L’école de la confiance : une vaste supercherie

Publié le lundi 18 février 2019

Pour information, voici un résumé des changements de l’école induits par la loi Blanquer actuellement en cours de vote à l’Assemblée Nationale.

Cet écrit vous propose de prendre le temps de ressentir l’ensemble du tableau en cours de réalisation, avec, selon les endroits, des zones déjà bien achevées, des contours qui se précisent ou encore de fines esquisses, qui d’un pas décidé s’immiscent et d’une mine sinistre, l’horizon assombrissent…

Accrochez-vous ou asseyez-vous c’est pire que ce que j’ai pu imaginer :

– Financement obligatoire des maternelles privées par les mairies contre la scolarité obligatoire à 3 ans

– Création des établissements publics locaux d’enseignement international (EPLEI) pour des enfants bilingues dont le financement pourrait provenir de l’Union européenne, d’autres organisations internationales, de dons et legs et qui dérogeront aux cycles et aux programmes communs. Devant les soupçons d’écoles pour milieux très favorisés, les députés ont confié au recteur le soin de veiller à la mixité sociale

– Suppression de nombreuses classes voire écoles hors REP/REP+

– Multiplication des RPC (regroupement pédagogique concentré)

– Nombreuses classes de maternelles et élémentaire à 28/30 élèves

– La fusion des écoles primaires avec les collèges (« écoles du socle » ou « école des savoirs fondamentaux ») et disparition/reconversion des directeurs d’école

– Suppression des contrats aidés, nombreux dans les établissements scolaires

– Fermeture de classes SEGPA avec prise en charge des élèves concernés (en général des 6ème) dans des classes à 28/30 élèves et de temps en temps une coanimation avec les enseignants de SEGPA (jusqu’à quand ?) Lire la suite