Les plantes du sevrage

Ces plantes vont toutes agir sur les zones du cerveau qui contrôlent les envies irrépressibles. Prévoyez quelques semaines, voire plusieurs mois. Peu importe le temps que vous vous accorderez, l’essentiel est de parvenir à vos fins. Donc ne vous mettez aucune pression sur la durée de votre sevrage.

Vous avez choisi votre jour de départ ?

Les premiers jours du sevrage, vous pouvez continuer à consommer les produits addictifs (tabac, alcool, drogues) sauf pour la dépendance aux antidépresseurs où il faut absolument avoir arrêté peu à peu avant de commencer le sevrage par les plantes.

Nous allons combiner aromathérapie (essences de plantes, huiles essentielles) et phytothérapie (plantes ou médicaments à base de plantes).

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

  • Abonnez-vous pour accéder à une information originale et de qualité.
  • Merci de tout coeur car votre participation fait mieux vivre la forte (r)évolution que nous vivons et m’encourage à être encore plus présente, active et efficace
  • L’abonnement vous donne accès à tous les articles payants du site.

Vous pouvez aussi faire un don ponctuel

Faire un don

Merci pour votre participation 🙂

2,00 €

Bien sûr, vous pouvez aussi faire appel à moi si vous avez une problématique de santé ou de vie, c’est mon métier que de venir en aide, j’ai des capacités en énergétique, magnétisme, guidance, soins naturels (je suis diplômée en naturopathie).

Je vous indique le lien vers mes prestations sur la page d’accueil du site : https://technosphere.live/. Vous y verrez mes tarifs et les moyens de me contacter (je soigne gratuitement les gens sans revenus).

Vous pouvez aussi acheter mes livres sur la petite boutique en ligne: https://technoshop.geekoz.fr/ ou ma musique électronique qui contient souvent des fréquences sacrées de guérison https://annascheele.bandcamp.com/ (article sur les fréquences de guérison https://technosphere.live/2020/07/24/de-la-techno-guerisseuse-un-album-base-sur-les-frequences-sacrees/).

Je consulte par téléphone ou en RDV en Bretagne.

Soyez bénis, remerciés, protégés,

Anna

©Technosphere

Sevrage drogues & alcool : la piste du Kudzu, une plante asiatique

 

Se défaire d’une substance addictive peut devenir un enfer quotidien avec des souffrances psychologiques, émotionnelles mais aussi physiques. J’ai plusieurs fois entendu parler du Kudzu et je décide d’y consacrer un article afin d’apporter une piste naturelle à ceux qui veulent retrouver leur liberté sans torture ! N’hésitez-pas à me contacter pour me parler de votre expérience éventuelle avec cette plante unique, n’ayant pas d’addiction (à part envers la Verité, l’Amour et la Justice) je n’ai pas essayé sur moi pour une fois !

Il semble que le Kudzu peut grandement vous aider à arrêter le tabac, l’héroïne, la cocaïne, l’alcool, les médicaments psychotropes et analgésiques mais aussi le sucre et le gluten qui sont très addictifs. L’addiction peut aussi être liée à un comportement : par exemple, l’addiction aux jeux, aux réseaux sociaux ou…au sexe !

En Chine, le nom « Kudzu » (aussi écrit « Kuzu » ou « Kouzou ») signifie « dissipateur d’ivresse ».

Cette plante grimpante, aussi appelée « vigne du Japon », (nom scientifique : pueraria montana) est utilisée en médecine traditionnelle chinoise pour ses constituants qui sont notamment :

  • La puérarine : action anti-hypertensive et modulatrice du
    rythme cardiaque, rôle anti-inflammatoire, effet hépatoprotecteur, effet hypoglycémiant (rôle antidiabétique).
  • La daidzine et la génistéine : actions relaxantes, anti-inflammatoires et propriétés détoxifiantes qui seraient particulièrement bénéfiques pour réduire les symptômes des addictions.
  • Des saponosides aux vertus hépatoprotectrices
  • Des phytostérols qui sont des lipides aux nombreux bienfaits.

Les feuilles de Kudzu sont une aide précieuse dans tous les sevrages, surtout dans le sevrage de l’alcool : la daidzine serait le composé actif responsable de cet effet inhibiteur.

