Walking Alive – 2 –

Je vous écris avec un cataplasme d’argile verte sur la poitrine, je teste cela pour soigner la bronchite que Merlin m’a refilée du lycée. Vous remarquerez que je n’ai pas pensé à ce virus qui nous pourrit la vie depuis des mois. Je pense qu’un virus ainsi créé en laboratoire et qui circule depuis un certain temps a dû s’affaiblir, c’est du moins la réflexion de l’éminent professeur Raoult. Bref, j’écris donc avec une grande feuille de cucurbitacée sur les nichons et toute cette glaise merveilleuse collée aux tétons. Je vous vois sourire mais je rappelle que l’argile absorbe les toxines et je compte sur elle pour faire la fête à cette inflammation. Parallèlement, j’absorbe de l’huile essentielle de tea tree avec du miel et je bois des thés de thym / ortie / romarin / citron / miel produit par les ruches de ma petite soeur. Je laisse le corps faire son oeuvre sans le surcharger par l’effort considérable d’une digestion.

Je suis au soleil. Il illumine si bien mon jardin que je peux rester longtemps en admiration totale, en vénération même, voire en extase parfois tant c’est beau. Maintenant, quand je marche pieds nus sur le sol de notre Terre, je sens bien des choses en dessous. Ces intuitions m’ont été confirmées par différentes sources, dont Anne Givaudan que j’apprécie tant. Certains vont avoir des chocs cognitifs mais il faut bien le dire à présent : notre planète est creuse et habitée…Oui, vous lisez bien les amis. Et si j’écris cela c’est pour que vous sachiez que nous sommes loin d’être seuls sur cette planète qui part en sucette. Il y a aussi d’autres présences plus haut, dans l’Univers. Ce qui me permet enfin de l’affirmer, ce sont mes expériences parallèles aux témoignages d’autres gens, individus spirituels compris. Et un jour, tout le monde réalisera que nos dieux « qui viennent » du ciel ne sont autres que des êtres venus d’autres dimensions. Vous remarquerez que je ne parle pas de kilomètres mais de dimensions. Précisément, la terre elle-même est en train de changer de dimension. Le temps s’est accéléré, l’éveil des consciences aussi. Voyez comme les voiles se lèvent, les mensonges s’effacent. Nos véritables origines se révèlent enfin et sont à peine croyables mais j’en parlerai plus tard dans un autre épisode.

Nous vivons une époque impressionnante. Les énergies sont si fortes et contraires que je sors le moins possible dans les espaces publics tant le bal masqué m’afflige mais aussi parce que je ressens la peur de ceux que j’appelle gentiment des « mougeons ». Je sens aussi leur matérialisme pour la plupart. Je vois leurs limitations. Je souffre de leurs souffrances. Mais quand je dois sortir pour voir un ami ou faire une course, j’envoie toute la lumière que je peux, un peu comme les rayons d’Aton, symbole du don, et qui se terminent par une main tenant souvent le signe ankh (vie) ou le signe ouas (force). J’imagine ces rayons qui touchent les gens et leur font du bien. Une façon d’exercer mon travail d’énergéticienne de façon subtile. La seule présence d’un être sans peur peut influer sur des centaines ou des milliers de gens.

Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir compris que nous vivons dans une forme de dictature nouvelle, politico-médiatique, commandée par des forces abominables, reliées à des entités invisibles et pourtant bien réelles. Nous comprenons qu’il n’y aura pas un Sauveur ou une Sauveuse mais que chacun doit se sauver lui même : évoluer, agrandir son champ de conscience. Nos sociétés ont tout fait pour nous maintenir dans nos limitations. Il est temps de reprendre notre pouvoir créateur mes chers lecteurs.

Nous sommes dans une phase énergétique où nous pouvons apprendre à nous connecter avec tout ce qui nous entoure à chaque instant, et c’est ainsi que nous accéderons à l’intelligence universelle, cosmique : elle est disponible à l’infini. Il est grand temps de lâcher toutes nos peurs, de laisser mourir l’ancien, les vieux schémas, les modèles laids, puants, inefficaces. C’est la seule condition à la renaissance.

