Walking Corona

"Où vont tous ces adultes dont pas un seul ne rit ?
Ils vont, bâillonnés, faire leurs courses en Caddy
Ou bien bosser d'arrache-pied pour les nantis
C'est un triste défilé, une macabre danse
La peur partout, rampante, suintante, rance
La propagande, les merdias qu'on ne peut plus croire
Nous vivons tous un moment crucial de l'Histoire
Un effondrement de nos sociétés trop grasses
Accompagné d'une sixième extinction de masse

Les Gates & Co veulent dominer l'humanité
Mais jamais nous n'abandonnerons la Liberté
Ces temps obscurs sont tout aussi lumineux
Des gens évoluent, deviennent radieux
Réalisent l'éternité, l'unité, la bonté du cœur
Et avancent sans peur vers un pur bonheur
Gaïa vibre de plus en plus haut, c'est scientifique et spirituel
Certains passent dans d'autres dimensions bien plus belles

Nous voilà en taule tout en payant le loyer
Nous enfermer, nous confiner, nous abuser
Alors qu'il aurait été si simple de dépister
Non ils mentent et créent la panique, c'est facile
Pour nous faire courber, nous rendre bien docile 
Mais les éveillés sont de plus en plus nombreux
Le monde peut s'unir et soumettre le ténébreux

C'est le moment d'évoluer, d'ouvrir notre cœur
Il est la clé d'or des dimensions supérieures,
Penser à travers lui, ascensionner encore, toucher la source pure, 
Y mettre toute notre âme, laisser tomber toutes les armures
Chasser l'ego bien formaté, cette raclure
Puis reconquérir notre puissance créatrice
Redevenir des êtres respectueux de la matrice
En oubliant les anciens schémas erronés,
Tous issus d'une 3D matérialiste usée."

Anna Green, 23 avril 2020 ©Technosphere

cloud-3961277_1920
– One Love -Photo ©Pixabay

Alimentation : reprends le pouvoir

Einstein refusait la viande et Darwin expliquait que nous avions un système digestif non pas de carnivore mais de végétarien. Sans aller jusqu’au végétarisme, il est temps de se remettre en question sur nos consommations et notamment de viandes industrielles.

Posez-vous la question de ces élevages animaliers bourrés d’antibiotiques et de vaccins. Ces viandes sont toxiques pour nos organismes. Bientôt nous serons résistants aux antibiotiques tellement on nous en fait avaler dans la viande industrielle. Sans parler des conditions d’élevage et d’abattage qui ressemblent à des camps de la mort.

La viande industrielle est toxique mais le lait aussi peut se révéler très nocif pour nous, contrairement aux idées reçues. En effet, ce lait est destiné aux veaux, pas aux humains… Il cause de gros problèmes hormonaux et entraîne des cancers de la prostate ou du sein. On rappelle ici le livre de Thierry Souccar, journaliste spécialisé dans la nutrition qui révélait dans son livre Lait, mensonges et propagande, que le lait de vache, aliment marginal à la base, est devenu un aliment industriel incontournable à cause des décennies de lobbying et de manipulations. Bien sûr la publicité va vous faire croire le contraire car le but des industriels est de vendre bien sûr !

Réfléchissez aussi à l’aspartame, aux colorants, aux sodas, aux sucres industriels et à tous ces additifs alimentaires qui sont autant de perturbateurs endocriniens et de facteurs de cancers. Méfiez-vous de tout ce qui provient de l’industrie agro-alimentaire. Ils s’en foutent de notre santé. Eux ils voient juste le porte-monnaie que nous sommes.

Au quotidien, on fait ce que l’on peut mais il faut privilégier la nourriture locale et variée. Inutile de forcément choisir du bio, du moment que la nourriture n’est pas traitée et pousse dans un sol sain, elle est naturelle donc excellente. Mangez de saison aussi ! Inutile par exemple d’acheter des tomates en hiver !

Le changement alimentaire ne peut avoir lieu de manière radicale, il arrive peu à peu, avec ceux qui vous entourent ou votre famille, vous allez évoluer ensemble, pas à pas, car cela implique beaucoup de changements dans les habitudes (du magasin au choix des aliments, de la cuisine à l’assiette).

Il est aujourd’hui primordial de retrouver son instinct, celui qui va nous dire : « Ça, c’est du poison pour mon enfant ou pour moi ». Ne l’oublions pas, nous avons le pouvoir de choisir notre alimentation pour nous-mêmes et ceux que nous aimons.

Nous pouvons aussi décider de planter des fruits et légumes au lieu de tondre ce gazon désespérant tous les week-ends 😉

Je le dis souvent et je l’écris aujourd’hui : nous sommes ce que nous mangeons

Je vous conseille cette vidéo de Gilles Lartigot, nutritionniste au parcours intéressant, interviewé par l’excellente chaîne « Tystria »

De tout coeur,

Anna Scheele