Par ailleurs, les molécules du kudzu se fixent à la place des récepteurs à la nicotine, dans le cadre de la consommation de tabac ! (Pour ceux qui veulent arrêter le tabac —> Article sur les dizaines de plantes sans nicotine qui se fument, cela permet une transition idéale).

De plus, cette plante modère les effets de manque parfois insupportables pendant un sevrage.

Parallèlement, son action sur la glande pinéale confère une action calmante et antistress utile contre la nervosité provoquée par un sevrage.

Cerise sur le gâteau :  cette plante régularise le transit et est hépatoprotectrice (protège le foie, souvent en triste état).

Certains services d’addictologie ont adopté le kudzu dans leur protocole de sevrage.

Le kudzu peut être pris en même temps qu’une consommation de tabac ou de patch.

kudzu-flower-831489_1920
Fleur de Kudzu

Associations suggérées :

Soutenir la fonction hépatique avec des plantes comme draineurs hépatobiliaires : (au choix puis en alternance selon la durée du sevrage !)

  • Le Romarin stimule la vésicule biliaire et son utilisation est préconisée en cas d’inflammation chronique de la vésicule.
  • Le Desmodium est formidable pour détoxifier le foie du tabac et l’alcool.  La vésicule biliaire est aussi stimulée.
  • Le Chardon Marie répare le foie et facilite l’évacuation de la sécrétion biliaire.
  • Le Chrysanthellum protège les cellules du foie contre les méfaits de l’alcool et autres toxiques.
  • L’Aubier de Tilleul est dépuratif, antispasmodique et stimule la vésicule biliaire.
  • L’Artichaut est une plante protectrice du foie et détoxifiante.
  • Le Pissenlit est un puissant dépuratif et diurétique.
  • Le Radis noir contribue à drainer le foie et à augmenter la sécrétion de bile, entraînant ainsi une meilleure élimination des toxines.


⇒ Réguler l’équilibre nerveux :

Le sevrage engendre un état de tension, d’irritation, de nervosité et des troubles du sommeil. Ces plantes sont à prendre au choix puis en alternance (on ne reste jamais avec la même plante plus d’un mois, après le corps s’accoutume ! Donc on alterne !)

  • L’Ashwagandha (ou Ginseng indien) est l’une de mes plantes préférées, elle est adaptogène et va aider le corps à surmonter les états de stress.
  • La Rhodiola permet à l’organisme de s’adapter plus facilement aux situations stressantes.
  • Le Ginseng asiatique est également adaptogène, aide à surmonter le stress et contribue à reconstituer la force vitale.
  • L’Éleuthérocoque est aussi adaptogène et possède la formidable faculté d’augmenter la résistance de l’organisme au stress, quelque soit son origine.
  • La Valériane est utile dans le sevrage grâce à ses propriétés myorelaxantes (relaxe les muscles). Elle complète l’action du Kudzu pour tenir dans la durée. C’est une plante à action sédative.

⇒ Consolider le psychique grâce aux Fleurs de Bach (les acheter sans alcool !) :

  • Cherry Plum pour tenir bon le sevrage ! Out le crackage… !
  • Crab Apple intéressante pour le sevrage et le nettoyage des toxines.
  • Larch pour la confiance en soi et à sa capacité à tenir bon le sevrage.
  • Walnut quand on devient hypersensible. Permet aussi de s’adapter au nouveau mode de vie.
  • Le complexe Protection / Équilibre en granules (formule sans alcool) ou en spray.
    fleurs de bach, complexe dépendance
    Ce mélange de fleurs de Bach aide au dépassement des mauvaises habitudes, abus des substances nocives, libération des attachements émotionnels.

⇒ Reminéraliser l’organisme : (à prendre au choix puis en alternance)

  • L’Ortie (ma plante préférée avec la lavande et le chanvre !) renferme de nombreux actifs comme des vitamines du groupe B (B2, B5 et acide folique), A, C, E (plus de vit. C que dans le citron !), des minéraux (magnésium, fer, silice) et des oligo-éléments (cuivre, zinc). Voir cet article uniquement sur la puissance de l’ortie
  • La Spiruline est une algue très riche en protéines, acides aminés, fer, vitamine B12 et E, provitamine A et acide gamma-linolénique. Il faut l’absorber avec de la vitamine C pour faciliter son absorption !

