Walking Alive – 3 –

Je vous écris dans une clairière, assise sur une mousse très douce. Je suis dans la forêt près de chez moi. J’ai navigué dans un chemin plein de boue, j’avais presque l’impression de faire du paddle sans paddle avec le vieux bâton de mon père. Gaïa glaiseuse, glissante. Liquide comme le son que j’écoutais tout à l’heure sur « Bloc to Bloc Party » avec FFT que j’aime tant en mix. Liquide, à l’inverse des pavés solides que la société continue de nous envoyer à la gueule.

Nos ennemis se délectent de nos émotions négatives, ils s’en nourrissent comme moi de la chantilly, avec une sorte de délice démoniaque. Ne leur offrons pas nos colères, nos tristesses. Quand c’est tendu, j’augmente le volume. Je mets des morceaux de musique puissants sur les platines vinyles ou juste en numérique et d’un coup les bonnes vibes se répandent, exquises insoumises, éternelles présentes ds les pires chaos même au creux de nos cellules, toujours vibrantes.

On le savait qu’ils voulaient à nouveau nous mettre en taule chez nous. Ils en sont à peu près au milieu de leur plan. Avec un « attentat » de plus à Nice, sûrement organisé par nos services intérieurs. Ait peur et tais toi. Calfeutre-toi dans ta tanière et ne sors que pour bosser et consommer. N’embrasse surtout plus personne. Ne touche personne. Ne regarde personne.

Plus je vois nos libertés s’effondrer et plus Gandhi apparaît dans mon esprit. Je l’entends murmurer à mon oreille que nous allons devoir nous lever comme une seule conscience lumineuse pour enfin suivre le chemin de la Liberté. Lâcher enfin des milliers d’années de soumission et d’esclavage. Continuer à détruire toutes nos peurs, y compris celle de mourir car nous sommes avant tout des esprits éternels venus nous incarner afin de vivre quelque chose. Nous avons été d’accord pour venir sur Terre en ces temps apocalyptiques. Sur fond d’inversion des pôles terrestres, nos sociétés corrompues s’apprêtent enfin à sombrer jusqu’à ce qu’on ne puisse même plus les deviner aux tréfonds de leur marais puant.

Désobéissance civile, actions de terrain, résistances de toutes sortes : nous, humains méprisés des milliardaires dictateurs, nous sommes désormais contraints à l’action concrète, au sabotage, au boycott. Il faut décroitre, changer sa vision du bonheur, revenir aux choses pures et belles, simples, authentiques. Les faire disparaître en inventant autre chose. Se tourner vers la lumière ; les laisser patauger dans l’ombre.

14h44 : j’ai des tas de signaux numériques en ce moment. Celui-ci me change du quotidien 23 et du récent 222 qui était apparu il y a environ 3 semaines. Je pense que si vous me lisez, vous aussi vous recevez certainement des codes de ce genre. Prêtez-y attention et allez consulter la numérologie car ce sont vos guides ou votre propre « moi supérieur » (ou « ange gardien ») qui communiquent avec vous. Nous sommes loin d’être seuls. Nos frères et soeurs lointains veillent sur nous depuis leurs dimensions largement supérieures à la nôtre. Pour bien communiquer avec eux, il faut absolument augmenter ses vibrations. Je rappelle que sur Terre, nous vivons en 3D ce qui est extrêmement lourd, et réduit. Beaucoup de gens sont passés en 4D puis 5D rapidement après. Je le vis moi-même. Nous sommes en pleine période d’ascension, on grimpe au rideau, on pousse plein de portes que l’on ne voyait même pas avant. On accède à ses vies antérieures, on comprend que le temps n’a rien de linéaire, on voit des particules de lumière, le fameux prana indien, l’aura des choses, des plantes et des êtres… Tout cela est accéléré en ce moment pour qui y prêtera attention. Dès que vous commencez à vous éveiller et que vous prenez le temps de vous écouter, par la méditation, la cohérence cardiaque ou une simple marche, cela s’amplifie et parfois bien rapidement selon ce que chacun peut encaisser. Car oui il faut pouvoir digérer les nouveaux champs des possibles, réaliser que beaucoup de nos apprentissages passés sont faux et comprendre que tout ce qui semble vide ne l’est pas.