Je finis ce récit en vous assurant que l’argile a fait son effet et que je n’ai plus les bronches inflammées. Je respire à nouveau bien, sans sifflement, de façon ample, normale. Les Druides recommandaient aussi l’argile notamment en cure interne mais je vous envoie vers la magnifique Jade Allègre, médecin et naturopathe qui a fait de l’argile sa spécialité.

Force vers vous qui comprenez mes paroles ❤

« Tout sera miné, tout s’effritera… C’est pour cela aussi que vous êtes tous requis, que vous avez choisi cette heure au cadran du Temps pour venir en ce monde, afin de mieux en finir avec vos propres contentieux. Mais ne vous trompez pas, amis, c’est d’un travail d’amour dont je vous parle ; c’est d’un grand élan sans regret ni amertume dont il s’agit. » Par l’esprit du soleil de Anne Givaudan et Daniel Meurois, éditions J’ai lu, 2015.

Anna Scheele©Technosphere

Comment tenir longtemps dans un combat personnel ou social ?

L’objectif est de conserver sa force physique et sa détermination mentale.

Il faut absolument prendre soin de soi :

  • Bien dormir : pas seulement en quantité mais aussi en qualité. Pour cela, il faut vous débarrasser de tous les éléments qui vous ont mis en colère ou attristé. Une technique énergétique consiste à imaginer que tous nos tracas partent dans un trou, dans la terre. Vous pouvez éventuellement imaginer cela pendant que vous prenez votre douche. Il suffit de visualiser vos tourments qui partent de votre tête, qui glissent le long de votre corps pour disparaître dans le trou de la baignoire ou de la douche. La passiflore peut facilement sauver vos nuits (ne tombez pas dans le piège des somnifères qui ne garantissent pas du tout un sommeil de qualité et qui en plus rendent dépendants !) Davantage d’informations sur la passiflore ici : https://technosphere.live/2017/11/25/stress-insomnie-pensez-a-la-passiflore/
  • Bien se nourrir : je rappelle qu’il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup pour bien manger. Vous devez privilégier une alimentation variée et la moins salopée par les conservateurs et autres additifs alimentaires toxiques. Mangez le plus simple et naturel possible. Allez voir le producteur local, vous aurez des produits frais, peu chers et délicieux. Éliminez au maximum le sucre : c’est un poison pour l’Homme. Comme l’alcool d’ailleurs…(Mais ça, l’état se fait une bonne marge dessus donc réfléchissez). En revanche, pensez à bien vous hydrater tout simplement avec de l’eau ou des thés. Je vous conseille l’article que j’ai écrit sur l’alimentation afin de reprendre votre pouvoir dessus : https://technosphere.live/2017/12/04/alimentation-reprenez-le-pouvoir/
  • Éviter les disputes avec l’entourage : quand on est sur les nerfs, les disputes se produisent plus vite. Il faut absolument éviter cela : un bon sommeil et une alimentation équilibrée vont énormément vous y aider. En plus : buvez de la mélisse, respirez calmement, fumez de l’herbe, faîtes du yoga, attendez un peu avant de répondre à quelqu’un qui vous provoque ou mieux ne lui répondez pas. Par ailleurs, votre entourage, parents et amis, peuvent devenir des alliés, des soutiens précieux.
  • Se régénérer par une passion, des sorties, un bon film, bref tout ce qui vous fera plaisir. La joie procurée par votre activité va vous redonner de l’énergie et vous détendre.
  • Se projeter quelques mois plus tard, imaginer que vous avez gagné. Voir vos épreuves actuelles comme des étapes à franchir avant la victoire finale. Puis sentir la victoire comme si elle était déjà là, vivante, magnifique.
  • Si vous perdez espoir, souvenez-vous de ce qui avait motivé votre combat au départ. Cela vous regonflera, vous rendra la motivation nécessaire. Parlez-en à vos proches ou à vos camarades de lutte, ils sauront certainement vous rebooster.

Je vous envoie tout mon courage, spécialement aux combattants de la liberté et de la fraternité. L’égalité je n’y crois plus, je parie plutôt désormais sur l’équité.

Bien à vous, Anna Scheele ©Technosphere