Invention des « tunnels de désinfection »

J’ai encore plus l’impression d’être dans un roman de science-fiction ou plutôt une mauvaise série B. Une entreprise de Sartrouville dans les Yvelines (78) vient de créer un tunnel dit de « désinfection ». Ce nouveau produit exterminerait le coronavirus en cinq secondes. L’entreprise commercialise des tunnels de désinfection en Ile-de-France, rapporte 78 Actu mercredi 24 mars 2021. « Tout ce qui rentre dedans, même les produits alimentaires, est désinfecté », prétend l’entreprise. La machine permettrait une triple désinfection qui se termine par la diffusion d’une solution d’acide hypochloreux.

On peut se demander ce que diffuse ce portique magique. Il permet une triple désinfection par ultra-son, ultra-violet et acide hypochloreux dixit en substance Eric Naszalyi, l’entrepreneur, sur sa page Facebook.

Sur les ultra-sons on peut déjà être éventuellement inquiets quand on lit les informations du site belge de la prévention du danger au travail : « Ne pas stationner trop près des générateurs d’ultrasons, ou inutilement dans le local ou ils se trouvent. Il ne faut pas avoir de contact direct avec les bains de nettoyage ou les pièces qui y sont immergées pendant le traitement ultrasonore, ou alors, il faut utiliser des gants imperméables doublés de filets. » (Santé prévention, voir sources ci-dessous). Je rappelle que les ultra-sons sont capables de détruire des calculs rénaux, je vous laisse imaginer l’impact sur la matière quand l’usage est répété. Car oui, cette entreprise a prévu 2 tailles de tunnel et espère convaincre le secteur du commerce mais aussi les chefs d’entreprise et même les parcs d’attractions. Imaginez le nombre de fois auxquelles nous allons devoir passer dans cet objet…

Mais passons aux ultra-violets. En Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé a le discours suivant qui est très clairement contre l’usage des UV pour la désinfection humaine : il « déconseille le recours aux lampe UV pour la désinfection de l’air ou des locaux dans le contexte de crise du Covid-19, sauf pour des applications médicales (dentisterie, stérilisation) et les secteurs hospitaliers et industriels qui ont des procédures standard bien contrôlées. Pour des raisons d’inefficacité et de santé, il n’est pas recommandé d’installer ces lampes dans des endroits peuplés, qu’il s’agisse de lieux fermés ou de lieux ouverts comme les terrasses. Les effets des rayons UV-C peuvent augmenter le risque de lésion occulaire et de cancer » (voir source ci-dessous).

Enfin le tunnel nous diffusera de l’acide hypochloreux. Voyons ce que c’est… Il s’agit du composant le plus réactif du chlore. Cependant,l’acide hypochloreux « se trouve naturellement dans les globules blancs des mammifères, y compris bien sûr le corps humain, il est non toxique et est utilisé comme solution de soin des plaies sans danger depuis de nombreuses années. Lorsqu’elle est dissoute dans l’eau, l’eau d’acide hypochloreux s’est avérée avoir de fortes propriétés de désinfection, combinées à ses caractéristiques de non-toxicité, elle a été identifiée comme un agent de nettoyage et un désinfectant idéal. Il a été identifié par l’Agence américaine de protection de l’environnement comme un désinfectant efficace contre le COVID-19, soutenu par des études cliniques. En raison de sa capacité à pénétrer les membranes des agents pathogènes, il est également utilisé comme désodorisant commercial. » (Acide hypochloreux – https://fr.qaz.wiki/wiki/Hypochlorous_acid).

Ce dispositif semble donc potentiellement dangereux à cause des ultra-sons et des UV. Si on ajoute l’usage répété (abusé même) du gel hydroalcoolique bourré de perturbateurs endocriniens potentiellement très graves pour la santé, le port du masque en continu, le stress lié à l’oppression quasi constante, la volonté vaccinale à tous prix y compris dans de futurs « vacci-drives » et autres « vaccinodromes » on peut dire qu’on a tous les éléments pour bien tomber malade. Et encore je n’ai rien dit sur la malbouffe et la surmédication… Je suggère de vous préparer à boycotter toutes ces « obligations » si vous voulez préserver votre santé.

Pour conclure je ferais un parallèle avec la série espagnole diffusée sur netflix «L’Autre Côté», série dystopique où le scénario fait sans doute un peu trop écho à l’actualité. Pourtant les épisodes ont été tournés avant le corona. Dans la série, ils ont aussi droit à leur « noravirus » et au couvre-feu, etc. Madrid est coupée en deux par ce genre de portique entre le secteur 1, celui des privilégiés, et le secteur 2, tous les autres. Le secteur 2 doit passer ce genre de portique pour aller travailler dans le secteur 1…

Sortons de la matrice…

Sources :

https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/lutte-contre-le-bruit/la-prevention-des-risques-professionnels-des-ultrasons

https://www.health.belgium.be/fr/news/tunnels-de-desinfection-et-lampes-uv-c-risques-pour-la-sante

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/les-secrets-d-un-desinfectant_22347

Vous m’offrez un thé ?

Vous soutenez ainsi une info libre ❤ Je vous remercie Anna

2,00 €