Il fait doux en Bretagne. Ici dans la forêt on s’en foutrait de toute ces lois, de tous ces banquiers, de toutes leurs vilaines petites magouilles ridicules. On vivrait en symbiose avec notre mère la Terre. Elle nous montrerait ce qui est comestible et ce qui soigne. Elle nous caresserait de ses tapis de mousse soyeuse. Elle nous enchanterait de ses reflets dorés. J’ai envie de vous offrir une méditation simple et puissante qui vous aidera à rester debout et solide dans la tempête. Une visualisation qui va vous relier au centre de la Terre mais aussi au Soleil. Vous serez ainsi dans votre axe et bien ancrés. Vous sentirez moins d’émotions négatives. Vous vous sentirez protégés. Vous ressentirez à nouveau vos instincts et pourrez éprouver de grandes joies en plaçant votre conscience au niveau du coeur (et non au niveau du mental comme avant).

Au réveil, imaginez un fil d’or qui part de votre coeur et qui va rejoindre le centre de la Terre en passant par le bas du corps : donc ce fil se sépare en 2 au niveau des jambes et sort des pieds pour rejoindre le centre de la Terre : une immense pierre d’émeraude étincelante à laquelle vos fils d’or s’attachent.

Ensuite, pour la reliance à notre Soleil, faites de même en imaginant un fil d’or qui part de votre coeur afin de rejoindre le Soleil et se fixer à lui.

Enfin, 3ème étape de cette méditation d’ancrage : apprenez à respirer « par » le Coeur. Je m’explique : au lieu d avoir l’impression que l’air entre par le nez ou la bouche, imaginez que l’air entre et sort par le Coeur et ne pensez plus qu’à travers votre Coeur, pas à travers le mental, cette grosse voix qui gâche toujours tout…

Force vers tous les résistants et vers tous ceux qui veulent évoluer, Anna Scheele ©Technosphere 2020

Walking Corona

"Où vont tous ces adultes dont pas un seul ne rit ?
Ils vont, bâillonnés, faire leurs courses en Caddy
Ou bien bosser d'arrache-pied pour les nantis
C'est un triste défilé, une macabre danse
La peur partout, rampante, suintante, rance
La propagande, les merdias qu'on ne peut plus croire
Nous vivons tous un moment crucial de l'Histoire
Un effondrement de nos sociétés trop grasses
Accompagné d'une sixième extinction de masse

Les Gates & Co veulent dominer l'humanité
Mais jamais nous n'abandonnerons la Liberté
Ces temps obscurs sont tout aussi lumineux
Des gens évoluent, deviennent radieux
Réalisent l'éternité, l'unité, la bonté du cœur
Et avancent sans peur vers un pur bonheur
Gaïa vibre de plus en plus haut, c'est scientifique et spirituel
Certains passent dans d'autres dimensions bien plus belles

Nous voilà en taule tout en payant le loyer
Nous enfermer, nous confiner, nous abuser
Alors qu'il aurait été si simple de dépister
Non ils mentent et créent la panique, c'est facile
Pour nous faire courber, nous rendre bien docile 
Mais les éveillés sont de plus en plus nombreux
Le monde peut s'unir et soumettre le ténébreux

C'est le moment d'évoluer, d'ouvrir notre cœur
Il est la clé d'or des dimensions supérieures,
Penser à travers lui, ascensionner encore, toucher la source pure, 
Y mettre toute notre âme, laisser tomber toutes les armures
Chasser l'ego bien formaté, cette raclure
Puis reconquérir notre puissance créatrice
Redevenir des êtres respectueux de la matrice
En oubliant les anciens schémas erronés,
Tous issus d'une 3D matérialiste usée."

Anna Green, 23 avril 2020 ©Technosphere

cloud-3961277_1920
– One Love -Photo ©Pixabay