L’argile guérisseuse

L’argile, très peu chère ou même gratuite, est utilisée depuis la nuit des temps pour les constructions mais aussi en usage médicinal où elle a été précieuse jusqu’au Moyen-âge. Elle a ensuite été tirée de l’oubli par quelques naturopathes dont le célèbre curé Kneipp mais aussi le professeur américain Abinel. Je voulais vous offrir une liste de ses bienfaits afin que vous aussi vous soyez impressionnés par sa puissance et sa polyvalence. J’entends encore Jade Allègre, médecin et naturopathe, dire qu’en Afrique, en cas d’urgence, elle demandait au potier du village où il trouvait sa glaise afin d’aller en chercher dans un objectif de soin. La terre qui soigne, c’est simple et grandiose ! Vous trouverez la merveilleuse thèse du docteur Allegre sur l’argile en téléchargement gratuit à la fin de cet article.

Bienfaits de l’argilothérapie, en usage interne ou externe :

  • Anti-poison naturel, elle aide le corps à se débarrasser de ses toxines (l’argile possède une propriété intéressante : l’échange d’ions qui lui permet d’absorber les métaux lourds toxiques tels que le chlorure de mercure).
  • Action antiseptique et bactéricide
  • Propriétés cicatrisantes et apaisantes
  • Soigne les brûlures
  • Nettoie le système digestif en conservant la flore intestinale
  • Agit comme un anti-acide contre les brûlures d’estomac
  • Elimine les gaz
  • Répare les muqueuses donc intéressante contre les ulcères, la porosité intestinale
  • Soulage toutes sortes d’inflammations (nerf sciatique, rhumatismes, douleurs articulaires, musculaires, osseuses…)
  • Comble les carences et revitalise l’organisme (l’argile est très riche en minéraux et oligo-éléments, en particulier en fer, silice, calcium, potassium, magnésium et zinc).
  • Calme irritations et démangeaisons
  • Soulage une entorse
  • Soulage une bronchite (testé personnellement en cataplasme sur les bronches, très efficace).
  • Soulage les symptômes de la sinusite (certains médecins recommandent de la sniffer, nous allons tester !)
  • Soulage les infections urinaires
  • Stimule les défenses de l’organisme
  • Calme les diarrhées
  • Atténue les hématomes
  • Soulage les égratignures, coupures et morsures
  • Utilisée en gargarisme, elle soigne abcès dentaires, aphtes et gingivites.
  • Elle aide notre corps à être moins acide (action basifiante, alcalinisante).
  • Blanchit les dents
  • Adoucit la peau et lutte contre les boutons notamment infectés
  • Traite les cheveux gras
  • Peut servir de savon, de dentifrice, de talc pour les bébés (je rappelle que le talc est toxique sinon !)
  • L’argile, en bloc de qualité alimentaire, peut également servir à réaliser des cuissons en croûte d’argile, technique qui permet de faire cuire les aliments comme dans une papillote, à l’étouffée, pour en préserver les arômes et les saveurs.

La silice qui est son composant principal contribue en particulier à la solidité des ligaments et des articulations, à la bonne santé de la peau et des dents, au renforcement des ongles, des cheveux, des vaisseaux et des os et assure le bon fonctionnement du système immunitaire.

J’espère vous avoir motivé à trouver une bonne argile, pourquoi pas une argile verte, ventilée, biologique type « Argiletz » qui est l’une des meilleures que l’on puisse trouver en France (pharmacies, parapharmacies, magasins bio). En effet, il existe des argiles blanches, rose, rouges, bleues, jaunes, grises, marron, vertes… car la couleur change selon sa localisation et sa teneur fer. Par exemple, l’argile blanche ne contient pratiquement pas de fer alors que l’argile rouge est très riche en fer oxydé.

Pour vos soins cosmétiques et médicinaux, il existe de nombreux sites et livres qui proposent des recettes et méthodes type « Comment faire un cataplasme », « Comment faire une cure d’argile en interne ? », etc.

En ce moment justement, je fais une cure d’argile en interne dans le cadre d’une cure revitalisante et purifiante de 21 jours : six jours sur sept, je prends chaque matin au réveil ou le soir, mais toujours une heure avant ou deux à trois heures après un repas, une cuillère à café (ne jamais utiliser de fer) de poudre d’argile dans un verre d’eau pure (ou filtrée du robinet). Après avoir fait reposer le mélange quelques heures, si possible au soleil ou toute une nuit, je conseille, les premiers jours, si l’on a un système digestif fragile, de juste se contenter de boire l’eau d’argile avant d’absorber la totalité du mélange (argile + eau) les jours suivants. Ce genre de cure est très intéressante pour surmonter les périodes de fatigue ou bien les problèmes digestifs ou encore les soucis de peau. L’avantage de l’argile, c’est qu’en même temps qu’elle traite un problème précis, elle rééquilibre également les autres organes. Magique et magnétique !

Pour conclure, j’ai le plaisir de vous offrir la thèse de médecine sur l’utilisation de l’argile à boire, réalisée par notre médecin anthropologue la vénérable JADE ALLEGRE. Elle est en format pdf, et suffisamment légère pour que vous puissiez la transmettre à tous vos contacts en fichier joint sur un mail ordinaire : offrez-la à vos amis, et tout particulièrement à ceux qui travaillent dans le milieu de la santé !

Mise en garde

Malgré tous ces bienfaits, l’argile verte reste un produit puissant. Elle peut avoir des effets indésirables, principalement en usage interne. Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin ou à votre naturopathe car les capacités d’absorption de l’argile peuvent neutraliser les principes actifs des médicaments. Il faut donc l’absorber loin des prises médicamenteuses. L’utilisation de l’argile est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge.

Anna Scheele ©Technosphere

Sources :