Contre-indications !

  • La consommation prolongée de kudzu est contre-indiquée en cas de cancer du sein du fait de la présence des isoflavones.
  • La surconsommation de plantes contant de la pueranine (kudzu, soja) peut entraîner des arythmies cardiaques.

⊗ Effets secondaires :

A ce jour, aucun effet secondaire n’a été répertorié lors de l’usage de kudzu. Cependant, pour éviter tout risque de surdosage, il convient de respecter les doses recommandées par le fabricant.

Sources :

  • Van Petegem J, Picot A (2016) Le Kudzu, la plante aux trois vertus.
    La sagesse des plantes. ATC-Paris, http://www.atctoxicologie.fr.
  • L. Lu et al., Traditional medicine in the treatment of drug addiction, Am J Drug Alcohol Abuse., 2009, 35(1) – Pages 1-11.
  • S. Lacoste, Kudzu, Ma bible de la phytothérapie: Le guide de référence pour se soigner avec les plantes, Éditions Leduc.s, 1 septembre 2014.
  • Le site de Monsieur Ginseng

Amicalement,

Anne Marguerite ©Technosphere 2020

101369399_10217218419718998_4426570905040191488_n

Vous m’offrez un thé pour me remercier ?

J’ai choisi d’écrire de façon libre et d’être dans le vrai, je renonce donc aux publicités et aux partenaires pour votre grand confort. Votre don permet à ce site d’exister alors un grand MERCI pour votre belle contribution. Vous pouvez m’offrir 1, 2, 3, 100 thés si vous voulez, santé ! ❤ Anna

2,00 €

N’achetez plus de tabac, des dizaines de plantes se fument…

Des dizaines de plantes se fument depuis l’antiquité dans le monde sauf que nous l’avons oublié à cause de l’industrie féroce du tabac. Personnellement, j’ai commencé à ne plus supporter leurs paquets immondes recouverts de tumeurs. J’ai essayé de fumer de la sauge officinale mais c’est un peu fort je trouve. Cependant, j’ai remarqué que cela m’avait sevrée du tabac. Puis, récemment, en étudiant l’ortie, j’ai appris que nos ancêtres la fumaient ainsi que sur d’autres continents, comme en Amérique, des tribus indiennes en faisaient des calumets. Donc je viens d’essayer l’ortie (*c’était il y a 3 ans et je l’apprécie toujours autant) et… c’est merveilleusement doux et agréable à fumer. Comment vous décrire la joie que l’on ressent quand on sait qu’on se débarrasse une fois pour toutes du tabac industriel ? On se sent libre, autonome, léger, heureux.

Cela m’a tellement passionnée que j’ai étudié pendant des mois ce sujet des plantes qui se fument. Et j’ai écrit ce petit livre numérique pour vous très cher lecteur ! Pour moins cher qu’un paquet de tabac (8 euros ttc), vous le recevez dans votre boîte mail 😀 !

