, essentiellement crue, à base de fruits, légumes, légumineuses, oléagineux, graines germées, bonnes huiles…) et boire beaucoup d’eau ou d’infusions de plantes entre les repas.
  • Pratiquer la pensée positive, respirer positif, visualiser positif, rêver positif…
  • Pratiquer la cohérence cardiaque et la méditation de pleine conscience, s’ancrer dans le présent afin de faire taire notre mental qui « mouline » sans arrêt et qui nous pourrit la vie. Voir mon article sur les immenses bienfaits de la respiration façon « cohérence cardiaque »
  • S’aimer soi-même et les autres, apprendre à se chouchouter, à honorer notre corps, notre véhicule terrestre.
  • Se sentir relié à la Terre, à la Nature ainsi qu’au Ciel : marcher parfois pieds-nus, admirer le ciel, le soleil…
  • Marcher, courir, s’étirer, faire du yoga ou toute autre activité physique.
  • S’inspirer de choses édifiantes, spirituelles, splendides, novatrices….
  • Visiter de hauts lieux vibratoires.
  • Pratiquer la gratitude : se rendre compte de tout ce qui est déjà positif dans notre vie !
  • Écouter des fréquences de guérison (guérir + son !) de type fréquences sacrées : 174 hz, 285 hz, 396 hz, 417 hz, 528 hz, 639 hz, 741 hz, 852 hz, 963 hz. Ecouter le OM, son primordial, écouter des ondes ALPHA qui correspondent à la fréquence de la Terre (la résonance de Schumann, initialement autour de 7.83 hertz augmente considérablement depuis quelques années mais reste dans les ondes alpha).
  • Faire ce que l’on aime : reprendre une passion négligée, en découvrir une nouvelle, danser, rire, chanter, s’amuser…
  • Renouer avec le sentiment de joie, avec votre enfant intérieur qui savait s’amuser d’un rien…
  • Penser à l’eau : nager, pratiquer sauna et hammam, hydrothérapie du colon…
  • S’entourer de couleurs inspirantes, revoir sa décoration, s’entourer de cristaux et autres pierres semi-précieuses à précieuses (lithothérapie).
  • Éviter l’automédication et la surmédication, favoriser les traitements doux et naturels qui n’empoisonnent pas votre corps si cela est possible c’est toujours préférable.
  • Éventuellement, si cela vous semble trop difficile, vous faire aider par un thérapeute type énergéticien ou naturopathe, souvent une séance suffit à lever des blocages et engendrer une grosse motivation (mon job 😉 ).

Peu à peu, ces actes purement conscients deviendront naturels. Et c’est ainsi que le taux vibratoire augmentera.

/!\ Attention, monter trop vite en fréquence peut créer une dissociation corps/esprit et vous mener dans un HP. Donc on reste bien ancré à la terre dans des activités concrètes tout en s’élevant car l’un ne va pas sans l’autre : un arbre grandit vers le ciel parallèlement à ses racines qui s’enfoncent dans le sol…Donc on prend son temps et on reste ancré afin d’évoluer de façon harmonieuse.

spirale des émotions
Ma consoeur Sandrine Muller Bohard utilise aussi cette échelle mais je ne retrouve pas l’auteur de cette spirale. Si vous le (la) connaissez, merci de l’indiquer en commentaire 🙂

Vibrer haut vous apportera tout ce dont vous désirez, y compris l’abondance sous toutes ses formes, la santé, l’Amour, vous sentirez la gratitude, la joie, vous trouverez votre raison de vivre, vous attirerez à vous tout ce dont vous rêvez en vertu de la loi d’Attraction. En effet, l’Univers nous renvoie nos propres vibrations dans une résonance parfaite ! À vous de choisir votre camp 😉

Amicalement, Anna Scheele ©Technosphere 2020

Le secret Toltèque

Pratiques du rêve des chamanes de l’ancien Mexique de Sergio Magaña Ocelocoyotl

Pour la première fois, Sergio Magaña, un guérisseur mexicain réputé de part le monde pour son grand pouvoir, dévoile les pratiques secrètes de la tradition toltèque, vieille de 5 000 ans.

