Qu’est-ce qu’un massage énergétique ? Interview de Delphine Lamy, praticienne de shiatsu

On prononce « chiatsou » et ça booste votre énergie vitale. Interview de Delphine Lamy, praticienne Shiatsu à Nantes. Image-1-7

Le mot Shiatsu est Japonais mais certains parlent d’une origine chinoise de ce massage, pouvez-vous nous éclairer sur les pratiques originelles du Shiatsu ?

« Le shiatsu est une discipline énergétique manuelle, qui se fonde sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise, vieille de plusieurs millénaires.

Le shiatsu, tel qu’on le pratique aujourd’hui, tient son origine du début du XXe siècle, élaboré par des médecins et thérapeutes japonais.

Il est reconnu médecine à part entière en 1955 au Japon.

Il apparaît dans les années 70 en Europe et aux États-Unis. »

Que signifie ce mot en japonais ? Et donc en quoi consiste le Shiatsu ?

« Le Shiatsu est composé des termes japonais « Shi » et « Atsu » qui signifie « pression des doigts ».

Le Shiatsu, c’est un ensemble de pressions pratiquées sur tout le corps, suivant des trajets bien précis (les méridiens), afin de dénouer les tensions physiques et psychiques, et ainsi de rééquilibrer énergétiquement le corps et le maintenir en bonne santé.

Du coup, c’est un soin qui peut être utilisé à titre préventif, dans une démarche de bien (ou mieux) être, ou à titre thérapeutique. »

Image-1-2

Y-a-t-il une philosophie du Shiatsu ?

« On peut dire que la philosophie du shiatsu réside en ces 2 termes : l’humilité et l’ouverture à l’autre.

Pour être un bon praticien, il est primordial de ne pas être dans le vouloir mais dans le laisser faire.

La pratique du shiatsu nécessite donc de s’ouvrir à l’autre, de savoir faire le vide en soi, pour mieux accueillir et faire circuler l’énergie dont le receveur a besoin à l’instant du soin. »

Vous dites que le Shiatsu fait circuler l’énergie dans le corps, le « Qi », mais comment définir l’énergie  ?

« Le Qi (chinois) ou Ki (japonais) est le fondement de tout, l’énergie, l’invisible, ce qui crée la vie, ce qui fait qu’il y a du mouvement, etc.

La médecine chinoise base tous ces principes sur le Qi.

Et dans notre corps, l’énergie circule, ce QI, à la fois en surface, mais également en profondeur, par l’intermédiaire des méridiens.

Si le QI est bloqué, nous avons un déséquilibre dans le corps, au départ non perceptible, mais qui peut amener au développement d’une maladie.

Tout le travail du Shiatsu est de permettre au Qi de circuler librement dans le corps. »

Vous évoquez les méridiens, dans lesquels circulent l’énergie, pouvez-vous nous en dire plus ?

« On pourrait comparer les méridiens à des chemins qui parcourent le corps, et qui permettent à l’énergie de circuler librement dans le corps.

Chaque organe a un méridien qui lui est associé, et qui permet de travailler sur la fonction de cet organe (physique ou émotionnelle).

Par exemple, l’émotion du Foie est associée à la colère, il est possible de travailler sur le méridien lié au foie pour dissiper cette émotion. »

meridiens1.jpg
Visuel extrait du site Mtc-22.fr

Quels problèmes généraux et plus particuliers peuvent résoudre ces massages ?

« Le shiatsu permet de soulager les douleurs physiques et psychiques. De part un travail global, le corps est amené à se détendre, et à libérer les tensions et les émotions.

Le shiatsu est donc particulièrement efficace pour apaiser l’esprit et le corps, donc pour tous les symptômes de stress, anxiété, insomnies, surmenage, dépression, décisions importantes, etc. Mais également pour soulager les douleurs physiques, telles que par exemple les maux de tête, les problèmes digestifs et gynécologiques ou encore le mal de dos. Selon la problématique, des points ou des méridiens spécifiques sur le corps vont être sollicités. »

Pouvez-vous aider les gens dépendants à l’alcool ou aux drogues avec cette technique  ?

« Oui, le shiatsu peut aider les personnes dépendantes. Il permet d’accompagner la personne dans son sevrage, notamment en apaisant les tensions, en soutenant le corps, dans le but de rétablir les équilibres énergétiques perturbés lors de l’arrêt du produit addictif. »

Comment avez-vous décidé de devenir praticienne Shiatsu ?

