Non, Telegram n’est pas une appli sûre

Facebook, YouTube, Instagram nous censurent ? Nous avons migré vers d’autres plateformes comme « Telegram » en étant bien certains d’être en « sécurité » ? J’ai le devoir moral de vous dire qu’il n’en est rien. En effet, le site https://prism-break.org informe des sites et applications à éviter. Disponible en 27 langues, il offre un bilan actualisé des applications qui violent nos droits à une vie privée et recommande celles qui sont dans ce respect, indépendantes et cryptées.

182980294_10219948722894871_830196939304350979_n

Je lis, je soutiens

Merci pour votre don sécurisé qui me permet de vivre de mon écriture en vous partageant une information libre, sans pub ni aucun conflit d’intérêt. Anna

2,00 €

D’après ce site, Telegram n’est pas un support sécurisé, contrairement à ce que proclame la rumeur actuelle !

Telegram est devenue l’une des applications de messagerie instantanée les plus utilisées dans le monde : elle a franchi en janvier dernier (2021) la barre symbolique des 500 millions d’utilisateurs actifs mensuels (source « Les échos » : https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/en-plein-boom-la-messagerie-chiffree-telegram-leve-1-milliard-de-dollars-de-dettes-1301130 ).

L’application est appréciée par les utilisateurs aussi bien pour le système de messagerie peer-to-peer que pour la possibilité de rejoindre des groupes (canaux).

La partie cliente de Telegram est libre tandis que la partie serveur reste propriétaire « ce qui conduit certains cryptologues à critiquer une « sécurité par l’obscurité », jugée inférieure à la publication du système de chiffrement utilisé (ce qui permet de publier les éventuelles failles). » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Telegram_(application)].

Telegram a été créée en 2013 par les frères russes Nikolaï et Pavel Dourov, également fondateurs de VK, « VKontakte », le réseau social dominant en Russie. Telegram est basée à Dubaï.

Pour remplacer Télégram, le réseau « SIGNAL » apparaît comme étant l’un des plus sûrs avec des métadonnées résistantes, sans publicités ni commerces affiliés.

De la même façon on évitera Gmail au bénéfice de Rise up https://riseup.net/en

Il faut aussi être méfiants envers votre système d’exploitation que ce soit Android / iOS / Windows / Mac… car ils sont tous affectés par PRISM, XKeyscore ou Tempora. Le site « prism-break » recommande fortement de remplacer Android par Replicant (ou par un Android compilé depuis les sources pour votre appareil).

Pour couronner le tout, Telegram est très employé par les gens pratiquant la pornodivulgation et l’échange d’images pédopornographiques car bien qu’interdits par la loi et par les règles d’usages de l’application, ils ne font l’objet d’aucune modération de la part de l’application, les laissant de fait dans l’impunité la plus totale ! (Source : Aurore Gayte, « Des milliers de Français s’échangent du revenge porn sur Telegram en toute impunité », sur « Numerama », 30 mars 2021.)

Prudence donc en ces temps de censures multilatérales car certes il n’existe pas de censure sur telegram mais nos données ne sont pas sécurisées.

Force & Love vers la résistance et un grand merci à mon informatrice Emma 😉

Et nous ? Et bien nous allons migrer vers Signal (sécurisé et gratuit, sur windows, Mac, android…) !

Anna Scheele ©Tksf ©Technosphere 2021

Je lis, je participe

Merci pour votre don libre qui fait vivre le site 🙂

2,00 €