De la joie au milieu des bombes

Le photographe syrien Hosam Katan a observé le quotidien des habitants de la ville d’Alep (côté Est) entre 2013 et 2015. De façon merveilleusement surprenante, c’est la joie et la dignité qui transparaissent essentiellement.

On y perçoit de façon émouvante comment l’humain parvient à conserver son honneur au milieu de l’enfer des bombes, des tirs de snipers, des incarcérations, des tortures, et des privations des ressources de base.

Leur arme, c’est la joie arrachée au fond de leurs coeurs meurtris. En eux surgit la force de la résilience, cette capacité « d’un corps à résister aux pressions et à reprendre sa structure initiale » ( Boris Cyrulnik, psychiatre, spécialiste de la résilience).

Photographe reconnu internationalement, Hosam Katan a le projet de publier un recueil de photos nommé Yalla Habibi – Living with war in Aleppo (Allez mon amour – Vivre en tant de guerre à Alep). Ces photos ne veulent pas seulement témoigner de la force vive des habitants d’Alep et « provoquer l’empathie mais elles cherchent aussi susciter une réflexion sur la justice, le sens des responsabilités et la dignité humaine »explique Hosam Katan.

Une méditation pour tous les occidentaux qui se plaignent de rien, sans arrêt.

La maquette de son recueil a récemment reçu le prix PX3, Prix de la Photographie à Paris en 2017 (category : Professional Book, Documentary – Silver). Reste à obtenir des fonds…A bon entendeur !

Petite vidéo de son travail et du projet d’édition ci-dessous.

https://www.kickstarter.com/projects/1884386802/yalla-habibi-living-with-war-in-aleppo

habibi.jpg

Heroes – Refugees (French & English poem)

Vous avez quitté la violence, la mort
Vous avez traversé les frontières
Avec bien peu d’affaires à bord
Vous avez fui l’humain sanguinaire
Du réconfort ? Non des squats pénitentiaires
Voilà ce que la France, pays des Droits de l’Homme
Offre à ceux qui demandent l’asile
Elle est belle l’Europe, la cruelle matrone
Qui installe des barbelés, des chiens fébriles

Lire la suite