https://technoshop.geekoz.fr/product/le-guide-du-fumeur-libre

Le but de ce guide est de vous libérer de l'industrie féroce du tabac tout en vous ouvrant aux dizaines de possibilités qu'offre la Nature avec en prime la joie de se dédouaner de la nicotine. En plus, je trouve injuste que le savoir ancestral à ce sujet soit actuellement quasiment perdu et vous oblige à vous ruiner en achetant un tabac rempli de substances très dangereuses alors que la nature regorge de plantes fumables. Quel paradoxe n'est-ce pas ? Ce guide vous ouvre donc à l'abondance de la Nature tout en préservant votre argent. Personnellement, cela fait deux ans que je n'ai acheté aucun paquet de tabac puisque je fume d'autres plantes de mon jardin et quand j'en ai envie... Donc ce guide vous permettra aussi d'avoir un comportement beaucoup plus libre face à votre consommation voire même d'arrêter peu à peu si tel est votre souhait puisque la plupart des plantes fumables ne contiennent pas de nicotine Il y a plusieurs chapitres, clairs et illustrés : je vous donne le nom des dizaines de plantes qui se fument avec des informations parfois historiques et médicinales, et concrètement, je vous explique quand et comment récolter, comment sécher votre récolte, la conditionner et la conserver, comment fumer et je vous explique comment cultiver votre propre tabac en toute légalité. Je termine par des témoignages & inspirations, ainsi qu'avec mes sources bibliographiques. Bonne libération chers lecteurs. Mis en ligne le 12 sept. 2020 à 21:21:00
Le but de ce guide est de vous libérer de l’industrie féroce du tabac tout en vous ouvrant aux dizaines de possibilités qu’offre la Nature avec en prime la joie de se dédouaner de la nicotine. En plus, je trouve injuste que le savoir ancestral à ce sujet soit actuellement quasiment perdu et vous oblige à vous ruiner en achetant un tabac rempli de substances très dangereuses alors que la nature regorge de plantes fumables. Quel paradoxe n’est-ce pas ? Ce guide vous ouvre donc à l’abondance de la Nature tout en préservant votre argent. Personnellement, cela fait deux ans que je n’ai acheté aucun paquet de tabac puisque je fume d’autres plantes de mon jardin et quand j’en ai envie… Donc ce guide vous permettra aussi d’avoir un comportement beaucoup plus libre face à votre consommation voire même d’arrêter peu à peu si tel est votre souhait puisque la plupart des plantes fumables ne contiennent pas de nicotine Il y a plusieurs chapitres, clairs et illustrés : je vous donne le nom des dizaines de plantes qui se fument avec des informations parfois historiques et médicinales, et concrètement, je vous explique quand et comment récolter, comment sécher votre récolte, la conditionner et la conserver, comment fumer et je vous explique comment cultiver votre propre tabac en toute légalité. Je termine par des témoignages & inspirations, ainsi qu’avec mes sources bibliographiques. Bonne libération chers lecteurs.
Le but de ce guide est de vous libérer de l'industrie féroce du tabac tout en vous ouvrant aux dizaines de possibilités qu'offre la Nature avec en prime la joie de se dédouaner de la nicotine. En plus, je trouve injuste que le savoir ancestral à ce sujet soit actuellement quasiment perdu et vous oblige à vous ruiner en achetant un tabac rempli de substances très dangereuses alors que la nature regorge de plantes fumables. Quel paradoxe n'est-ce pas ? Ce guide vous ouvre donc à l'abondance de la Nature tout en préservant votre argent. Personnellement, cela fait deux ans que je n'ai acheté aucun paquet de tabac puisque je fume d'autres plantes de mon jardin et quand j'en ai envie... Donc ce guide vous permettra aussi d'avoir un comportement beaucoup plus libre face à votre consommation voire même d'arrêter peu à peu si tel est votre souhait puisque la plupart des plantes fumables ne contiennent pas de nicotine Il y a plusieurs chapitres, clairs et illustrés : je vous donne le nom des dizaines de plantes qui se fument avec des informations parfois historiques et médicinales, et concrètement, je vous explique quand et comment récolter, comment sécher votre récolte, la conditionner et la conserver, comment fumer et je vous explique comment cultiver votre propre tabac en toute légalité. Je termine par des témoignages & inspirations, ainsi qu'avec mes sources bibliographiques. Bonne libération chers lecteurs.

Mis en ligne le 12 sept. 2020 à 21:21:00

Je suis tellement heureuse de vivre dans un monde où le mois d'octobre existe(2)

En achetant de façon sécurisée mon petit livre très précieux, avec une liste exhaustive de toutes les plantes qui se fument, vous allez être aux anges !

Bien sûr, cela reste dangereux de fumer à cause de la combustion. Cependant, quand on est raisonnable sur sa consommation et que l’on se limite à une ou deux « tiges » par jour, avec des périodes sans rien fumer, les risques sont nettement moindres. Pour moi, fumer n’est pas une habitude, c’est un acte spirituel qui favorise la réflexion, la méditation et le partage, un peu comme les indiens d’Amérique avec la fameuse cérémonie du calumet de la paix.

Tous droits réservés pour tous pays, Anna Scheele ©Technosphere 2019

Sources (la totalité des sources se situe à la fin du GUIDE DU FUMEUR LIBRE en vente ci-dessus) :