Free

Faire la teuf pour s’échapper,

Danser côte à côte

Plutôt que de vivre empaquetés

E

N

L

I

G

N

E

Ne plus voir cette société qui pousse mal

Repenser une humanité plus belle plus forte et plus simple surtout

Où les vivants seraient plus importants

Que les mortes machines et les prouesses assassines

Danser pour souffler un peu

Se remplir de sons synthétiques

Comme pour mieux dépasser la vitesse des jours

Qui passent trop

Enjamber les règles timorées et illégitimes

Se réfugier dans l’humain plus doux qu’un mécanisme oublier le gris sale béton moche triste

Embellir et imaginer un autrement,

L’espace d’une nuit et peut-être d’un jour.

cité
Ma banlieue dans le 95 – Photopoème – Anna Scheele –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s