Ce guérisseur a été initié dans la lignée Toltèque du nahualisme [nahualisme : tous les Mésoaméricains croient que chaque humain a une contrepartie animale à laquelle sa force vitale est liée] et dans la lignée Tol [le savoir du rêve]. Il a par ailleurs été nommé chef du prestigieux projet du club UNESCO pour la protection du patrimoine immatériel des anciennes civilisations.

Tortoise_nahual_by_Jacobo_A¦üngeles_Ojeda.jpg
Figurine moderne d’une nahual de tortue.

Ce livre a été publié pour la première fois en 2014 au Royaume Uni et dévoile la connaissance secrète originellement détenue par les Chichimèques [« Chichimèque était le nom que les Nahuas du Mexique utilisaient généralement pour désigner un ensemble de peuples semi-nomades qui habitaient le nord de l’actuel Mexique et le Sud-Ouest des États-Unis », Wikipédia].

Les Chichimèques, étaient considérés comme des maîtres car ils possédaient une compréhension profonde de l’état de rêve : ils savaient que la maîtrise de ses rêves forme la réalité. Donc quelqu’un qui maîtrise ses rêves influence la matière et maîtrise sa vie ! Le rêve et les états modifiés de conscience permettent de diriger son existence.

Et ce n’est pas tout, loin de là ! Maîtriser sa conscience dans le monde des rêves ouvre les portes de la guérison pour soi et les autres ! Cela permet même de rajeunir ! Le chamane affirme aussi que grâce au rêve, on parvient à communiquer avec ses ancêtres ou encore que l’on peut voir sa « Teyolia » [le chemin de son âme] : on accède à ses vies antérieures et on arrive donc à se libérer du déterminisme [c’est à dire du fameux karma].

Sergio Magaña explique aussi comment se servir du mystérieux miroir d’obsidienne afin de se purifier et se guérir. D’ailleurs, dans toutes les civilisations, l’obsidienne est une pierre de Vérité ayant une fonction introspective et cathartique puissante.

Ce que j’apprécie surtout, c’est que l’auteur nous explique les méthodes utilisées pour parvenir à maîtriser le monde des rêves, à réaliser que nous ne sommes pas spectateurs de nos vies mais acteurs de celles-ci. Il explique notamment la méthode des masques dont voici un extrait :

« INNETLAPOLOLTILIZ : L’ACTE DE SE PERDRE SOI-MÊME »

« Cet exercice est à faire en portant un masque à nez proéminent. » [Pour les Toltèques, la conscience du monde extérieur est liée au nez car c’est la seule partie du visage que l’on aperçoit à l’état de veille, ndl]

« Placez-vous devant un miroir et commencez à raconter l’histoire de votre vie. Parlez à voix haute de vos problèmes, de vos soucis, tout comme si vous étiez avec un psychothérapeute. La seule différence, c’est que vous êtes votre propre thérapeute. Vous êtes capable d’assembler le tonal et le nahual, le conscient et l’inconscient, et vous n’avez besoin de personne pour vous découvrir.

Passez chaque jour 30 à 45 minutes sur cet exercice pendant 36 jours. Contentez-vous de parler de ce que vous croyez être, de vos problèmes et ainsi de suite, en toute liberté. » L’auteur poursuit en expliquant les effets de cet exercice :

« Cet exercice a des effets très significatifs. Tout d’abord, en vous obligeant à vous regarder, vous cessez d’être un simple spectateur et vous devenez l’acteur principal de votre propre vie. Ensuite, quand vous cessez d’identifier votre visage à votre vie courante et que vous commencez à vous observer avec un masque, une guérison des plus intéressantes prend place : au fil du temps, votre visage et l’histoire de votre vie se dissocient l’un de l’autre parfois jusqu’à ce que le lien entre eux soit tout à fait rompu.

Une fois ce lien brisé, l’histoire de votre vie cesse de vous affecter et vous êtes libre.

Certains de mes étudiants m’ont raconté qu’ils ont été soulagés de maladies très graves en faisant cet exercice. Votre esprit cesse de vous associer au problème, et le changement advient. »

Cette pratique, parmi d’autres développées dans ce livre, vous permet aussi de devenir acteur de vos rêves et vous ouvre les portes de la magie (l’âme-agit) : vous devenez maître(sse) de votre vie et pouvez évoluer de la meilleure des manières. Aussi, je vous conseille de tout mon coeur la lecture de ce livre édifiant.

Le-secret-tolteque

Anna Scheele ©Technosphere