« J’ai toujours été curieuse d’une approche différente de la médecine que je connaissais : le lien entre le corps et l’esprit, l’Homme vu comme un élément du tout, une écoute des messages du corps, etc. En fait, sans le savoir, je m’intéressais déjà aux principes de la médecine chinoise !

Dans le même temps, je m’investissais professionnellement dans le commerce, mais cela ne me suffisait pas, j’avais besoin d’écouter cette petite voix qui résonnait en moi depuis longtemps.

Par curiosité, j’ai poussé la porte d’un cabinet de shiatsu. En recevant ce soin, j’ai pu par moi-même constater les effets, d’un point de vue physique comme psychique. Le shiatsu, cela revitalise !

Cette idée de pouvoir accompagner l’autre, simplement par l’usage des mains, en se fondant sur une médecine qui a fait largement ses preuves, m’interpellait. C’était à la fois simple et terriblement efficace. Revenir à l’ « Être » et accompagner le corps pour lui redonner les clefs de son équilibre.

Je me suis alors formée à l’École de Shiatsu Thérapeutique de Paris pendant 4 ans. J’apprécie d’accompagner l’autre sur le chemin du mieux-être, et d’ouvrir des vannes pour mieux faire circuler l’énergie. »

Justement, comment se former au Shiatsu ?

« Il n’est pas possible de se déclarer praticien en shiatsu sans une solide formation (même si tout se voit aujourd’hui). Il faut savoir que l’apprentissage de cette technique est longue et exigeante. Une formation reconnue dans une école de shiatsu thérapeutique dure généralement trois années, qui comprennent un nombre important d’heures de pratique, des compétences en médecine chinoise, ainsi qu’en anatomie et en physiologie. »

Comment pratiquez vous une séance de shiatsu ?

« Une séance « classique » de shiatsu se pratique au sol, sur un futon, le receveur est habillé d’une tenue confortable.

Si le receveur ne peut s’allonger au sol, le shiatsu peut également se pratiquer sur chaise.

J’échange avec le receveur au début de la séance pour cerner les déséquilibres éventuels ou les antécédents, et par la suite, avec ses informations et mon ressenti au toucher, j’oriente mon soin. »

IMG_1137

À qui pouvez-vous rendre service le plus souvent ?

« Le shiatsu est bénéfique pour tous, à tout âge, en bonne ou moins bonne santé.

Pas besoin d’attendre d’avoir mal, recevoir un shiatsu, c’est prendre du temps pour soi, avoir simplement envie de rester en forme, et garder un esprit clair.

Par exemple, recevoir un shiatsu avant chaque nouvelle saison peut être très approprié pour préparer le corps à passer sereinement ces changements.

De même, la présence du shiatsu en entreprise est très appropriée, pour apaiser les tensions liés à des rythmes professionnels effrénés. »

Peut-on s’auto-masser et dans quelles circonstances par exemple ?

« Bien sûr ! Ce massage s’appelle le Do-In.

Il permet à travers des gestes d’auto-massage de nous relaxer et de soulager les petits maux du quotidien.

Pour connaître quelques techniques, il est facile de trouver des articles ou des vidéos explicatives sur internet. »

Finalement, quels sont les avantages du Shiatsu par rapport à d’autres techniques de massage ?

« Le shiatsu se différencie des techniques de massage car, en plus d’apporter bien-être et relaxation, il permet de redonner au corps toute sa vitalité et toute sa capacité d’auto-guérison.

Il se pratique habillé (ce qui peut simplifier l’approche), et par rapport à l’acupuncture ou la réflexologie, le shiatsu permet de travailler le corps dans sa globalité. »

Une phrase de conclusion ?

« L’essayer, c’est l’adopter ! »

Je peux témoigner : Delphine m’a offert un massage du point énergétique appelé « maître-coeur ». Elle a pressé ses doigts dans ma main (voir photo ci-dessous). Ensuite, elle a massé ce point et j’ai immédiatement senti de la force circuler en moi avec en plus un sentiment de joie.

Delphine sera ravie de vous rencontrer et de vous faire découvrir (ou redécouvrir) cette pratique, si bénéfique pour le corps et l’esprit. Elle est joignable ici en attendant la création de son site : Delphine Shiatsu.

massage japonnais shiatsu
Massage de 2 points par pression (un sur le méridien du maître coeur : le numéro 8, et un sur le méridien du coeur , le numéro 8 également). Cela apaise et détend l’esprit.

 

© Anne Marguerite Baraou 2018

3 réflexions au sujet de « Qu’est-ce qu’un massage énergétique ? Interview de Delphine Lamy, praticienne de shiatsu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s